Loi Egalim : des outils pour de meilleurs prix

Publié le 15/05/2019

Agriculture > Bovins >

Commercialisation. L’assemblée générale d’Opalim a permis de revenir sur les grands points portés par la loi Egalim. Jean-Baptiste Moreau, député LREM rapporteur de la loi, était présent.

Jean-Baptiste Moreau est longuement intervenu sur la loi Egalim et il a rappelé l’importance de compter sur la qualité pour se démarquer. (Ph. N. P.)

L’assemblée générale d’Opalim, organisée au Safran le 19 avril, a mis l‘accent sur la dynamique de la structure, qui s’appuie sur une équipe technique jeune et fortement renouvelée. Roland Pellenard, président depuis dix ans, n’a pas manqué d’évoquer la conjoncture marquée par la tuberculose, les myiases à Wohlfahrtia et le loup, trois dossiers « chauds » qui inquiètent les éleveurs de bovins et d’ovins. Il n’a pas oublié la sécheresse, « une fois de plus, plus dure que les années précédentes » qui a eu des incidences sur les entreprises et sur l’état sanitaire des cheptels. Il a également évoqué la valorisation des animaux en élevages bovins. Avec la démarche Brout’Or, qui consiste à vacciner de jeunes veaux contre les maladies respiratoires pour la filière veaux sans antibiotiques développée en Italie, Opalim travaille dans ce sens. Le président note également que la reprise du marché chinois peut « être une solution » pour consolider les filières. Enfin, les premiers résultats de la loi Egalim lui semblent décevants, notamment en ce qui concerne les coûts et les marges. « Peut-être que les attentes étaient trop importantes », a-t-il observé...

Lire la suite

« Urbain et rural ne sont pas opposés »

Publié le 14/05/2019

Ruralite >

Nomination. Fabienne Buccio est depuis le 15 avril la nouvelle préfète de la région Nouvelle-Aquitaine. Elle a fait, vendredi 3 mai, son premier déplacement en Haute-Vienne.

Dans la préfectorale, on a l’habitude de faire ses bagages rapidement, mais le départ de Didier Lallement, jusqu’ici préfet de région de Nouvelle-Aquitaine, a été précipité par la prompte révocation du préfet de Paris suite aux incidents du samedi 16 mars. Il a fallu attendre quelques semaines pour connaître le nom de son remplaçant : Fabienne Buccio a pris officiellement ses fonctions de préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, préfète de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest, préfète de la Gironde, le lundi 15 avril.

 Depuis 1983, Fabienne Buccio, nouvelle préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, a enchaîné les postes dans différentes préfectures. Titularisée sous-préfète en 1999, préfète en 2008, elle était précédemment préfète de la région Normandie, préfète de la Seine-Maritime. (Ph. S. M.)

Lire la suite

La nouvelle déchèterie Kennedy ouvre le 14 mai

Publié le 13/05/2019

Ruralite > Collectivités >

Environnement. Une nouvelle déchèterie communautaire ouvre en mai en zone sud de Limoges pour remplacer la déchèterie Samie. Parmi les nouveautés, le dépôt, non plus dans des bennes, mais à même le sol.

Lire la suite

Le schéma cynégétique sanglier rejeté

Publié le 13/05/2019

Ruralite >

Chasse. L’assemblée générale de la Fédération départementale a eu lieu le 27 avril. Si la première partie statutaire a été calme, la partie sur le schéma de gestion cynégétique pour la période 2019-2025 a été beaucoup plus animée.

Le 27 avril, l’espace Buxerolles était presque comble et le nombre de chaises pas suffisant pour accueillir tous les participants. En effet de nombreux chasseurs, habillés avec leur gilet fluo orange étaient présents pour en découdre sur la chasse aux sangliers et le volet sécurité du schéma cynégétique départemental pour les cinq prochaines années.

Tribune de l’assemblée générale de la Fédération des chasseurs lors de l’intervention de Christian Lafarge, ancien président de la FDC 87. (Ph. T. G.)

Lire la suite

600 ha de forêt pour la nouvelle chaufferie

Publié le 04/05/2019

Ruralite > Collectivités >

Services. La commune d’Eymoutiers inaugurait le 18 avril ses nouveaux dispositifs : le hangar de stockage de bois, la chaufferie, l’épicerie sociale et solidaire et la salle annexe de la halle des sports.

Le maire d’Eymoutiers, Daniel Perducat, et le président de la Commauté de communes des Portes de Vassivière, Jean-Paul Faye ont choisi le jeudi 18 avril pour inaugurer les nouveaux dispositifs de la commune. Un choix non anodin, en ce jour de la Saint-Parfait. Le préfet de la Haute-Vienne et le président du Conseil départemental de la Haute-Vienne avaient tout spécialement fait le déplacement.

Une nouvelle chaufferie au bois

De gauche à droite : Daniel Perducat, maire d’Eymoutiers, Seymour Morsy, préfet de la Haute-Vienne et Jean-Claude Leblois, président du département de la Haute-Vienne, étaient réunis devant la chaufferie pour son inauguration. (Ph.S. D.)

S’intégrant dans une dynamique de lutte contre le changement climatique, la ville d’Eymoutiers a investi dans la construction d’une chaufferie alimentée au bois. « Nous sommes dans une période où l’on se doit de réfléchir à la transition énergétique, on se le doit », insiste Jean-Claude Leblois. Mise en service depuis fin novembre, celle-ci alimente le collège, un immeuble à usage d’habitation (accolé à la chaufferie), tout le groupe scolaire maternelle et primaire, une partie du bâtiment de la mairie et d’ici 2020, une autre aile de la mairie : les locaux du CAT.

Chaque année, 850 m3 de bois déchiqueté sont nécessaires pour approvisionner la chaufferie. « Pour produire les plaquettes de bois et assurer leur renouvelabilité, il a été nécessaire de construire un hangar de stockage », explique Daniel Perducat. C’est sur le terrain d’une ancienne scierie (sur la route de Legaud) que le bâtiment a été construit. Les plaquettes alimentant le réseau de chaleur sont fabriquées à partir des 600 ha de forêt de la commune. « Nous avons une richesse naturelle que l’on utilise sans dégrader puisque d’après les explications de ce matin la forêt de 600 ha suffit à l’approvisionnement de la chaufferie tout en assurant le renouvellement de la faune », rappelle Jean-Claude Leblois. Les plaquettes sont ensuite stockées pendant six mois pour séchage, avant utilisation. Le hangar stocke exclusivement le bois de la ville d’Eymoutiers mais la commune compte bien d’ici quelques années accueillir le bois des communes aux alentours.

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -