Nous croyons à un avenir

Publié le 12/11/2015

Agriculture >

"C’est une équipe renouvelée du conseil d’administration et du bureau de la FDSEA qui a été élue le 4 novembre. En effet, nous sommes nombreux à avoir fait nos armes aux JA et à rejoindre aujourd’hui la FDSEA comme membres actifs.

Emmanuel Rabaud, nouveau président de la FDSEA 87

L’année 2015 que nous vivons a été le déclencheur. Les modalités d’application de la nouvelle Pac ne s’annoncent pas au mieux. Les prix de vente de nos produits ne couvrent pas les coûts de production (en raison du démantèlement des Organisations communes de marchés de cette nouvelle Pac). La sécheresse et la canicule ont fait des dégâts sur nos cultures et nos stocks. Le retour de la FCO a bloqué nos exportations de broutards et perturbe le marché. Et enfin l’OMS (Organisation mondiale de la santé) sort une étude reprise à longueur de journée par les médias où l’on nous dit que manger de la viande serait potentiellement cancérogène.

« L’agriculteur bashing », ce jeu à la mode où l’on s’acharne sur une personne ou une catégorie socioprofessionnelle, a de beaux jours devant lui.

Mais attention, le chaudron bout et beaucoup d’éleveurs se demandent s’il y a encore un avenir dans le métier. Quelle autre profession pourrait encaisser une telle enfilade de problèmes ?

Devant cette situation, les pouvoirs publics doivent proposer rapidement des solutions efficaces et cesser de faire des effets d’annonce sans lendemain.

La nouvelle équipe sera à l’écoute de tous les adhérents pour prendre en compte et porter leurs revendications légitimes.

Cette équipe aura pour mission de tout faire pour sortir notre agriculture du marasme actuel.

Nous avons tous à cœur de défendre notre métier, car nous croyons à un avenir, venez nous rejoindre."

Pour le bureau de la FDSEA, le président, Emmanuel Rabaud.

Lire la suite

Un guide pour comprendre et monter un projet de méthanisation

Publié le 06/11/2015

Agriculture >

État, Région Limousin et Ademe accompagnent le développement de la méthanisation en proposant un guide pratique destiné aux porteurs de projet. Complet et pratique, il est à télécharger sur les sites des trois partenaires.

www.limousin.developpement-durable.gouv.fr

www.regionlimousin.fr

www.limousin.ademe.fr

Lire la suite

Sécheresse : Si vous avez implanté prairies et dérobées Demandez l’aide régionale !

Publié le 06/11/2015

Agriculture >

L’année 2015 est une année de revendications de la part de la profession agricole, dénonçant la situation critique de l’élevage limousin, affaibli par une baisse des cours de la viande ainsi que par une sécheresse au printemps qui a duré jusqu’au début de l’été. C’est dans ce contexte difficile pour les exploitants agricoles limousins que le Conseil régional du Limousin a décidé, lors de sa Commission permanente du 22 octobre, la mise en place d’un dispositif d’aide d’urgence concernant la sécheresse 2015 appelé « Aide à l’implantation de prairies et de cultures fourragères dérobées ». Ce dispositif, s’appuyant sur le régime de minimis agricole, permet de proposer aux éleveurs une aide pour les superficies implantées en prairies ou en cultures dérobées pendant la période estivale afin de pallier les pertes de fourrages dues à la sécheresse qu’a connue notre région en ce début d’année. Les grandes lignes de ce dispositif sont exposées ci-dessous.

Par internet, consultez les sites http:/www.limousinentreprise.fr ou http:/www.regionlimousin.fr et téléchargez les formulaires.

Lire la suite

Premier bilan du plan de compétitivité et d‘adaptation des exploitations agricoles : PCAE

Publié le 04/11/2015

Agriculture >

Le syndicalisme majoritaire avait œuvré de long mois pour la mise en place d’un plan ambitieux de développement et de modernisation des exploitations agricole. Des avancées notables ont eu lieu avec la mise en place du PCAE. Pour la programmation 2015-2020, les crédits ont été multipliés par 1,5. La complexité du dispositif précédent laisse la place à un dispositif unique qui permet de financer la plupart des investissements en dehors du matériel courant de l’exploitation. Les plafonds d’investissement sont limités par actif mais à un niveau intéressant : 300 000 € sur la durée par exploitation et 120 000 € par UTH salarié et non salarié. L’analyse des dossiers validés en 2015 montre que le dispositif est efficace avec des soutiens financiers importants qui permettent d’encourager la modernisation des exploitations. Ainsi, le PCAE va permettre à 142 exploitations du département d’investir près de 14 millions d’euros.

Pour Jean Lavergne, installé en Gaec avec son épouse et son fils sur la commune de Sainte-Anne-Saint-Priest, le bâtiment est un investissement qui permet plus de confort et d'autonomie au travail.

Lire la suite

La restructuration et l’installation, des priorités pour la Safer Marche-Limousin

Publié le 31/10/2015

Agriculture >

Le marché du foncier affiche des disparités importantes en fonction des régions de France. Cependant, la préoccupation dominante concerne sa gestion qui doit permettre de limiter le mitage du territoire et conserver le plus possible les destinations agricoles et forestières des terres, afin d’assurer l’alimentation de la population et la préservation de l’environnement. La Safer travaille ardemment sur ce sujet en lien avec les préoccupations du monde agricole. Elle participe ainsi à la gestion du foncier en tenant compte des besoins de restructuration des exploitations et de la problématique liée à l’installation. La Safer Marche-Limousin s’inscrit dans cette dynamique avec une bonne activité.

Segmentation du marché du foncier de l’espace rural des 3 dernières années (en ha) en Haute-Vienne

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

15°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -