Les États généraux de l'agriculture : discours

Publié le 02/03/2014

Agriculture >

1

Tous les discours prononcés lors des États généraux de l'agriculture sont disponibles sur le site de la FNSEA.

Lire la suite

La journée du Limousin au salon international de l'agriculture

Publié le 01/03/2014

Agriculture >

2

La journée du Limousin, outre le concours général bovin, est toujours un temps fort pour notre région.


Lire la suite

En attendant la journée du Limousin

Publié le 26/02/2014

Agriculture >

1

La journée du Limousin, c'est demain, jeudi 27 février...

Brebis
Que de monde
Vache
Lire la suite

50 % des toitures endommagées

Publié le 01/01/1970

Agriculture >

Grêle. Mercredi 4 juillet, de violents orages se sont abattus sur le sud-ouest du département. Vers Saint-Junien, des dégâts liés à la grêle ont été signalés. Le Gaec Giroflée est concerné.

De g. à dr., Josette, Gérard et Isabelle Bru. Au niveau du toit, on aperçoit les impacts dus à la grêle. (Ph. NP)

Le Gaec Giroflée rassemble trois associés : Gérard, Josette (les parents) et Isabelle Bru (leur fille). L’exploitation compte 190 ha de SAU pour un troupeau de 110 vaches mères conduites en système naisseur. Elle s’étend sur trois sites situés sur la commune de Saint-Junien : à La Haute-Garde, aux Bas-Genêts et au Bas-Quarteron.

Mercredi 4 juillet, l’orage s’est abattu avec violence sur les sites des Bas-Genêts et du Bas-Quarteron. « Des arbres ont été arrachés, certains sont tombés sur des clôtures », indique Gérard Bru. « 2 000 m2 de toitures, soit la moitié de la surface couverte de l’exploitation, ont été impactés par la grêle, y compris notre maison d’habitation », poursuit-il.

Les dégâts sont donc considérables. Contactée très rapidement, la conseillère de leur agence d’assurance s’est rendue sur l’exploitation avec un expert dès le lendemain. « Pour la maison, le constat a été fait ; un couvreur dont les coordonnées ont été fournies par l’assurance est intervenu en fin de semaine », précise Josette Bru.

Par contre, pour les bâtiments d’exploitation, la question n’est pas encore réglée. Par exemple, au Bas-Quarteron, un bâtiment de stockage a été fortement endommagé. Les tôles en fibrociment sont perforées. Isabelle Bru espère qu’il sera possible de remplacer l’ensemble de la toiture par du bac acier, plus résistant quand des intempéries de cette ampleur surviennent. Mais pour le moment, rien n’est sûr. En attendant, des seaux ont été installés sur les bottes de foin stockées dans le hangar pour limiter les pertes en cas de pluie...

À côté de ce lieu de stockage, un bâtiment d’élevage équipé de panneaux photovoltaïques a lui aussi été abîmé par les grêlons. Gérard, Josette et Isabelle Bru s’inquiètent notamment pour les panneaux photovoltaïques : « On nous a dit que la production était normale. Mais nous ne sommes pas tranquilles car si les panneaux sont fêlés, l’eau peut s’infiltrer et occasionner des dégâts considérables », redoutent Josette et Gérard Bru. Isabelle renchérit : « Les panneaux doivent avoir une durée de vie précise. Il ne faudrait pas qu’elle soit réduite à cause de cet accident climatique. Mes parents ont choisi d’investir pour avoir à terme une tranquillité financière. Pas pour être en difficulté»

Contacté par téléphone, Damien Beaugerie, responsable de la SAS Agrisoleil à laquelle le bâtiment photovoltaïque est rattaché, se veut rassurant : « Pour le moment le suivi de la production assuré par ERDF indique que les panneaux fonctionnent normalement. Une expertise des dégâts va être faite et les panneaux endommagés seront changés si besoin. Pour le moment, il n’est pas intéressant d’arrêter la centrale car on est en pleine phase de production. Il ne faut pas s’inquiéter. Ça va suivre son cours. »

NATHALIE PÉNELOUX

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

16°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -