Le Draaf préfigurateur poussé vers la sortie

Publié le 20/09/2015

Ruralite > Collectivités >

La réforme territoriale des services de l’État a fait une première victime. Michel Sinoir, Draaf préfigurateur de la grande région Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes, a quitté ses fonctions. Chargé de préparer la configuration de la future Draaf multisite dont le siège sera à Limoges, ses méthodes et ses propositions n’ont rencontré ni l’aval des personnels ni celui des élus locaux.

Nommé Draaf préfigurateur à l’issue du Conseil des ministres du 31 juillet, Michel Sinoir a quitté ses fonctions le 15 septembre. Cette démission est l’épilogue de plusieurs jours de fortes tensions. Selon un courrier adressé le 7 septembre par l’intersyndicale de la Draaf du Limousin (FO-Unsa) à Manuel Valls, Premier ministre, et Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, « depuis sa nomination, le directeur préfigurateur de la future Draaf, Michel Sinoir, manifestement toujours hostile à l’implantation du siège de la Draaf à Limoges, souhaite aujourd’hui unilatéralement revenir sur le projet d’organisation. Lors d’une assemblée générale du personnel à Limoges le 3 septembre dernier, il a déclaré vouloir ne laisser au siège de la Draaf Limoges que trois des sept services constitutifs de l’état-major ».

Michel Sinoir, éphémère Draaf préfigurateur. Le poste de Draaf du Limousin est prochainement vacant et l’annonce indique : « Dans le contexte de la réforme régionale, le directeur régional a vocation à être chargé de préparer la préfiguration de la Draaf de la nouvelle grande région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes dont le siège sera à Limoges, puis de définir et conduire les grandes étapes de sa mise en place. » Photo La Vienne Rurale

Lire la suite

Draaf à Limoges : Jean-Claude Leblois demande un éclaircissement rapide de la situation

Publié le 09/09/2015

Ruralite > Collectivités >

Le président du Conseil départemental réagit aux incertitudes pesant sur l'implantation de la Draaf de la future grande Région à Limoges : "Jean-Claude Leblois, Président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, a saisi dès lundi par courrier le Premier Ministre Manuel Valls, ainsi que le Ministre de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt Stéphane Le Foll, au sujet de la Direction régionale Aquitaine Limousin Poitou-Charentes qui, comme annoncé lors du Conseil des Ministres du 31 juillet dernier, doit être implantée à Limoges.

Selon les syndicats FO et UNSA, le directeur préfigurateur de la structure, M. Michel Sinoir, a annoncé devant les personnels que seulement 3 des 7 services constitutifs de l’état-major seraient maintenus dans le chef-lieu de la Haute-Vienne. 

Ce serait totalement contraire aux engagements gouvernementaux estime Jean-Claude Leblois qui a demandé un éclaircissement rapide de la situation."

 

Lire la suite

Rentrée scolaire : les collèges restent de la compétence du Conseil départemental

Publié le 01/09/2015

Ruralite > Collectivités >

Le président du Conseil départemental de la Haute-Vienne était au collège Paul Langevin à Saint-Junien pour la rentrée des sixièmes.

Lire la suite

Loi NOTRe : la DRAAF devrait rester à Limoges

Publié le 31/07/2015

Ruralite > Collectivités >

La proposition présentée en Conseil des ministres, le vendredi 31 juillet, établissait la liste des futures capitales de grande région (qui ne sera définitive qu’en 2016) et celle des administrations régionales. Si l’essentiel des directions régionales de l’État devrait quitter Limoges, la capitale du Limousin conserve la DRAAF et acquiert un énigmatique service des contentieux du stationnement, créé par la loi NOTRe. Poitiers récupèrerait la DREAL et l’Insee, tandis que les autres administrations régionales deviendraient bordelaises. Un rectorat devrait perdurer à Limoges et à Poitiers mais le projet mentionne un rectorat régional à Bordeaux, ce qui pose la question des compétences laissées en Limousin et en Poitou-Charentes. Enfin, quoique la direction régionale de l’agriculture soit confiée à Limoges, nos confrères du Monde évoquaient la possibilité de spécialiser les agents des actuelles directions régionales non maintenues sur des dossiers spécifiques et citaient pour exemple  : « une direction régionale de l’agriculture pourra être recentrée sur la viticulture, en ayant compétence sur l’ensemble de la nouvelle super-région ». L’Aquitaine viticole est aussi, rappelons-le une région où la production de bois est importante.

Limoges pourrait donc héberger l’ensemble des services régionaux de l’agriculture... ou presque.

La réaction de Gérard Vandenbroucke, président de la Région Limousin

Lire la suite

La loi NOTRe adoptée après d’âpres tractations

Publié le 30/07/2015

Ruralite > Collectivités >

Commencée en juin 2014, la réforme territoriale a été définitivement adoptée par les deux chambres le 16 juillet. La simplification annoncée n’est pas vraiment au rendez-vous, même si les Régions sortent renforcées de ce marathon législatif.

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

24°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -