Les élus de la Haute-Vienne se mobilisent pour que la Chambre régionale d'agriculture soit à Limoges

Publié le 21/03/2016

Agriculture >

Alors que les élus de la Chambre régionale d'agriculture version Grande Région, lors de la session du 11 mars à Bordeaux, ont voté pour une localisation du siège à Bordeaux (40 votes pour Bordeaux, 38 pour Limoges), les élus de la Haute-Vienne (députés, sénateurs et président du Conseil départemental) se mobilisent et ont écrit au préfet de Région, Pierre Dartout, pour lui demander de fixer le siège à Limoges. 

Lire la suite

Dominique Graciet élu président de la Chambre régionale d'agriculture ALPC

Publié le 17/12/2015

Agriculture >

Le 15 décembre, la nouvelle Chambre régionale d’agriculture ALPC (CRA Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes) tenait sa session d’installation à proximité de Limoges sur le site de la race bovine limousine. 150 membres étaient conviés à jeter les bases de cette Chambre consulaire avec notamment l’élection d’un président et d’un bureau. Dominique Graciet, polyculteur-éleveur landais (maïs grain, asperges, bovins lait et canards gras) a été élu au premier tour avec 86 voix sur 130 votants.

La CRA ALPC est née à Lanaud sur la commune de Boisseuil. Les élus des trois anciennes Chambres régionales étaient convoqués à la session d’installation sous l’autorité de Pierre Dartout, préfet préfigurateur de la grande région.

Après leur installation, les membres ont procédé à l’élection du président. Trois candidats se sont présentés : Dominique Graciet des Landes sous l’étiquette FDSEA/JA, Philippe Coutant des Deux-Sèvres au titre de la Confédération paysanne et Bertrand Venteau de la Haute-Vienne pour la Coordination rurale. À l’issue du vote à bulletin secret des 130 élus présents ou représentés, Dominique Graciet a été élu au premier tour avec 86 voix. Philippe Coutant a obtenu 23 voix et Bertrand Venteau 15 voix. Il y a eu également 2 blancs et 4 nuls. Le résultat est logique car les listes FNSEA/JA avaient remporté dix départements sur douze. Ensuite, le travail de préparation, conduit depuis près d’un an, a permis de créer une bonne entente entre les représentants.

Un bureau de 20 membres

L’élection du bureau a suivi celle du président. Luc Servant, président de la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime et de Poitou-Charentes est élu au poste de premier vice-président. Les dix autres présidents des Chambres départementales occupent un poste de vice-président. Huit autres membres ont complété le bureau au titre de secrétaire ou secrétaire adjoint. Un savant équilibre entre anciennes régions a été recherché avec 7 représentants d’Aquitaine, 7 de Poitou-Charentes et 6 du Limousin.

Lire la suite

Lutter contre le campagnol terrestre en dix leçons

Publié le 24/11/2015

Agriculture >

Les dégâts causés par le rat taupier sont de plus en plus nombreux en Limousin tant dans les prairies que dans les vergers. Une journée dédiée à la lutte contre ce rongeur était organisée jeudi 12 novembre à Arnac-Pompadour par les Chambres d’agriculture et le réseau Dephy dans le cadre du programme Écophyto.

Au verger, différentes techniques pour favoriser l’habitat de prédateurs naturels du rat taupier ont été présentées (palox et branches favorisent l’habitat de petits mustélidés). Crédit photos : Chambre régionale d’agriculture du Limousin.

Lire la suite

Premier bilan du plan de compétitivité et d‘adaptation des exploitations agricoles : PCAE

Publié le 04/11/2015

Agriculture >

Le syndicalisme majoritaire avait œuvré de long mois pour la mise en place d’un plan ambitieux de développement et de modernisation des exploitations agricole. Des avancées notables ont eu lieu avec la mise en place du PCAE. Pour la programmation 2015-2020, les crédits ont été multipliés par 1,5. La complexité du dispositif précédent laisse la place à un dispositif unique qui permet de financer la plupart des investissements en dehors du matériel courant de l’exploitation. Les plafonds d’investissement sont limités par actif mais à un niveau intéressant : 300 000 € sur la durée par exploitation et 120 000 € par UTH salarié et non salarié. L’analyse des dossiers validés en 2015 montre que le dispositif est efficace avec des soutiens financiers importants qui permettent d’encourager la modernisation des exploitations. Ainsi, le PCAE va permettre à 142 exploitations du département d’investir près de 14 millions d’euros.

Pour Jean Lavergne, installé en Gaec avec son épouse et son fils sur la commune de Sainte-Anne-Saint-Priest, le bâtiment est un investissement qui permet plus de confort et d'autonomie au travail.

Lire la suite

MAEC système finition en zone herbagère

Publié le 12/07/2015

Agriculture > Bovins >

La longue marche des Jeunes Agriculteurs pour faire aboutir une mesure agri-environnementale arrive enfin à son terme. On est enfin au stade d’élaboration des diagnostics, première étape pour bénéficier de la MAEC, un soutien du 2e pilier de la Pac, pendant 5 ans.

La Chambre d’agriculture a mobilisé d’importants moyens pour répondre, avant le 31 août, à tous ceux qui ont coché la case « MAEC » de la programmation 2015-2020 dans le formulaire de demande d’aides.

Maintenant, les agriculteurs doivent faire le choix de s’engager ou non.

L’élaboration du diagnostic doit leur permettre de prendre la mesure des engagements et des conséquences que cela pourrait induire dans la conduite de leur exploitation.

L’enjeu est important car le retour financier annuel sera supérieur à 3 millions d’euros sur les exploitations de la Haute-Vienne.

Malgré un certain retard, le programme de développement rural du Limousin (Feader 2015-2020) est en cours de validation par la Commission européenne. Et les derniers arbitrages sur la MAEC système finition en zone herbagère viennent d’être finalisés quelques jours seulement avant la fin de la période de dépôt des dossiers Pac.

Aujourd’hui, sur la région Limousin, il y a 681 exploitations qui se sont engagées à solliciter cette MAEC finition, dont 463 en Haute-Vienne.

Découvrez les principaux critères à respecter pour souscrire à une MAEC en cliquant sur "Lire la suite".

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
en partie ensoleillé

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -