Deguillaume intègre le groupe Dangreville

Publié le 21/10/2015

Agriculture >

Alors que le dirigeant du constructeur de matériel agricole Deguillaume aspirait à la retraite et n’avait pas de successeur, il a commencé d’opérer un rapprochement avec le groupe Dangreville. Depuis septembre, l’entreprise d’Eymoutiers fait partie du groupe implanté dans la Somme. Sylvain Carpentier, l’un des dirigeants, a assuré : « Notre idée, c’est vraiment de maintenir Deguillaume, que ce soit au niveau de la marque, du nom, du site de production. Et d’essayer de lui apporter une dynamique. »

Sylvain Carpentier (notre photo) dirige avec son frère aîné, Emmanuel Carpentier, le groupe Dangreville, entreprise fondée par leur arrière-grand-père.

Lire la suite

Fermage : revalorisation des indices à compter du 1er octobre 2015

Publié le 16/10/2015

Agriculture >

Revalorisation des indices à compter du 1er octobre 2015 :

— Indice sur les terres agricoles sur valeur en base 100 en 2009 : 110,05 (soit + 1,61 %)

— Indice d’actualisation (indice de référence des loyers) pour les maisons d’habitation : 125,25 (soit + 0,08 %)

• Plus d’info : Yolande Laloi, CDA 87 au 05 87 50 42 34

Lire la suite

Jean-Paul Denanot : « L’agriculteur doit vivre de ses produits. C’est le principe de base. »

Publié le 02/10/2015

Agriculture >

Jean-Paul Denanot, député européen, membre des commissions des budget et de l’agriculture et du développement rural, revient sur la crise de l’élevage. Il milite pour que la prochaine Pac voit le retour d’un système de régulation des marchés.

L’Union Agricole : Comment analysez-vous la crise que traversent actuellement les filières d’élevage bovin et porcin ?

Jean-Paul Denanot : La crise agricole actuelle est le résultat d’une politique très libérale qui refuse les systèmes d’intervention. Phil Hogan, qui est un libéral irlandais, pense que tout va se régler par le marché. Mais si nous n’avons pas un minimum de régulation, nous aurons des crises à répétition. Des surproductions et des manques.

En ce qui concerne le lait, le résultat de la suppression des quotas laitier ne s’est pas fait attendre. D’autant plus qu’un certain nombre de pays s’était organisé pour produire plus de lait. Quitte à payer des pénalités importantes. Il y a dans ce domaine un véritable agribusiness, avec de l’agriculture industrielle, des fermes de 1 000 vaches. Nous ne sommes plus du tout dans l’agriculture paysanne. Nous assistons à un vrai conflit de pratiques.

Moi qui suis né dans la campagne, j’associe l’agriculture à la terre, à l’amour de la terre, à la qualité des produits... L’agriculture industrielle ne s’intéresse pas à la nature, elle ne regarde que le financier et veut des rendements et plus de revenus.

 

Lire la suite

Plan de soutien à l'élevage : courriers type pour faire ses demandes

Publié le 02/10/2015

Agriculture >

Mesures fiscales, mesures sociales, télécharger nos lettres type (format .doc ou .pdf) : 

Lettre type si vous avez des surfaces en fermage, Lettre type pour les surfaces exploitées en propriété, Courrier de demande de changement d’assiette de cotisations, Courrier de demande de prise en charge ou de report de cotisations.

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -