Loup : la préfecture communique sur l'attitude à adopter en cas de prédation d'un animal

Publié le 22/11/2018

Agriculture >

En cas de suspicion de prédation d’un animal au sein d’un troupeau, il est important de mettre en œuvre les bonnes actions afin de pouvoir déterminer l’origine du dommage.

Voici donc les réflexes à adopter afin de faciliter l’identification du prédateur :

  • signaler dès sa découverte la prédation au service départemental de l’ONCFS au 05 55 32 20 54 ou à l’adresse mel suivante sd87@oncfs.gouv.fr
  • ne pas déplacer la carcasse
  • la couvrir pour éviter l’intervention de charognards
  • éviter de circuler autour de la carcasse et en particulier, empêcher la présence de chiens.

Communiqué de la préfecture de la Haute-Vienne



Lire la suite

« Il n’y a rien à attendre du gouvernement »

Publié le 25/10/2018

Agriculture >

Retraités agricoles. Le 22 octobre, les différents thèmes chers aux Anciens exploitants étaient abordés dont la hausse inconsidérée des différentes taxes auxquelles ils doivent faire face avec des pensions très faibles.

La liste des points qui mécontentent les Anciens agriculteurs est longue cette année. Très longue même. Daniel Deschamps, le président de la section départementale, l’a rapidement brossée. « Nous ne sommes pas du tout contents du vote de blocage opéré par le gouvernement sur la loi qui devait porter nos retraites à 85 % du Smic. Avec les augmentations du 1er janvier 2018 (taxes sur les carburant, hausse de l’électricité, de la CSG...), nous avons perdu presque un mois de retraite et cela continue et empire. D’accord pour les taxes en faveur de l’écologie mais quand elles sont faites par des Parisiens, dans des bureaux parisiens, on en a marre ! », s’insurge le président. « Quand on est à la campagne, on n’a plus de boulanger, on n’a plus d’épicier ni de pharmacien ou de docteur. On a souvent besoin de prendre sa voiture. On n’a pas de métro, ni de trolley ! Pour ce qui concerne le réchauffement climatique, on a entendu aussi que la pollution était due aux vaches et au fumier. Il va falloir le dire à ceux qui nous remplacent », ajoute-t-il.

D. Deschamps est aux côtés de B. Bulan (FDSEA), S. Beaudoin-Hubière (députée) et Yves Raymondaud (Conseil départemental). Les anciens étaient au rendez-vous. (Ph. NP)

Lire la suite

Du bon usage des déchets de bois

Publié le 21/10/2018

Agriculture >

Environnement. Parce que l’entretien nécessaire d’une parcelle peut permettre de se chauffer ou de pailler des animaux, la Cuma de l’Or noir continue de proposer des solutions de déchiquetage.

La Cuma départementale de l’Or noir n’a pas abandonné son activité de déchiquetage de bois pour le chauffage ou le paillage animal. « Nous avons simplement changé de partenaireexplique Catherine Baloche, selon les secteurs nous travaillons soit avec une machine qui vient de la Creuse, soit de la Dordogne. L’an passé, la machine de la Creuse a fait trois tournées dans notre département, et celle de la Dordogne une. Nous avons décidé de recentrer notre activité sur nos adhérents et cela nous permet de répondre à des demandes sur des chantiers plus petits. »

Lire la suite

Le droit animalier s’installe dans le paysage juridique

Publié le 18/10/2018

Agriculture >

Société. Parce que le statut de l’animal pose de plus en plus question, le diplôme universitaire de droit animalier proposé à Limoges affiche complet tandis que d’autres établissements s’intéressent à leur tour à cette matière.

Longtemps relégué au rayon des spécialités « amusantes »  et du « folklore juridique » par la plupart des juristes, le droit animalier connaît depuis quelques années un fort intérêt et est désormais enseigné dans plusieurs universités (Strasbourg, Aix-en-Provence, Brest...). Celle de Limoges se place en chef de file puisqu’elle propose un diplôme universitaire entièrement dédié à cette spécialité et ses professeurs sont à l’origine d’un imposant Code de l’animal, ouvrage paru en mars 2018, qui rassemble l’ensemble des textes régissant les rapports juridiques entre l’homme et les animaux.

Une discipline en plein essor

Jean-Pierre Marguenaud, professeur agrégé de droit privé et de sciences criminelles à l’université de Limoges, présentait l’état actuel de cette discipline lors de la récente nuit du droit qui s’est tenue à Limoges.

Lire la suite

Dans les allées du Sommet avec le ministre

Publié le 05/10/2018

Agriculture >

Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture, a fait une longue déambulation dans les allées du Sommet de l'élevage, jeudi 4 octobre : l'incendie aux abattoirs Gesler, le paiement des aides, les EGAlim, le loup, les ours, il a abordé de nombreux sujets.

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

25°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -