À trois mois des mondiaux de tonte

À trois mois des mondiaux de tonte

Publié le 12/04/2019

Agriculture > Ovins >

Mondial de tonte. Dernière assemblée générale pour l’AMTM avant l’ouverture de la compétition début juillet. Tout n’est pas bouclé, mais le travail avance et l’équipe d’organisation reste soudée.

Des bénévoles de l'AMTM lors des 24h de tonte en juin 2018. (Ph. S.M.)

Les réunions publiques de l’Association pour le mondial de tonte de moutons (AMTM) sont des événements bien rodés. À moins de cent jours du mondial, l’association a tenu son ultime assemblée générale à Peyrat-de-Bellac, vendredi 29 mars. « Nous sommes ce soir à Peyrat-de-Bellac, a expliqué Christophe Riffaud, président de l’AMTM, pour montrer que c’est tout un territoire qui est concerné par ces mondiaux. »

Un message relayé par la maire de Peyrat-de-Bellac, Martine Fredaigue-Poupon : « Pour nous, pour notre territoire, c’est quelque chose de très important. C’est la première fois en France qu’un tel championnat est organisé et ça se passe au Dorat, à quelques kilomètres de notre commune ! »

Pendant l’année écoulée, l’AMTM a continué de travailler sur deux fronts : faire connaître la tenue de l’événement et le préparer. Julie Renard, secrétaire générale de l’AMTM, a communiqué les derniers chiffres de fréquentations sur les réseaux sociaux. « Avec plus de 4 000 abonnés à notre page facebook, beaucoup de personnes voient ce que nous faisons. Notre dernière vidéo (voir encadré ci-contre) a déjà presque 20 000 vues. »

Du côté des bénévoles pour le jour J, avec 350 inscrits, les choses se présentent bien mais les candidatures restent ouvertes. « Il va nous en falloir au minimum plus de 400, a estimé Agnès Chartier, trésorière de l’AMTM. Il nous en faut encore, n’hésitez pas à en parler autour de vous. »

Équilibrer le budget

Le budget, qui a gonflé à plus de 900 000 euros est en voie d’être bouclé, le programme des nombreuses animations est largement établi. Une trentaine de bénévoles travaillent assidûment dans les différentes commissions, l’association a actuellement deux salariés et prévoit un recrutement supplémentaire. « Encore une année de passée dans cette folle aventure, a reconnu Christophe Riffaud. Les trois mois à venir vont être intenses, mais j’ai confiance dans mon équipe qui ne m’a jamais laissé tombé, même si je suis dur parfois. Si vous voulez que cet événement soit une réussite, c’est à nous tous de faire la communication et que notre territoire soit vu dans le monde entier ! »

L’équipe de France de tonte était en février au Salon international de l’agriculture. En haut (de g. à dr.) Yves Raymondaud, conseiller départemental de la Haute-Vienne, Christophe Riffaud, président de l’AMTM, Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, Bernard Magnin, maire du Dorat, Geneviève Barat, vice-présidente du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Marie-Ange Magne, députée de la Haute-Vienne, Jean-Marie Delage, alors président de la Chambre d’agriculture de la Haute-Vienne, Michaël Chariot, chef du service Économie agricole à la DDT, Benoît Lavigne, directeur régional adjoint de la Draaf Nouvelle-Aquitaine. En bas les compétiteurs de l’équipe de France (de g. à dr) Reinhard Poppe (tonte aux forces), Loïc Leygonie (tonte machine), Thimoléon Resneau (tonte machine), Adèle Lemercier (tri de laine), Klaus Kiefer (référent juges machine) et Loïc Jauberthie (tonte aux forces). (Ph. AMTM)

Le maire du Dorat, Bernard Magnin, a tenu à rappeler que « Le Dorat a été choisi, mais la commune fait un effort considérable pour cet événement ».

Corine Hourcade-Hatte, présidente de la communauté de communes du Haut Limousin en Marche (CCHLeM) a assuré que la communauté de communes était « pleinement mobilisée ». Des moyens de communication vont être déployés, l’élue a d’ailleurs souhaité « que toutes les mairies se mettent à la couleur du mouton et que ces couleurs restent jusqu’au Tech-Ovin ». 

Pascale Silbermann, la sous-préfète de Bellac et Rochechouart, a avoué « être vraiment admirative de ce que vous faites tous. La première fois que vous m’avez présenté le mondial de tonte, je me suis dit : c’est bien parti ! » Elle n’a toutefois pas caché qu’elle imposait parfois des choses aux organisateurs dans le domaine de la sécurité des biens et des personnes.

Didier Guillaume attendu

Lors d’une précédente réunion, l’AMTM avait déjà fait savoir que le défilé des nations participantes, un temps envisagé dans le centre-ville du Dorat, ne pourrait pas avoir lieu pour des raisons de sécurité. La cérémonie d’ouverture se déroulera donc à l’intérieur du site du mondial. La venue de personnalités, comme le ministre de l’Agriculture néo-zélandais, complique ces questions de sécurité. Le ministre français de l’Agriculture, Didier Guillaume est également attendu, sans doute pour la cérémonie d’ouverture.

La fresque de Bridiers a confirmé sa participation à la cérémonie de clôture. Jean-Noël Pinaud, metteur en scène de ce spectacle (qui rassemble plus de 500 figurants et acteurs près de La Souterraine le premier week-end d’août), a confirmé la présence « d’au moins 200 participants avec costumes et accessoires pour une heure de show sous le chapiteau dans un spectacle qui va rendre hommage aux tondeurs, au Limousin, à ses traditions, au Dorat... Il y aura des effets spéciaux dignes des grands show, la machine est en route ».

Stéphane Monnet


Un film sur le bien-être animal

Lors de son assemblée générale, l’AMTM a présenté sa dernière production vidéo : un film sur la tonte et le bien-être animal, réalisé en partenariat avec Union&Territoires. Le film a été bien accueilli par le public présent, la prestation de la députée Marie-Ange Magne a été remarquée. Elle n’était pas présente dans la salle, mais le sénateur Jean-Marc Gabouty, fidèle des AG et réunions d’informations de l’AMTM, a pris brièvement la parole pour indiquer qu’il ne relèverait pas « le défi de Marie-Ange Magne de savoir tondre un mouton d’ici le mois de juillet. Au sénat, on est plutôt dans la tonte du contribuable... Mais il faut prendre la députée au mot et j’espère qu’elle nous fera une démonstration. Elle a la jeunesse et il faut de l’ambition. » 

Le sénateur a encore témoigné du bon ressenti qu’il avait de l’événement à venir quand il en parlait à Paris et d’assurer que le mondial « sera le plus bel événement qu’on aura eu ces derniers années dans notre région. »

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

24°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -