FDO : se mobiliser sur le département est essentiel pour peser dans la grande région

Publié le 21/01/2016

Agriculture > Ovins >

L’assemblée générale de la Fédération ovine s’est tenue le jeudi 14 janvier dans les locaux du Safran à Limoges. Invité, Christophe Leyssenne, chef du service économie agricole à la DDT, a abordé la mise en œuvre de la nouvelle Pac et a répondu aux questions de la salle. Claude Souchaud, le président, a quant à lui rappelé l’importance d’avoir un syndicalisme fort dans les départements, d’autant plus avec la réforme territoriale en cours qui va engendrer des évolutions dans le fonctionnement des structures régionales dédiées à la filière ovine.

« Dans une grande région, les départements doivent prendre une place plus importante, indique Claude Souchaud (ici au côté de Christophe Leyssenne de la DDT). La nouvelle donne est un vrai amusement pour les responsables professionnels qui vont passer du temps en réunion et sur la route ! »

Lire la suite

Rencontre avec le nouveau préfet : la profession réitère ses demandes

Publié le 21/01/2016

Agriculture >

Raphaël Le Méhauté, préfet de la Haute-Vienne, a reçu pendant une heure et demie les représentants de la FDSEA 87. Emmanuel Rabaud, président, Christophe Lechevallier et Jean-Jacques Lamant, secrétaires généraux, ont présenté au nouveau préfet les inquiétudes et les demandes de la profession. Alors qu’un nouveau comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) doit se tenir le 27 janvier, Emmanuel Rabaud a réaffirmé la nécessité « que la reconnaissance du caractère de calamité agricole s’applique à la totalité du département. Depuis le début de la sécheresse, nous avons défendu cette position. »

Entouré de Christophe Lechevallier et Jean-Jacques Lamant, le président de la FDSEA 87, Emmanuel Rabaud, a présenté au nouveau préfet de la Haute-Vienne, Raphaël Le Méhauté, les inquiétudes et les demandes de la profession.

En préambule, le président de la FDSEA 87 avait insisté sur les crises qui frappent durement l’agriculture et plus particulièrement l’élevage : crise économique, avec des prix en berne, crise sociale qui en découle et des exploitations en grandes difficultés, crise sociétale avec une « agriculture bashing » devenue tout simplement insupportable pour les agriculteurs.

« Nous avons également alerté le préfet sur les MAEC. L’administration est en train de changer les règles du jeu en cours de route, ce n’est pas admissible », a prévenu Emmanuel Rabaud. La FDSEA 87 a également rappelé que les mesures sanitaires mises en place dans le cadre de la grippe aviaire devraient être compensées.

Avant de se quitter, la délégation et le préfet ont convenu de se rencontrer à nouveau prochainement pour aborder les dossiers ayant trait à la chasse.

Lire la suite

Les crayons de la liberté au Parlement européen

Publié le 21/01/2016

Ruralite > Collectivités >

Jean-Paul Denanot, député européen, a proposé lors de la session du Parlement européenne, à Strasbourg du 18 au 21 janvier, un an après les événements de Charlie Hebdo une exposition hommage aux dessinateurs assassinés pour défendre la liberté d’opinion. Cette exposition intitulée « les crayons de la liberté » présentait une sélection de dessins faite parmi des centaines de caricatures du monde entier qui ont été adressées spontanément aux animateurs du Festival de Saint-Just par les dessinateurs eux-mêmes ou collectés par des organisations professionnelles de cartoonistes juste après les événements de Charlie. 
Jean-Paul Denanot et Véronique Deiss, illustratrice, lors de l'inauguration. (photo service de presse de JP Denanot)

Lire la suite

Chronique ovine : Pas de courant d’air dans les bergeries

Publié le 18/01/2016

Agriculture > Ovins >

Les animaux craignent particulièrement les courants d’air, même très localisés. Pour les nouveau-nés, le risque de mortalité par hypothermie est alors important. Pour les autres catégories d’animaux, les courants d’air entraînent des troubles respiratoires.

Un paillage généreux pour pallier les températures hivernales.

Les activités du Ciirpo sont financées par l’Union européenne et les Conseils régionaux Limousin, Poitou-Charentes et Centre-Val de Loire.

Laurence Sagot, Institut de l’élevage/Ciirpo.

Lire la suite

Plan de soutien à l’élevage : l’année blanche se décline enfin concrètement pour les éleveurs

Publié le 17/01/2016

Agriculture >

L’annonce d’une année blanche pour les éleveurs les plus en difficultés peinait à se concrétiser jusqu’à présent. Elle est aujourd’hui bien définie et les éleveurs intéressés doivent se faire connaître au plus vite auprès de leur banque.

Interview de Bruno Tardieu, président de la Caisse régionale de Crédit Agricole du Centre Ouest.

Bruno Tardieu,  président de la Caisse régionale de Crédit Agricole du Centre Ouest.

L’Union Agricole : L’année blanche, annoncée par le Premier ministre, suite aux actions du 3 septembre à Paris, a eu du mal à se mettre en place. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Bruno Tardieu : Effectivement, l’annonce du 3 septembre qui devait permettre aux éleveurs de bénéficier d’un report des échéances en fin de tableau a fait l’objet de nombreuses interrogations. D’abord, les enveloppes budgétaires nécessaires du côté de l’État devaient être votées dans le cadre de la loi de finances 2016 et les textes d’application ont été publiés tardivement. Ensuite, dans les directives données par le ministère, de nombreuses incompréhensions subsistaient. Nous avons dû réaliser de nombreux échanges tant au niveau national qu’au niveau local avec nos DDT. Néanmoins, depuis mi-décembre, nous sommes en mesure de répondre aux besoins très variés de chacun des éleveurs grâce à des offres adaptées au cas par cas. Par contre, la date qui était imposée au 31 décembre ne permettait pas de traiter sereinement les demandes de nos clients déjà identifiées et celles à venir. Notre volonté, dans les négociations que nous avons eues avec l’administration, était d’adapter les outils aux besoins exprimés par nos clients sur le terrain.

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
variable, orageux

20°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -