Hôpital de Saint-Junien : quel accès aux soins pour les territoires ruraux ?

Publié le 29/01/2019

Ruralite > Collectivités >

[Mise à jour] Vendredi 1er février prochain, une délégation conduite par le maire de la commune, Pierre Allard, se rendra à Bordeaux pour rencontrer le directeur de l’ARS (agence régionale de santé). La mairie invite les habitants souhaitant à participer à cette délégation à se faire connaître. Un transport est mis en place le 1er février, départ à 9 heures au champ de foire. La mairie a indiqué que ce bus était presque complet.
Pour ceux qui souhaiteraient rejoindre la délégation, le rendez-vous devant l'ARS est prévu vers 14 heures. 

Renseignements et inscriptions auprès du cabinet du maire : 05 55 43 06 94. 

[/Mise à jour]

Santé. Alors que des services ont fermé et que des médecins sont « partagés » avec le CHU, usagers, personnel et élus ont manifesté leur soutien à un service de santé publique complet pour l’Ouest limousin et la Charente limousine.

L’hôpital de Saint-Junien est le plus important établissement entre Limoges et Angoulême. Il dispose actuellement d’un pôle médecine-chirurgie-obstétrique et urgences, d’un service de consultations externes, d’un service d’examens (radiologie, scanner, IRM) et d’un pôle de gériatrie. « La chimiothérapie est partie au CHU » a rappelé Didier Lekiefs, secrétaire de la CGT. (Ph. E. Dueso)

« Hôpital en danger, population sacrifiée », tel était le slogan qui résonnait samedi 10 novembre, sous une pluie battante, alors que 3 000 personnes manifestaient à Saint-Junien pour un hôpital de qualité à la mesure des besoins du territoire. La population, le personnel hospitalier et les élus, à l’exception des parlementaires tous absents, ont martelé leur attachement à cet outil aujourd’hui menacé par une dégradation des conditions de soins. Pour les représentants syndicaux et les élus, le maintien de cette situation va mener à la fermeture des services les plus « techniques ».

Lire la suite

L’UDI 87 parle de ses projets européens

Publié le 24/01/2019

Ruralite >

Élections. Le bureau de l’UDI 87 au grand complet est venu au club de la presse annoncer sa participation et ses engagements pour les prochaines élections européennes, prévues en mai.

Pour le nouveau président de l’UDI de la Haute-Vienne, « si l’UDI ne fait pas entendre sa voix lors des débats européens, l’UDI acte sa propre mort. » C’est donc le bureau du mouvement au grand complet qui était présent au club de la presse, le 15 janvier, pour présenter les ambitions européennes du parti présidé localement par Vincent Rey.

Les membres du nouveau bureau de l’UDI 87 étaient au club de la presse pour présenter la participation de l’UDI aux élections européennes les 23 et 26 mai prochain. (De G. à dr) Jacques Berthout, trésorier-adjoint, Gisèle Dupré, trésorière, Jean-Marie Lagedamont, vice-président, Vincent Rey, président, Philippe Pauliat-Defaye, vice-président, Julien Cazenave, délégué départemental, et José Ribeiro Marques, secrétaire départemental. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

Horizon 2030 pour l’agriculture régionale

Publié le 19/01/2019

Agriculture >

Consulaire. Dominique Graciet espère de l’organisation en grande région des moyens correspondants aux attentes toujours plus importantes de la société envers l’agriculture.

Durant ces trois dernières années, l’équipe de la Chambre régionale a structuré son organisation et harmonisé les politiques agricoles régionales de l’Aquitaine, du Limousin et de Poitou-Charentes, cette dernière étant sensiblement moins bien dotée que les deux premières. Partis d’un budget global de 52 millions d’euros en additionnant les dotations des trois régions fusionnées, la politique agricole néo-aquitaine dispose trois ans plus tard d’une enveloppe de 72 millions. Les dispositifs ont été harmonisés vers le haut et, à partir de 2020, les dispositifs seront pensés à l’échelle de la grande région.

Dominique Graciet et Olivier Degos, respectivement président et directeur général de la Chambre régionale d’agriculture, à Limoges, le 9 janvier. (Ph. E. Dueso)

Lire la suite

Alain Rousset s’enflamme pour la RN147

Publié le 18/01/2019

Ruralite > Transports >

Transports. Exaspéré par un trajet Poitiers-Limoges, Alain Rousset a mis au cœur de ses vœux aux corps constitués du Limousin, mercredi 9 janvier à Limoges, la nécessité d’améliorer rapidement la RN147.

Arrivé avec quarante minutes de retard à Saint-Léonard-de-Noblat, le président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, n’a pas caché son exaspération mercredi 9 janvier au matin : il arrivait de Poitiers et avait peu goûté son trajet via la route nationale 147.

Alain Rousset dans les locaux de l’école d’ingénieurs de l’Ensil où il a présenté ses vœux aux corps constitués du Limousin. (Ph. Stéphane Monnet )

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
pluie modérée

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -