Le Limousin disparaît du rapport rendu par le conseil d’orientation des infrastructures

Publié le 12/02/2018

Ruralite > Transports >

Mobilité. Le conseil d’orientation des infrastructures a remis son rapport à la ministre des Transports. Il propose trois scénarios plus ou moins coûteux. Rien pour le Limousin.

En 2011, le schéma national des infrastructures de transport (SNIT) comportait un montant de projets à réaliser sur 25 ans évalué à plus de 245 milliards d’euros – dont 88 à la charge de l’État. En octobre 2012, l’État, estimant que ces investissements n’étaient pas soutenables, installait la commission « Mobilité 21 » présidée par Philippe Duron.

Au terme de ses travaux, la commission définissait les chantiers d’aménagement selon trois priorités, renvoyant certains à l’horizon lointain de 2050, comme le barreau LGV Poitiers/Limoges.

Après l’élection d’Emmanuel Macron, le gouvernement annonce qu’une loi d’orientation des mobilités définira les priorités d’aménagement des dix ans à venir. Pour l’aider dans ses choix, le gouvernement installe le conseil d’orientation des infrastructures présidé par... Philippe Duron.

Le 1er février, le conseil a remis son rapport à la ministre des Transports. Il propose... trois scénarios. Élisabeth Borne a déclaré : « Nous aurons à débattre des différents scénarios. Mais ces priorités que vous énoncez, je les fais totalement miennes. Et je le dis clairement : ces investissements sont pour moi absolument incontournables et indispensables. »

Lire la suite

FDO 87 : Stop à la baisse des soutiens !

Publié le 10/02/2018

Agriculture > Ovins >

FDO 87. Réunis en assemblée générale, les responsables de la FDO ont fait part de leurs inquiétudes devant la baisse de l’aide ovine et la réforme de l’ICHN. La pression se poursuit auprès des parlementaires.

Le critère « élevage extensif-autonomie fourragère » donne pour l’instant son caractère d’éligibilité à la Haute-Vienne pour le nouveau dispositif ICHN. Ce statut est « une victoire syndicaleCe n‘est pas une victoire anecdotique, c‘est vraiment important », a indiqué Emmanuel Rabaud, président de la FDSEA, lors de l’assemblée générale de la FDO.

Claude Souchaud (au centre) avec, à sa gauche, Emmanuel Rabaud (FDSEA) et Michaël Chariot (DDT) et, à sa droite, Patrick Soury (FNO) et Jean-Marie Delage (Chambre d’agriculture). (Ph. NP)

Baisse de l’ICHN, une perte lourde

Mais tous les départements n’ont pas la même chance comme par exemple le Lot-et-Garonne, la Dordogne ou encore les Deux-Sèvres qui devraient être exclus du dispositif sur la totalité de leur territoire. Si ce zonage est confirmé, en Nouvelle-Aquitaine cela représentera « une baisse de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires pour la ferme régionale si les exploitations ne parviennent pas à compenser le manque d’argent lié à cette aide », indique Bertrand Dumas, de la Chambre d’agriculture. « La question de trouver des solutions de remplacement sur les exploitations se pose. Car l‘ICHN peut représenter jusqu’à 25 % des aides et parfois 50 % du revenu d’une exploitation », ajoute-t-il.

Lire la suite

Limoges Métropole : Défense larvée de la communauté urbaine

Publié le 09/02/2018

Ruralite > Collectivités >

Préparant un pacte métropolitain, les élus de l’agglo tenaient leur séminaire annuel à l’Aquapolis. Le passage en communauté urbaine sous-tendait les débats, en l’absence du maire de Limoges.

Il aura fallu attendre la deuxième table ronde, intitulée « La place de Limoges Métropole dans l’organisation territoriale », et l’intervention du président du Conseil départemental de la Haute-Vienne pour que le thème sous-jacent du séminaire des élus de Limoges Métropole qui s’est tenu à l’Aquapolis samedi 3 février soit clairement évoqué : « Je suis favorable à la communauté urbaine. Je ne vois pas comment on peut hésiter. L’enjeu n’est pas politique, il est de l’ordre de l’enjeu du territoire. Je ne comprends pas l’attitude des élus qui empêchent le passage en communauté urbaine. »

Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, a déploré devant un parterre d’élus et de personnalités « le temps perdu » dans le dossier du passage de la communauté d’agglomération à la communauté urbaine. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

RN147 : À quel jeu joue le préfet de Région ?

Publié le 19/01/2018

Ruralite > Transports >

Mobilité. Alors que le conseil d’orientation des infrastructures, mis en place dans le cadre des assises de la mobilité, n’a pas rendu ses conclusions, le nouveau préfet de Région a annoncé que la RN147 ne faisait pas partie des priorités.

Le nouveau préfet de Région, Didier Lallement, était en déplacement dans la Vienne jeudi 11 janvier. Interrogé par nos confrères de La Nouvelle République, il a indiqué que la RN147 n’était pas une priorité du gouvernement. « Le contrat de plan, rien que le contrat de plan », a déclaré Didier Lallement.

Didier Lallement, nouveau préfet de Région Nouvelle-Aquitaine. (Ph. Service de presse du préfet de Région)

Les calculs divergent parfois, mais à la vitesse des contrats de plan État/Région, il faudra plus d’une centaine d’années pour relier en 2x2 voies les deux anciennes capitales régionales. Un délai que le nouveau préfet ne semblait pas avoir en tête lorsqu’il a plaidé, lors du même entretien, pour la cohésion au sein de Nouvelle-Aquitaine : « Ce qui m’intéresse, c’est de montrer qu’il y a unité. Il est essentiel qu’il y ait une cohésion au sein du réseau des grandes villes comme Bordeaux, Poitiers et Limoges. »

Lire la suite

Valoriser la pomme de terre avec modernité

Publié le 11/01/2018

Agriculture > Cultures >

Vente à la ferme. Au Gaec du Val-du-Taurion à Saint-Laurent-les-Églises, un distributeur automatique de pommes de terre est en service. Des variétés locales, créées par le Grocep à Laurière, y sont proposées.

Un distributeur de pommes de terre est en service depuis le 2 novembre à Lascaux, à Saint-Laurent-les-Églises, sur l’exploitation du Gaec Val-du-Taurion. Jérôme Duprat et Jean-Marc Alibert, les deux associés du Gaec, ont choisi de développer la vente de pommes de terre de consommation grâce à un moyen ludique, qui lie innovation et modernité. « On souhaitait développer la vente à la ferme en trouvant une solution au problème de contraintes horaires et de main-d’œuvre. Avec ce système, les clients peuvent venir à tout moment et se servir. C’est un concept innovant, tendance, qui répond à la fois à la demande de vente directe et de produits locaux », indique Jérôme Duprat.

Jérôme Duprat présente le distributeur : six variétés, deux types de conditionnement, un paiement en espèces. (Ph. NP)

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -