Assemblée générale de la CIAEL : La génétique limousine à la croisée des chemins

Publié le 29/03/2016

Agriculture > Bovins >

La coopérative CIAEL tenait son assemblée générale le 17 mars dans ses locaux limougeauds. L’activité insémination poursuit sa baisse modérée, entamée il y a une dizaine d’années. Le faible taux d’exploitations pratiquant l’insémination place le département de la Haute-Vienne dans une position singulière par rapport à d’autres zones d’élevage. Les échanges, lors de cette assemblée générale, ont particulièrement porté sur la nouvelle structure Créalim, construite en vue de préparer la sélection en race limousine aux changements profonds qui se préparent et de conserver le pouvoir de décision au sein du berceau de la race.

Lire la suite

Anne Alassane : de Masterchef au pôle de Lanaud, itinéraire d’une cuisinière

Publié le 29/03/2016

Ruralite >

L'Union Agricole : Comment a commencé votre partenariat avec le Pôle de Lanaud ?

Anne Alassane : Tout s’est passé très vite mais parfois il est bon de ne pas trop réfléchir ! Lorsque Michaël a eu connaissance de l’appel d’offres du Pôle de Lanaud, nous avons foncé. Nous connaissions la région puisque je viens régulièrement à Limoges pour Péché gourmand et nous souhaitions monter un projet ensemble. Nous avons eu un vrai coup de cœur pour le site et pour le concept de Limousine Park. Pour la limousine aussi, bien sûr, que je connaissais déjà pour avoir élevé des veaux lourds croisés montbéliarde et limousine. Ce qui a fait la différence avec les autres candidats, c’est le fait que nous sommes deux chefs à mener le projet, je crois.

La chef Anne Alassane, sur la terrasse du pôle de Lanaud.

Lire la suite

Chronique ovine : La mise à l’herbe des agnelles nées en automne

Publié le 28/03/2016

Agriculture > Ovins >

Sans préparation à la transition alimentaire, les jeunes agnelles subissent de plein fouet le changement de régime alimentaire. N’ayant jamais vu un brin d’herbe, elles restent groupées à la barrière et ne pâturent qu’au bout de quelques jours. La chute de poids peut alors atteindre plusieurs kilos. Il est possible d’ajouter quelques brebis (de réforme par exemple) au lot d’agnelles afin de faciliter cet apprentissage. Les brebis les guident jusqu’au point d’eau et aux abris. Apporter du concentré à l’herbe pendant deux semaines facilite la transition alimentaire sans les rentrer en bergerie tous les soirs.

Pour ces jeunes femelles qui n’ont jamais vu un brin d’herbe, la transition est délicate.

Des objectifs de poids minimums

À la mise à l’herbe de printemps, les agnelles nés en août/septembre doivent peser au minimum 40 kg et celles nées en octobre/novembre au moins 32 kg. Les objectifs de croissance de la mise à l’herbe à la mise en lutte varient en fonction de l’âge à la mise à la reproduction. Dans tous les cas, l’herbe de printemps suffit alors à équilibrer la ration. L’apport de concentré est inutile. Une attention particulière doit être portée au parasitisme. Bien qu’âgées de 4 à 7 mois à la mise à l’herbe, ces agnelles qui n’ont jamais pâturé ne disposent d’aucune immunité car elles n’ont jamais été en présence des parasites qui se développent à l’herbe (strongles et ténia). Prenez contact avec votre vétérinaire et votre technicien pour bâtir un protocole sanitaire adapté à votre élevage.

Laurence Sagot, Institut de l’élevage/Ciirpo.

Les activités du Ciirpo sont financées par l’Union européenne et les Conseils régionaux Limousin, Poitou-Charentes et Centre-Val de Loire.

Laurence Sagot, Institut de l’élevage/Ciirpo.

Lire la suite

Crise de l’élevage : La Commission admet la nécessité d’une régulation

Publié le 17/03/2016

Agriculture >

Après des mois de crise à l’échelle communautaire, la Commission européenne vient d’annoncer une nouvelle série de mesures parmi lesquelles la gestion de la production et l’intervention figurent en bonne place.

«La Commission reconnaît l’ampleur et la durée de la crise agricole actuelle ainsi que les efforts considérables consentis au niveau des États membres afin d’aider leurs agriculteurs et répond avec un nouveau train de mesures utiles. » Ainsi débute le communiqué de la Commission européenne sur les nouvelles mesures prévues pour venir en soutien au secteur agricole. Ce constat a amené à des décisions jugées exceptionnelles au sein d’une politique agricole de plus en plus libérale. Elles étaient annoncées par le commissaire à l’Agriculture, Phil Hogan, lors du conseils des ministres de l’agriculture européens du 14 mars.

Lire la suite

Chronique ovine : Les agneaux et la qualité de l’eau

Publié le 13/03/2016

Agriculture > Ovins >

Un agneau en période de finition en bergerie consomme environ 2 litres d’eau par jour. Ainsi, le nombre d’abreuvoirs et leur propreté peuvent avoir une influence sur les pathologies. Pour être accessible, la hauteur de pose des abreuvoirs est de 40 cm pour des agneaux sevrés. Au-delà, une marche (un parpaing par exemple) est nécessaire en l’absence de fumier. D’autre part, il est recommandé de disposer d’un abreuvoir pour 50 animaux maximum. Une inspection quotidienne de leur propreté reste obligatoire. Dans tous les cas, les fuites d’eau sont à éviter car elles favorisent les coccidioses.

Un agneau sevré boit 2 litres d’eau par jour.

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
variable, orageux

20°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -