La ventilation doit débuter à la récolte

Publié le 03/08/2019

Agriculture >

Stockage des céréales. Pour optimiser la conservation des grains et limiter la prolifération des insectes, une bonne ventilation est conseillée dès la récolte. Son objectif : faire baisser la température.


La ventilation est la méthode la plus couramment utilisée pour refroidir les céréales stockées, en cellule ou en case à fond plat, et conserver leurs qualités nutritionnelles, sanitaires et technologiques. Néanmoins, il faut être stratégique et conduire au mieux la ventilation pour réussir à refroidir efficacement le grain. Cela commence dès la mise en stockage des grains, c’est-à-dire dès que la température de l’air de ventilation est inférieure de 10 °C à celle des grains. L’objectif est de réduire rapidement  l’activité respiratoire des grains et de maîtriser le risque de développement de moisissures.
Par ailleurs, abaisser une première fois la température des grains jusqu’à un niveau voisin de 18-20 °C permet de préparer les paliers suivants pour lutter contre les insectes.
 Effet de la température sur l’activité biologique des insectes. (Diag. Arvalis)

Lire la suite

Faire du moderne avec de l'ancien

Publié le 02/08/2019

Ruralite >

Patrimoine. Le Moulin du Got, emblème du patrimoine de la ville de Saint-Léonard-de-Noblat ouvre ses portes tout au long de l’année pour dévoiler au public ses méthodes et ses machines d’antan.

Le Moulin du Got, symbole de l’ancienne capitale du papier, Saint-Léonard-de-Noblat, accueille chaque année pas moins de 14 000 visiteurs. Avec son exposition (qui propose un thème différent chaque année), sa visite commentée des ateliers de papeterie et d’imprimerie, ses ateliers créatifs et sa boutique, le Moulin du Got est un incontournable du patrimoine miaulétou.

Une histoire de papiers
L’histoire du Moulin du Got remonte au XVe siècle. À l’époque, c’était un simple moulin à fabriquer du papier et cela a duré jusqu’en 1954. Durant 400 ans ,le papier produit était fabriqué à partir de chiffons. C’était les fibres composant ces vieux tissus qui permettaient de créer le papier.

Le tissu d’époque à partir duquel était fabriqué le papier.  (Ph. S. D.)

Lire la suite

Mobilisés autour de l'Entente pour l'eau

Publié le 01/08/2019

Ruralite >

Eau. Le bassin Adour-Garonne est particulièrement impacté par le manque de précipitations. L’État, les Régions Nouvelle-aquitaine et Occitanie et le comité de bassin mettent en place l’Entente pour l’eau afin de limiter le déficit.

«Les deux tiers des départements du bassin Adour-Garonne sont en alerte : c’est une situation inédite », a déclaré Martin Malvy, le président du comité de bassin Adour-Garonne, lors de la conférence de presse préalable à la réunion plénière du comité de bassin Adour-Garonne organisée à Bordeaux le 16 juillet. « À ce jour, 29 arrêtés de restriction des usages de l’eau ont été pris sur 19 départements des régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, a indiqué Étienne Guyot, préfet d’Occitanie et coordonnateur du bassin Adour-Garonne. Le déficit annuel (qui est pour le moment de 250 m3) pourrait atteindre 1,2 milliard de m3 d’ici 2050 si rien n’est fait (soit la moitié de la consommation annuelle qui est de 2,4 milliards de m3) », ajoute-t-il.

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, est entouré (de gauche à droite) de  Fabienne Buccio, préfète de Nouvelle-Aquitaine, Étienne Guyot, préfet d’Occitanie et coordonnateur de bassin Adour-Garonne, Martin Malvy, président du comité de bassin Adour-Garonne et Guillaume Choisy, directeur général de l’agence de l’eau Adour-Garonne. (Ph. Région N-A)

Lire la suite

43 sélectionneurs à la vente de béliers de Bussière-Poitevine

Publié le 31/07/2019

Agriculture >

Vente de béliers. La 27e foire aux béliers de Bussière-Poitevine s’est déroulée samedi 20 juillet. Malgré un nombre élevé de béliers qui confirme l’importance de ce rendez-vous, les ventes sont restées faibles.

La foire aux béliers de Bussière-Poitevine est un événement majeur du monde du mouton. Située entre le Carrefour génétique ovin de Bellac de printemps et celui d’automne, elle permet aux éleveurs de Haute-Vienne et des départements limitrophes de se pourvoir en animaux de qualité en cours d’été. Ce choix permet en outre d’anticiper des mises en lutte précoces.
Cette année, son succès ne s’est pas démenti puisque 458 agneaux et antenais, de huit races différentes,  étaient proposés, issus de 43 élevages d’éleveurs sélectionneurs venus de tous les coins de France, dont certains participaient pour la première fois.

Martine Durin, en Gaec avec son mari, est sélectionneuse en texel à Beaune-d’Allier. Fidèle aux foires aux béliers du secteur, elle venait pour la dernière fois à Bussière-Poitevine car elle va cesser son activité.  De g. à dr. Jean-François Maisonnier (président du comité de foire), Claude Souchaud (président de la  FDO 87) et Patrick Soury (président de l’Arona) posent avec elle. (Ph. N. P.)

Lire la suite

Contrôle laitier : Une production stable malgré tout

Publié le 30/07/2019

Agriculture >

L’assemblée générale de ce service porté par la Chambre d‘agriculture a permis de faire le point sur l’évolution de la production laitière en Haute-Vienne qui s’érode avec en prime une baisse de la qualité.

De g. à dr., Patrice Jousse, membre du bureau, Clément Chabbert, président, et Céline Pignol, responsable d’équipe du Contrôle laitier. (Ph. N. P.)

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
variable, orageux

20°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -