Le spectre du loup

Publié le 31/05/2018

Agriculture >

Courrier. La profession s’alarme d’une possible arrivée du loup dans le département.

Jean-Marie Delage, président de la Chambre d’agriculture de la Haute-Vienne, Karen Chaleix, présidente de JA 87, Claude Souchaud, président de la FDO et Boris Bulan, président de la FDSEA 87 ont envoyé au préfet de la Haute-Vienne la lettre suivante :

Lire la suite

Une journée d’information sur l’autoconsommation

Publié le 31/05/2018

Ruralite >

Énergie. Le 19 juin, une rencontre avec les professionnels et experts permettra de répondre aux questions sur l’autoconsommation.

Encore récemment, l’autoconsommation électrique était reléguée au rang des lubies : il fallait produire pour revendre. Avec la baisse des tarifs de rachat et l’intérêt croissant pour la transition énergétique, cette question revient.

Le 19 juin, à Limoges puis à Rilhac-Lastours, une journée d’information, de retour d’expérience et d’échange est consacrée à cette thématique. La matinée, dédiée à l’information juridique et aux échanges, se tiendra à Ester avant un déplacement (probablement en bus) pour visiter dans l’après-midi les installations de la commune de Rilhac-Lastours. Cette journée s’adresse d’abord aux collectivités et professionnels mais est ouverte aux particuliers qui devraient y trouver un panel d’experts pour répondre à leurs questions.

La loi du 24 février 2017 qui met en place des mesures favorables à l’autoconsommation distingue autoconsommation individuelle et collective. La première concerne les producteurs qui utilisent sur un même site l’énergie qu’ils produisent. La deuxième se met en place dans un groupe ayant le statut de personne morale où producteurs et consommateurs ont en commun un poste de transformation. Dans ce cas, l’installation de compteurs Linky est indispensable.

Ces deux modes d’utilisation de l’électricité produite seront évoqués durant la journée du 19 juin organisée par le cluster éco-habitat, Enedis, Ester technopole, Limoges Métropole et le Pôle environnement. Pour participer à cette rencontre, l’inscription est obligatoire (avant le 15 juin) et se fait sur internet.

Lire la suite

PNR : 20 ans de réflexion sur l’énergie

Publié le 27/05/2018

Ruralite >

Territoires. Partenaires depuis la création du parc, le PNR Périgord-Limousin et l’Ademe parient sur la capacité des territoires ruraux à innover en matière de transition énergétique.

Le Parc naturel régional Périgord-Limousin fait figure de pionnier en matière de transition énergétique, ce qui lui vaut d’être régulièrement sollicité pour essaimer dans la région Nouvelle-Aquitaine. « L’Ademe attend des territoires qu’ils mettent en avant des expriénces transposables », note Cédric Sous, expert de l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Or une soixantaine de collectivités se lancent à l’échelon régional dans un projet de territoire durable, « il faut des contacts, des connexions ».

Une expérience certaine en la matière explique l’avance prise par le PNR dont les élus, dès sa création en 1998, se sont préoccupés de climat et de transition énergétique. Pour autant, Bernard Vauriac, président du PNR Périgord-Limousin, tempère les progrès accomplis : « La société évolue lentement. On ne peut pas mobiliser rapidement des élus et les citoyens, il faut du temps. »

 Mathieu Anglade, directeur régional adjoint de l’Ademe Nouvelle-Aquitaine, Émilie Rabeteau, ingénieur Énergie Climat du PNR, Bernard Vauriac, président du PNR, Cédric Sous, chargé de mission responsable de l’accompagnement des collectivités locales à l’Ademe Nouvelle-Aquitaine. (Ph. E. Dueso)

Lire la suite

Wohlfahrtia : des conditions favorables à son développement

Publié le 01/05/2018

Agriculture > Sanitaire >

Ça y est, l’été s’étant invité au mois d’avril, la menace liée à Wohlfahrtia magnifica refait surface. En effet, suite aux fortes chaleurs, les pupes (formes larvaires de résistance de l’insecte) présentes dans le sol devraient commencer leur développement et les premières attaques de mouches ne devraient pas tarder. Soyez vigilants !

La lutte contre l’insecte doit débuter

Il est temps de traiter vos brebis avant que la population de mouches ne devienne trop importante. Le protocole de traitement ainsi que la liste des médicaments vétérinaires disposant d’une AMM pour la prévention des mouches et des myiases chez les ovins ont été transmis à l’ensemble des détenteurs d’ovins du département et sont disponibles auprès de vos vétérinaires ou à la CDAAS.

Pensez à noter les traitements effectués dans le carnet sanitaire et conservez les ordonnances et les factures qui pourront servir de justificatifs pour d’éventuelles indemnisations

Lire la suite

Réduire les déchets ménagers

Publié le 27/04/2018

Ruralite > Collectivités >

Environnement. L’instauration d’une tarification incitative pour la collecte et la gestion des déchets progresse en Nouvelle-Aquitaine. L’Ademe régionale a fait le point.

L’enlèvement et le traitement des ordures ménagères représentent souvent la part la plus importante des budgets des communautés de communes. En Nouvelle-Aquitaine, l’Ademe estime que les différentes collectivités y consacrent 660 millions d’euros. Dans 80 % des cas, cette somme est financée par une taxe, dans 20 % par une redevance. Pour 6,8 % de la population régionale, cette taxe ou cette redevance est dite « incitative » : plus vous produisez de déchets, plus vous payez.

Dans le cadre du 7e avis d’expert proposé par l’Ademe de Nouvelle-Aquitaine et pour clore une séquence consacrée à l’économie circulaire, Laurent Jarry, basé à Limoges et en charge de ce domaine à l’Ademe, a fait un point complet sur le « coût et le financement des déchets en Nouvelle-Aquitaine ».

À la fin de l’année 2017, 6,8% de la population régionale était couverte par une tarification incitative. (Carte et données : Ademe, direction régionale de Nouvelle-Aquitaine)

Il estime qu’aujourd’hui les élus doivent au moins se poser la question de la mise en place d’une taxe ou d’une redevance incitative. « Sur le terrain, on constate qu’une grosse partie de la population adhère au principe. » En revanche, le passage à ce genre de tarification doit être longuement et soigneusement préparé en amont. « Les deux premières années, on note beaucoup plus d’incivilités qu’à l’accoutumée... » Puisque vous payez moins si vous déposez moins de déchets dans votre poubelle, des citoyens mal intentionnés recourent à des décharges sauvages pour faire baisser leur facture... « Mais une bonne collaboration avec les gendarmeries locales permet de régler ce problème. »

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -