130 dossiers examinés, 30 retenus

130 dossiers examinés, 30 retenus

Publié le 10/01/2019

Ruralite > Collectivités >

Développement. Limoges Métropole et Élan Limousin Avenir Nature signent avec la Région l’un des premiers contrats de solidarité et d’attractivité avec pour ambition de conforter Limoges comme pôle d’équilibre du territoire.

La contractualisation entre la Région et les territoires existe depuis longtemps. En 2005, en Limousin, on parlait de territoires de projets. Aujourd’hui, après la fusion, il a été décidé de revoir entièrement la politique contractuelle territoriale. Gérard Vandenbroucke, premier vice-président de Nouvelle-Aquitaine, avait la charge de ce dossier qui vient d’aboutir avec la signature des premiers « contrats de solidarité et d’attractivité. »

(De g. à dr.) Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, et Bernard Dupin, président de la Communauté de communes Élan Limousin Avenir Nature ont officiellement signé le 9 janvier un contrat de solidarité et d’attractivité. (Ph. Stéphane Monnet)

Celui liant la Région et les deux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) de Limoges Métropole et d’Élan Limousin Avenir Nature a été signé le 9 janvier en présence des trois présidents. Gérard Vandenbroucke, cette fois en qualité de président de Limoges Métropole, a souligné le travail accompli pour mettre en place ces contrats nouvelle formule « qui associent la plus grande région de France, du marais poitevin aux Pyrénées, et les territoires. C’est aussi quelque chose qui permet de dissiper l’impression d’un pouvoir lointain omnipotent. » Il a poursuivi en reconnaissant que « la reconfiguration des Régions a eu des effets négatifs, au moins dans un premier temps, notamment sur Limoges… Mais parce que nous sommes dans une Région puissante, nous pouvons bénéficier d’une contractualisation plus importante. »

Il a encore précisé que cent trente dossiers avaient été étudiés et qu’une trentaine d’actions ont d’ores et déjà été retenues pour un montant prévisionnel de dépenses de plus de 55 millions d’euros.

Toute sa pertinence

Bernard Dupin, président de la communauté de communes Élan Limousin Avenir Nature, a concédé qu’il avait été d’abord réticent à l’idée « de rassembler certains territoires qui avaient l’habitude de travailler seuls ». Élan est associé à Limoges Métropole dans ce contrat de solidarité et d’attractivité. « À la réflexion, ce rassemblement a toute sa pertinence. Cela nous a amenés à rassembler toutes les forces vives de notre secteur, à réfléchir et à découvrir qu’on avait un certain nombre de perspectives en commun qui pouvaient être positives pour notre secteur et plus largement pour la Région Nouvelle-Aquitaine qui a tout intérêt à avoir des pôles d’équilibre. »

Si certains projets sont bien avancés, comme la réhabilitation de la coupole d’Ester ou les Halles centrales de Limoges, d’autres sont encore appelés à mûrir, comme celui d’un observatoire d’astronomie à Peyrilhac.

Pour Alain Rousset, le président du Conseil régional, le plus difficile a été de définir la bonne taille de territoire. « Avec Gérard Vandenbroucke, nous aurions aimé avoir plus de contrats qui soient interdépartementaux, car la logique des départements est parfois dépassée par les bassins d’emploi. »

STÉPHANE MONNET

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -