Coronavirus : Des mesures de prévention

Coronavirus : Des mesures de prévention

Publié le 06/03/2020

Ruralite >

Aucune contamination n'a été recensée en Limousin au 28 février mais le corps médical se prépare à une potentielle montée en puissance.

90 663 cas dans le monde, 80 261 en Chine et 3 125 morts (chiffres du 3 mars), tel est le bilan de l'épidémie du Coronavirus ou Covid-19. Trois cas ont été confirmés à ce jour en Nouvelle-Aquitaine. "Tous les rassemblements de plus de 5 000 personnes seront annulés", a annoncé l'Agence régionale de santé. Aussi, elle a mis en place deux axes politiques face au risque d'expansion du virus : s'assurer que le dépistage soit le plus précoce et efficace possible et s'assurer que l'ensemble du service de soin soit renforcé. " Pour l'instant rien n'est sûr selon les épidémiologistes mais il faut se préparer au pire", assure Michel Laforcade, le directeur général de l'ARS.

Une expertise dans les trois CHU de la région

Les CHU de Bordeaux, Poitiers et Limoges, depuis le 27 février, sont opérationnels pour analyser les prélèvements. Plus besoin d'envoyer les prélèvements à Lyon et d'attendre 24 h d'incertitudes pour avoir les résultats. Le service de Limoges est capable d'effectuer jusqu'à 90 analyses par jour. Ils sont par ailleurs les premiers lieux d'accueil pour les patients atteints. Des chambres à pression négatives sont prévues pour ces derniers : l'air peut entrer mais pas sortir. "L'excellence serait d'augmenter le nombre de chambres à pression négative. Sinon les chambres d'isolement avec un renouvellement de l'air apportent les mêmes garanties", constate le directeur général de l'ARS.

Mobiliser les établissements de seconde ligne

En cas de saturation des CHU, 70 établissements de santé en France, 14 en Nouvelle-Aquitaine sont capables d'accueillir les patients en première intention. Il s'agit des hôpitaux de Guéret et de Tulle en Limousin.

Tout le personnel soignant se prépare en effet à une montée en puissance de l'activité, malgré les difficultés actuelles qu'on leur connaît. Un cas de figure qui n'inquiète pas Michel Laforcade. Il affirme que c'est "une situation que le corps médical rencontre tous les hivers avec la grippe, ce n'est pas facile mais ça se fait. Par exemple tout ce qui n'est pas urgent est déprogrammé. Ce sont des dispositifs bien connus".

Nicolas Besse, directeur adjoint de l'ARS.

Les règles à suivre

Toute personne qui a des doutes sur son état ne doit pas se déplacer chez son médecin traitant, encore moins aux urgences mais doit appeler le 15 afin d'éviter les risques de contamination si la personne s'avère atteinte.

Les personnes ayant séjourné dans des territoires à risques doivent rester au minimum 14 jours à domicile, surveiller leur température deux fois par jour, surveiller les symptômes respiratoires, porter un masque, se laver les mains et éviter les personnes fragiles. Idem pour les enfants.

Concernant le port du masque, "il ne vous protège pas. Il empêche seulement les personnes contaminées ou potentiellement contaminées de répandre le virus".

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

16°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -