«Comment la fibre ne vous simplifie pas forcément la vie, surtout au début», par Églantine

«Comment la fibre ne vous simplifie pas forcément la vie, surtout au début», par Églantine

Publié le 24/10/2018

Ruralite > Numérique >

La fibre, symbole de progrès technologique, vient d’être installée dans mon quartier, à Panazol. Depuis plusieurs mois, des techniciens de Scopelec, une entreprise spécialisée dans la téléphonie, passaient des fils, et des fils, et des fils... Et puis, un jour, des boîtiers sont sortis de terre et se sont installés sur de nombreux poteaux électriques, ceux sur lesquels les fils de téléphone normal sont déjà accrochés...

Quand Orange m’a contactée par téléphone pour me proposer la fibre, j’ai d’abord décliné l’offre. Techniquement, je ne savais pas si oui ou non l’installation était réalisable. Je devais réfléchir...

Dans la foulée, un commercial nous a visité un à un, tous mes voisins et moi. Très sympathique, il m’a convaincue de passer le pas puisque, de toute manière, la fibre allait remplacer à plus ou moins brève échéance le réseau classique. C’est vrai qu’elle présente de nombreux avantages. La box ne craint pas l’orage, les coupures de communication sont inexistantes, le débit est nettement supérieur (à condition d’avoir un ordinateur adapté bien sûr). Et puis il y avait une offre promotionnelle : le même tarif était garanti pendant un an à compter de l’installation. Bref, rendez-vous a été pris pour début juin. Et là, mes voisins et moi, un par un, nous avons vu l’installation reportée « à dans un mois », nous a-t-on dit. Si la fibre était bien arrivée dans le boîtier, le raccordement en aérien à nos domiciles respectifs nécessitait l’agrément des poteaux électriques (quand ils sont agréés, les poteaux doivent être équipés d’un bandeau métallique vert). Une étude devait être réalisée. Et bien sûr à chaque client retoqué, une étude du même poteau était relancée...

Un mois après, le poteau me concernant était équipé de sa petite collerette verte. Super, me suis-je dit. Ça ne va plus tarder maintenant ! Que nenni ! Ne voyant toujours rien venir alors que mes voisins dépendant du même poteau que moi avaient été raccordés, je découvre que ma facture tenait compte de la mise en service de la fibre chez moi. Quoi ? J’ai illico contacté le service client d’Orange au 3900. Bien sûr, la personne que j’ai eue n’a pas pu me renseigner. « Votre dossier présente un problème de ressources », m’a-t-on dit. J’ai eu beau expliquer que le poteau était agrée, blal bla bla bla..., et bien préciser que ma facture tenait compte, elle, de la mise en service d’un service qui n’était pas en service : rien à faire.

De guerre lasse, j’ai capitulé avant de retenter ma chance une quinzaine de jours plus tard. Et là, a priori mon dossier suivait son cours mais il « présentait un problème de ressources » (Grrrr !). Et puis, il n’y avait rien de grave. L’opératrice me l’a d’ailleurs fait remarquer : « Mais vous avez bien l’ADSL ? » Bien sûr oui mais ce n’est pas ce qui est MARQUÉ sur ma facture ! J’ai souscrit un contrat fibre et j’aimerais bien l’avoir, ce n’est pas plus bête que ça ! Cette personne, au demeurant fort sympathique, m’a alors PROMIS que les services techniques allaient me recontacter dans les 72 heures maximum. Mais elle a omis de me dire à partir de quelle date ils allaient me rappeler dans les 72 heures car ils ne m’ont jamais rappelée...

C’est par le plus grand des hasards – que je ne relaterai pas ici – que mon problème a pu être solutionné. On était déjà mi-aôut...

Aujourd’hui, j’ai la fibre. C’est très bien. Mais à quel prix ? Car si vous ne vous manifestez pas et si vous laissez faire, j’ai la nette impression que l’on a tôt fait de vous ranger aux oubliettes...

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -