Fiscal : demander à titre individuel le dégrèvement de la Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFNB)

Publié le 11/10/2016

Agriculture >

Seuls les exploitants de 6 des 12 régions métropolitaines (Ile-de-France, Centre Val-de-Loire, Hauts-de-France, Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté, Normandie) bénéficieront d’un dégrèvement automatique de la TFNB ; c’est une terrible injustice et une importante désillusion pour notre département, en particulier les nombreux fermiers. Pour autant, et le Préfet nous l’avait annoncé le 19 septembre, les propriétaires exploitants peuvent demander à titre individuel le dégrèvement de la TFNB. Pour tous y compris les fermiers, il est possible de solliciter un dégrèvement de l’impôt sur le revenu qui fera également l’objet d’une décision à titre individuel. Nous vous engageons à faire très largement ces démarches auprès des services fiscaux départementaux au moyen des deux courriers types ci-dessous.

FDSEA 87.

Lire la suite

« Sur l’ICHN, nous refuserons tout zonage »

Publié le 15/09/2016

Agriculture > PAC >

Participant à une soirée organisée le 8 septembre par le parti socialiste de la Haute-Vienne, Stéphane Le Foll a remis sa casquette de ministre de l’Agriculture le temps d’une rencontre avec la profession agricole et d’un rapide point presse à l’issue de cette réunion. Le sentiment d’insatisfaction dominait chez les représentants de la profession après cette entrevue. Pour Emmanuel Rabaud, président de la FDSEA, aucune solution concrète n’a pu être trouvée. 

L’Union Agricole : Quel était votre objectif en rencontrant le ministre ?

Emmanuel Rabaud : Nous étions invité par le ministre de l’Agriculture à l’occasion de sa visite en Haute-Vienne. Nous avons décidé de participer à cette réunion pour aborder des sujets de fond comme les zones défavorisées ou l’ICHN et des sujets plus d’actualité tels que les ATR et la sécheresse. C’est d’abord lui qui a parlé, c’est notre premier ressenti. Il a dressé un bilan de son passage au ministère de l’Agriculture et défendu les options qu’il avait prises. Il a indiqué que la Pac allait s’équilibrer via l’ICHN. Nous sommes au courant mais ce rééquilibrage doit avoir lieu dans les années qui viennent, avec quelques bémols notamment sur le zonage des zones défavorisées simples et l’éligibilité sur l’ICHN. 

Sécheresse 2016

« Le problème est que sur les questions concrètes posées par la FDSEA, il n’a pas répondu directement. Nous avons rappelé que nous étions passés à côté de la reconnaissance calamités en 2015. Un quart du département a été classé mais nos analyses terrain faisaient apparaître que tout le département était éligible. Les modèles théoriques d’ordinateur ont pris le dessus sur les appréciations de terrain. C’est navrant et je l’ai redit. Au vu de la situation 2016, avec une nouvelle sécheresse, de mon point de vue plus grave, je lui ai proposé que nous soyons département pilote pour travailler avec lui. On a chiffré à 10 000 euros par exploitation le coût de cette sécheresse 2016. Il n’a pas réagi à notre proposition. Nous lui avons redit que nous étions hostiles au tout assurantiel et que le fonds agricole ne fonctionnait plus. Il faut trouver un autre modèle. Le ministre nous parle de la prochaine Pac mais la question est qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui ?


Lire la suite

Demande d’ATR 2016 dès maintenant

Publié le 09/09/2016

Agriculture > PAC >

Une fois connecté sur votre compte, rendez-vous dans la rubrique "Apport trésorerie 2016"

L’ATR est un prêt de trésorerie à taux zéro pour l’exploitant ; les intérêts non payés par le bénéficiaire sont une aide comptabilisée dans le régime dit de minimis.

L’ATR est versé aux exploitants ayant déposé un dossier Pac 2016. En plus d’avoir déposé un dossier Pac au printemps 2016, il faut aussi que l’exploitant respecte le plafond de minimis et qu’il soit solvable.

Pour les agriculteurs bénéficiaires des aides de la Pac de la campagne 2015, l’ATR 2016 correspondra à 90 % du montant des aides Pac suivantes : 

  • 90 % des aides découplées (paiement de base, paiement redistributif, paiement vert, paiement jeune agriculteur),
  • 90 % des deux principales aides bovines, aide aux bovins allaitants (ABA) et aide aux bovins laitiers (ABL),
  • 90 % de l’Indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN).

Remarque : si la surface graphique déclarée en 2016 est inférieure à celle de 2015, les aides découplées et l’ICHN seront réduites dans la même proportion.

Lire la suite

Revenu agricole 2015 : une hausse qui masque des inégalités

Publié le 17/07/2016

Agriculture >

Les résultats par région de la Commission des comptes de l’agriculture de la Nation, diffusés le 5 juillet, révèlent de fortes disparités selon les territoires. Comme on pouvait s’y attendre, dans l’ensemble, les régions de productions végétales s’en tirent mieux que celles à dominante productions animales. Des nuances sont cependant à noter, au regard de l’interaction de causes multiples, économiques certes, mais également politiques.

Lire la suite

Viande bovine américaine : Possible bond des exportations à partir de 2018

Publié le 23/06/2016

Agriculture > Bovins >

Peu présente jusqu’à la fin des années 2000 sur le marché européen, la viande bovine en provenance des États-Unis a profité de quelques opportunités en matière de droits de douane. Avec la possible signature d’accords internationaux plus libéraux et surtout la forte recapitalisation actuellement observée dans les élevages américains, les volumes exportés risquent d’exploser à partir de 2018. Les très grandes différences de modes d’élevage, d’abattage et de niveau réglementaire représenteront toutefois un frein sérieux pour séduire des consommateurs européens de plus en plus exigeants en matière sanitaire, environnementale et de bien-être animal.

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
nuageux et orageux

15°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -