Une mutuelle santé départementale

Publié le 16/09/2018

Ruralite > Collectivités >

Accès aux soins. Une solution d’assurance complémentaire santé est proposée par le Conseil départemental à tous les Haut-Viennois. Elle se veut accessible, tant sur le plan des cotisations que de la relation clients.

Si elle a d’abord été négociée pour offrir une solution adaptée aux personnes en difficulté, l’assurance complémentaire « Haute-Vienne santé » est ouverte à tous les Haut-Viennois. Habiter dans le département est d’ailleurs la seule condition requise pour y adhérer.

Annick Morizio, Jean-Claude Leblois et Renaud Berezowski, président d’Actiom, ont annoncé le lancement de l’assurance complémentaire Haute-Vienne santé. (Ph. E. Dueso)

Lire la suite

Communauté urbaine : Les communes vont délibérer à leur tour

Publié le 15/09/2018

Ruralite > Collectivités >

Limoges Métropole. Les conseillers communautaires ont adopté la modification des statuts et la demande officielle au préfet d’un passage en commaunauté urbaine au 1er janvier 2019.

Le chemin vers la communauté urbaine validé par les élus communautaires le 29 juin dernier les a conduits à se réunir à nouveau en conseil extraordinaire le 6 septembre. Il s’agissait cette fois d’adopter deux délibérations : la première précise les compétences qui passeront des communes à la communauté urbaine (modification de l’art. 5 des statuts de l’établissement public de coopération intercommunale ou EPCI) ; la seconde demande au préfet d’acter le passage de Limoges Métropole en communauté urbaine au 1er janvier 2019.

(De g. à dr.) Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges, Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, Guillaume Chalard, directeur du cabinet de Limoges Métropole, quelques instants avant l’adoption de deux délibérations préparant le passage en communauté urbaine au 1er janvier prochain. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

Dans le car de transport scolaire

Publié le 13/09/2018

Ruralite > Collectivités >

 2 800 élèves transportés, 1 300 points d’arrêts, 129 circuits, 73 véhicules et 75 accompagnateurs. Limoges Métropole prend en charge sur son territoire le transport scolaire des enfants, principalement de maternelle et d’école élémentaire. Vendredi 7 septembre, nous avons pu monter dans l’un des cars affrétés par la communauté d’agglomération et accompagner un groupe d’élèves en route pour leur école primaire. 

Lire la suite

Moins de portables plus de sérénité

Publié le 07/09/2018

Ruralite > Collectivités >

Éducation. Dans les 34 collèges haut-viennois, 14 398 élèves étaient attendus pour la rentrée. Jean-Claude Leblois a redit aux personnels (hors Éducation nationale) qu’il n’y aurait plus de remplaçants, contrainte budgétaire oblige.

Lors de la rentrée des classes dans les collèges haut-viennois, ce 3 septembre, chacun avait ses préoccupations. Les professeurs principaux, bien sûr, avaient en charge d’accueillir les nouveaux, tout droit arrivés des écoles primaires.

(De g. à dr.) Fabrice Escure, conseiller départemental, Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental, Christine Gavini-Chevet, rectrice, Chérifa Tlemsani, conseillère départementale, et Rémy Viroulaud, conseiller départemental et élu de la ville de Limoges, devant une classe de 6e au collège Bernart-de-Ventadour (Limoges). (Ph. Stéphane Monnet)

Les élèves s’inquiétaient : les téléphones portables étaient-ils désormais interdits dans l’enceinte de l’établissement ? À Ventadour, la réponse est venue de la rectrice d’académie, Christine Gavini-Chevet, en visite de rentrée avec le président du Conseil départemental, Jean-Claude Leblois, et le préfet de la Haute-Vienne, Raphaël Le Méhauté. « L’usage du téléphone portable est effectivement interdit, a-t-elle confirmé. Quand un élève lui a demandé pour quelles raisons, elle a expliqué aux 6e présents devant elle : « Vous allez voir, c’est un grand bonheur de passer un certain temps dans la journée sans regarder son téléphone. Le téléphone portable ça devient un peu comme une addiction, on a tendance à le regarder de plus en plus et après on ne peut plus s’en passer, et après on est malheureux et on apprend moins bien. Alors que là vous allez avoir toute la journée de travail sans téléphone, sans sonnerie, sans préoccupations qui viennent de l’extérieur, vous allez pouvoir apprendre en toute sérénité. »

Lire la suite

Moins de frontières pour les déchèteries

Publié le 31/08/2018

Ruralite > Collectivités >

Environnement. Jusqu’à fin décembre, plusieurs déchèteries de Limoges Métropole sont ouvertes aux habitants des communautés de communes voisines et vice versa.

Afin de faciliter les accès aux déchèteries, Limoges Métropole et les communautés de communes voisines d’Élan Avenir Nature, Val-de-Vienne et Porte Océane du Limousin ont décidé d’ouvrir leurs déchèteries sans tenir compte de l’adresse d’habitation. Un habitant d’Aixe-sur-Vienne peut ainsi, muni de sa carte de déchèterie habituelle, aller déposer ses déchets à la déchèterie d’Isle.

Télécharger la carte

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

26°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -