Un collège Simone Veil à Rochechouart

Publié le 10/06/2018

Ruralite > Collectivités >

Inauguration. Christine Gavini-Chevet, rectrice de l’académie de Limoges, et Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental, ont dévoilé la plaque et donné un nom au collège de Rochechouart : celui de Simone Veil.

Romane et Mathilde, élèves de 4e et reporters pour Radio Collégiens, ont tendu leur micro au président du Conseil départemental. Elles voulaient savoir pourquoi on avait donné un nom de femme à leur collège de Rochechouart. « On n’a pas choisi le nom d’une femme, leur a répondu Jean-Claude Leblois, on a choisi le nom de Simone Veil. C’était une femme, c’est vrai, mais c’est surtout son œuvre et cette personne-là qu’on a voulu mettre à l’honneur... Quand elle est morte, nous nous sommes retrouvés avec plusieurs élus et on s’est dit qu’on ne pouvait pas ne pas donner le nom de cette personne qui a marqué notre histoire à un établissement public. »

Entourés de collégiens, Jean-Claude Leblois et Christine Gavini-Chevet, lors de la cérémonie de baptême de l’établissement, devenu le 25 mai le collège Simone-Veil. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

Des lycéens, députés européens d’un jour

Publié le 18/05/2018

Ruralite > Collectivités >

La Maison de l’Europe en Limousin a organisé avec trois lycées (lycée Raoul-Dautry à Limoges, lycée Pierre-Caraminot à Égletons, lycée Edmond-Perrier à Tulle) une simulation : les élèves jouaient les rôles de députés européens, en commission et lors d’une séance plénière présidée par Jean-Paul Denanot.

Lire la suite

Bujaleuf lance une opération séduction

Publié le 16/05/2018

Ruralite > Collectivités >

Ruralité. Les 26 et 27 mai, la commune de Bujaleuf organise ses premières journées immobilières. L’objectif est d’attirer de nouveaux habitants dans cette commune touristique de l’est du département.

La commune de Bujaleuf compte aujourd’hui 850 habitants et se verrait bien dotée de quelques foyers supplémentaires lors du prochain recensement. Pour convaincre de nouveaux arrivants de s’installer, la municipalité organise les 26 et 27 mai, de 10 h à 19 h, les premières « journées de l’immobilier » de Bujaleuf. Les acteurs locaux de l’immobilier (vendeurs, agences immobilières, banques , notaires, artisans en rénovation et paysagistes) seront à la disposition des visiteurs pour ébaucher avec eux des projets d’installation.

Lire la suite

Les discriminations minent la République

Publié le 11/05/2018

Ruralite > Collectivités >

Société. Les acteurs territoriaux présents dans les quartiers prioritaires de Limoges se sont dotés d’un plan de lutte contre les discriminations pour les trois années à venir.

Qu’est-ce qu’une discrimination ? Si la définition juridique est bien déterminée, dans l’opinion courante, la notion donne lieu à toutes sortes d’interprétations. La discrimination est, pour la loi, le fait de traiter moins favorablement une personne en raison de son origine, son sexe, sa situation de famille, sa grossesse, sa religion, son lieu de résidence, ses opinions politiques ou syndicales... Le législateur a retenu 24 critères de discrimination. Elle est répréhensible lorsqu’elle conduit à refuser un bien, un service, un emploi, à entraver une activité économique...

Les signataires du plan territorial de lutte contre les discriminations ont ciblé deux priorités : les discriminations liées à l’origine et celles liées au sexe. (Ph. E. Dueso)

Lire la suite

Réduire les déchets ménagers

Publié le 27/04/2018

Ruralite > Collectivités >

Environnement. L’instauration d’une tarification incitative pour la collecte et la gestion des déchets progresse en Nouvelle-Aquitaine. L’Ademe régionale a fait le point.

L’enlèvement et le traitement des ordures ménagères représentent souvent la part la plus importante des budgets des communautés de communes. En Nouvelle-Aquitaine, l’Ademe estime que les différentes collectivités y consacrent 660 millions d’euros. Dans 80 % des cas, cette somme est financée par une taxe, dans 20 % par une redevance. Pour 6,8 % de la population régionale, cette taxe ou cette redevance est dite « incitative » : plus vous produisez de déchets, plus vous payez.

Dans le cadre du 7e avis d’expert proposé par l’Ademe de Nouvelle-Aquitaine et pour clore une séquence consacrée à l’économie circulaire, Laurent Jarry, basé à Limoges et en charge de ce domaine à l’Ademe, a fait un point complet sur le « coût et le financement des déchets en Nouvelle-Aquitaine ».

À la fin de l’année 2017, 6,8% de la population régionale était couverte par une tarification incitative. (Carte et données : Ademe, direction régionale de Nouvelle-Aquitaine)

Il estime qu’aujourd’hui les élus doivent au moins se poser la question de la mise en place d’une taxe ou d’une redevance incitative. « Sur le terrain, on constate qu’une grosse partie de la population adhère au principe. » En revanche, le passage à ce genre de tarification doit être longuement et soigneusement préparé en amont. « Les deux premières années, on note beaucoup plus d’incivilités qu’à l’accoutumée... » Puisque vous payez moins si vous déposez moins de déchets dans votre poubelle, des citoyens mal intentionnés recourent à des décharges sauvages pour faire baisser leur facture... « Mais une bonne collaboration avec les gendarmeries locales permet de régler ce problème. »

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -