Conseil départemental : un budget contraint

Publié le 22/02/2019

Ruralite > Collectivités >

Finances publiques. Avec un budget primitif de 435 millions d’euros, le Conseil départemental doit faire face à une hausse des dépenses sociales, notamment pour le secteur enfance et famille (+ 5,7 %).

La dernière session plénière du Conseil départemental était consacrée à l’examen du budget primitif 2019 de la collectivité. L’occasion pour le président Jean-Claude Leblois de revenir sur la règle du 1,2 % qui a fait couler beaucoup d’encre et surtout durablement empoisonné les relations entre l’État et les plus importantes collectivités territoriales. Celles-ci doivent respecter une augmentation maximale de leurs dépenses de fonctionnement d’1,2 % sous peine de sanctions financières l’année suivante. Or, la majeure partie des dépenses des départements sont contraintes (aides sociales notamment) et compensées seulement pour moitié par l’État.

Lire la suite

Disparition d'un grand ambassadeur du Limousin

Publié le 21/02/2019

Ruralite > Collectivités >

Disparition. Limoges Métropole a annoncé, vendredi 15 février, le décès de son président, Gérard Vandenbroucke. De nombreuses personnalités ont salué l’action et la mémoire de cet élu du territoire.

Gérard Vandenbroucke fut le dernier président du Conseil régional du Limousin, le premier de la communauté urbaine de Limoges Métropole et l’infatigable président du Salon international de la caricature, du dessin de presse et d’humour de Saint-Just-le-Martel qui prépare donc sa 38e édition sans lui.

Gérard Vandebroucke, dernier président du conseil régional du Limousin, prend un selfie avec les élus lors de la dernière séance du Limousin en novembre 2015. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

40 km de linéaires pour les archives

Publié le 15/02/2019

Ruralite > Collectivités >

Culture. Les travaux engagés aux archives départementales pour 12 millions d’euros touchent à leur fin. La salle de lecture est à nouveau ouverte. Dix-sept kilomètres de linéaires ont été ajoutés aux vingt-deux existants.

Après 18 mois de travaux, les habitués des archives départementales de la Haute-Vienne ont pu reprendre pour un temps le chemin de la salle de lecture entièrement rénovée. Rouverte du lundi au vendredi, les horaires connaîtront de nouvelles modifications début mai. Car les travaux ne sont pas encore finis.

L'isolation et la rénovation des façades s'achèvent.

Lire la suite

14-18 : comment mangeaient les soldats

Publié le 14/02/2019

Ruralite >

Histoire. L’exposition « Nourrir au front » raconte la première guerre mondiale au travers de l’alimentation des soldats français, allemands et britanniques.

Centrale pour l’armée, la question de l’alimentation des soldats de 1914-1918 a été assez peu étudiée. Avec l’exposition « Nourrir au front », réalisée par l’association Comme en 14 et le ministère de l’Économie et des Finances, les idées reçues tombent une à une. Elle se tient au musée de la Résistance, à Limoges.

Nicolas-Jean Brehon, commissaire de l’exposition. (Ph. E. Dueso)

Lors de la première guerre mondiale, les belligérants ne sont pas tous logés à la même enseigne. « Dans l’armée française, le repas est important. Les poilus reçoivent des colis de leur famille alors que les Allemands en ont très peu », explique Nicolas-Jean Brehon, commissaire de l’exposition. La poste française achemine pendant la guerre 200 000 colis par jour et 600 000 en période de fêtes. Partout en France, on se soucie de l’ordinaire des soldats. Les mères, les épouses et même les voisines préparent des paquets qui contiennent chaussettes, cache-nez, pâtés, charcuterie, confiture et riz au lait. « C’est le dessert de l’époque. »

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -