L'échéance de paiement des impôts locaux fixée au 16 novembre est reculée au 23 novembre 2015

Publié le 17/11/2015

Ruralite >

La Direction générale des Finances publiques vous informe :
"L'échéance de paiement des impôts locaux fixée au 16 novembre est reculée au 23 novembre 2015. Les personnes qui envisageaient de se rendre aux guichets des finances publiques, par exemple pour demander des délais de paiement, n'ont donc pas à le faire dans l'immédiat. Elles peuvent aussi s'adresser à ces services par téléphone, par courriel ou en se connectant sur le site impots.gouv.fr. 

Lire la suite

Maintien de l’interdiction relative aux plans d’eau

Publié le 06/11/2015

Ruralite >

La préfecture de la Haute-Vienne communique : 

"Les cours d’eau et les eaux souterraines du département de la Haute-Vienne présentent toujours des niveaux faibles et inférieurs à une situation normale.

Afin de préserver les milieux aquatiques et leurs peuplements piscicoles, l’interdiction des vidanges et des remplissages des plans d’eau est maintenue sur l’ensemble des communes du département jusqu’au 20 novembre inclus.

Cette mesure pourra être révisée en fonction de l’évolution de la situation."

Lire la suite

L’exonération des retraités à revenus modestes maintenue en 2015 et en 2016

Publié le 03/11/2015

Ruralite >

La suppression progressive de la demi-part des parents isolés, initiée par un amendement du sénateur Philippe Marini, avait suscité des débats houleux en 2008. La majorité de l’époque avait considéré que cet avantage fiscal était inéquitable par rapport aux contribuables mariés. Le ministre du budget au moment du vote de cette suppression, Éric Woerth, avait d’ailleurs parlé, au sujet de la demi-part des parents isolés, d’une « prime au divorce ». L’application progressive de la réforme devait faire totalement disparaître cette demi-part dès l’imposition des revenus 2013. Elle n’était maintenue que pour les personnes pouvant apporter la preuve qu’elles avaient élevé seules un enfant pendant au moins cinq ans : « Pour bénéficier de la demi-part supplémentaire, vous devez avoir supporté à titre exclusif ou principal la charge d’un enfant pendant au moins 5 années au cours desquelles vous viviez seul », indique l’administration fiscale.

À l’automne 2014, la réception des avis d’imposition avait surpris nombre de personnes âgées aux revenus modestes et provoqué un afflux de réclamations dans les services fiscaux. Cette année, une centaine de députés socialistes ont envoyé un courrier au premier ministre afin de lui faire part de leurs observations de terrain : cette mesure conduit des personnes âgées à faibles retraites à êtes imposables au titre de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Considérant « la dureté de la situation », les députés demandaient le rétablissement du niveau d’exonération de la taxe foncière à 13 000 € (au lieu de 10 000 € après la réforme).

En réponse, le premier ministre a annoncé dimanche 1er novembre que l’éxonération des retraités à revenus modestes serait maintenue en 2015 et en 2016.

Un communiqué du ministères des finances, daté du 3 novembre, confirme cette déclaration et en précise l’application. Seules les personnes qui ont reçu un avis d’imposition aux taxes locales (taxe d’habitation et taxe foncière) en 2015 alors qu’elles en étaient exonérées en 2014 sont concernées. « Si les contribuables ont déjà payé ces deux impôts, ils seront automatiquement remboursés dans les premiers mois de 2016. S’ils le souhaitent, ils pourront être remboursés en s’adressant dès le 9 novembre à l’administration fiscale (par téléphone, sur le site impots.gouv.fr, par courriel, et bien entendu aux guichets des centres des finances publiques). Ce remboursement interviendra normalement dans les trois semaines. Si les contribuables n’ont pas encore payé, il leur est demandé de ne pas tenir compte des avis reçus. Cela concerne particulièrement la taxe d’habitation, dont le délai de paiement expire entre le 15 novembre et le 15 décembre. Un dégrèvement automatique viendra ensuite régulariser leur situation. »

N’hésitez pas à vous rapprocher de l’administration fiscale pour vérifier si vous entrez dans le champ de l’exonération.

Lire la suite

Fermage : revalorisation des indices à compter du 1er octobre 2015

Publié le 16/10/2015

Agriculture >

Revalorisation des indices à compter du 1er octobre 2015 :

— Indice sur les terres agricoles sur valeur en base 100 en 2009 : 110,05 (soit + 1,61 %)

— Indice d’actualisation (indice de référence des loyers) pour les maisons d’habitation : 125,25 (soit + 0,08 %)

• Plus d’info : Yolande Laloi, CDA 87 au 05 87 50 42 34

Lire la suite

FCO : pas de bovins cette année au sommet de l'élevage

Publié le 30/09/2015

Agriculture >

"Le sommet de l'élevage est le plus grand plateau d’exposition des meilleurs reproducteurs des races bovines et ovines que l’on ait en France.

C’est le rendez-vous de l’excellence et nous avons axé notre travail sur cette capacité à mobiliser tous les ans en bovins viande et en bovins lait des animaux exceptionnels venus de tout le territoire national.

Les fortes contraintes sanitaires qui s’imposent cette année tant à l’organisation du Sommet qu’à de très nombreux éleveurs du Massif central, nous amènent à renoncer aux concours et présentations en races bovines pour cette édition 2015.

En effet, le positionnement de COURNON en périmètre interdit réduit de façon drastique la zone de recrutement, ce qui ne permet pas d’avoir, en bovins, les concours et présentations qui font de Sommet de l’Elevage un rendez-vous de prestige au plan national et international.

Seront présents les OVINS, car leur recrutement est pour l’essentiel local, et les CHEVAUX, car cette dernière espèce n’est pas touchée par la Fièvre catarrhale ovine.

Concernant les bovins, le sommet de l'élevage organise plus de 40 visites d’élevages à destination des visiteurs internationaux, dispositif qui va d’ailleurs être renforcé.

Et l’édition 2015 du Sommet avec ses 1 400 exposants et plus de 40 conférences organisées reste le rendez-vous incontournable des professionnels de l’élevage.

À l’heure où l’élevage du Massif, déjà fragilisé par un contexte difficile, est très durement touché par ce nouvel épisode sanitaire, les organisateurs de Sommet vont œuvrer aux côtés des éleveurs pour faire évoluer autant que possible la gestion de ce type de crise."

Jacques CHAZALET,

Président du Sommet de l'Élevage

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
averses éparses

13°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -