Coup de pouce aux centres-bourgs

Coup de pouce aux centres-bourgs

Publié le 27/10/2018

Ruralite > Collectivités >

Territoire. Parmi les projets importants retenus par le Conseil départemental, l’aide à la rénovation des centres-bourgs et le développement de la lecture publique concernent en premier lieu les petites communes.

Lors de la dernière assemblée plénière du Conseil départemental, les houleux échanges sur le déploiement de la fibre ont accaparé les débats au point que certains dossiers importants et ambitieux sont passés inaperçus. Ainsi, les décisions sur le développement de la lecture publique ou celles sur la revitalisation des centre-bourgs ont été adoptées sans discussion ni développement.

Souligné par le rapport Orsenna remis en février 2018 à la ministre de la Culture de l’époque, Françoise Nyssen, le rôle des bibliothèques départementales y est considéré comme indispensable « à la vitalité du réseau de lecture publique, notamment dans les zones rurales ». Dans ce cadre et pour s’adapter à un nouveau découpage territorial, le Conseil départemental a précisé les missions et modalités de fonctionnement de la Bibliothèque départementale de prêt (BDP) qui s’intitule désormais, par décision de l’assemblée plénière, « bibliothèque départementale de la Haute-Vienne ».

Plus proche des usagers

Le plan de développement de la lecture publique prévoit de rapprocher les services des usagers. Le rapport du Conseil départemental estime que près d’un Haut-Viennois sur quatre n’a pas accès à une bibliothèque de proximité et « 67 communes n’offrent pas de service de lecteure à leurs administrés ». Le plan prévoit aussi un meilleur accès des élèves aux bibliothèques.

Des publics ayant une faible mobilité sont visés, notamment ceux résidant en établissement. « Alors que la fréquentation moyenne des bibliothèques est de 40 % de la population pour les adultes, ce taux tombe à 25 % pour les plus de 70 ans. » Ainsi, personnes âgées et personnes handicapées pourraient bénéficier de services de transport pour se rendre dans les bibliothèques. En outre, des supports et matériels adaptés à la déficience visuelle vont être étudiés avec une association spécialisée.

« Le Département pourrait mettre en place [...] un catalogue collectif via un portail internet pour présenter l’ensemble des collections disponibles dans les bibliothèques du réseau », ajoute le rapport. Ce nouveau service serait opérationnel d’ici à 2020.

Élargissement des aides

La revitalisation des centres-bourgs est déjà l’objet de plusieurs dispositifs du Conseil départemental : aides pour les bâtiments communaux, les équipements culturels, sportifs et de tourisme, l’électrification, la voirie, l’alimentation en eau potable... Concernant la vie économique de ces territoires, des aides départementales sont ciblées sur le maintien des commerces de proximité ou l’immobilier d’entreprise. Quant au logement, il pouvait bénéficier de subventions du Département à condition de faire partie des logements locatifs sociaux communaux. L’assemblée départementale a décidé d’élargir son soutien.

L’installation de logements adaptés pour les personnes âgées accompagnés par le Département est conditionnée à la présence de commerces et de services de proximité comme ici, au Dorat. (Ph. Stéphane Monnet)

« Notre intervention aux côtés des communes ou des EPCI est importante mais je vous propose d’aller encore plus loin et d’adjoindre à nos dispositifs actuels une aide à la rénovation de façades. On le constate tous, les élus municipaux portent des projets ambitieux pour embellir leur commune mais il demeure un écueil, la difficulté de rénover les façades privées », notait Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental. Le Conseil départemental a voté de nouvelles aides ou l’abondement d’aides existantes. Ainsi, un accompagnement au diagnostic local a été décidé. Il s’agit de fournir à la commune un bilan de ses atouts et handicaps pour éclairer ses choix en matière d’aménagement. Par ailleurs, les subventions à la réhabilitation des logements sociaux communaux et celles sur l’aménagement des espaces publics pourront être plus importantes. Enfin, le Département pourra désormais être un partenaire dans le financement des opérations collectives de rénovation de façades, y compris pour des bâtiments d’habitation privés.

Le maintien de services et commerces de proximité et l’adaptation des logements aux standards actuels sont les conditions pour poursuivre la politique entamée par le Conseil départemental en faveur du maintien dans leur commune des personnes âgées. Les critères d’éligibilité aux subventions pour les logements adaptés ont été modifiés lors de la séance. « Depuis 2008, 31 communes ont bénéficié de ce programme dont l’objet premier était de permettre à des personnes vieillissantes d’accéder à des logements totalement sécurisés afin de ralentir la perte d’autonomie, en centre-bourg et à proximité des commerces. Les élus de l’époque avaient envisagé ce dispositif dont l’intérêt n’est plus à démontrer comme une offre pour nos aînés dans les communes où il n’y avait pas d’Ehpad. Mais les problématiques liées à la dépendance et à sa prise en charge ont considérablement évolué en dix ans et nous constatons qu’il est nécessaire de pouvoir asseoir un certain nombre de nouveaux logements à proximité des Ehpad », expliquait Jean-Claude Leblois. Le dispositif a été ouvert aux communes disposant d’un Ehpad et une nouvelle génération de logements adaptés, la cinquième, a été inscrite au budget. Ceux-ci seront réalisés en partenariat avec le bailleur social Odhac 87 et les communes concernées.

ESTELLE DUESO

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -