Forte mobilisation de soutien au projet d'atelier collectif d'engraissement de Saint-Martial-le-Vieux

Publié le 06/07/2015

Agriculture > Bovins >

De nombreux agriculteurs, des acteurs de la vie économique locale, des politiques, des représentants syndicaux nationaux se sont mobilisés vendredi autour du projet d'atelier collectif d’engraissement de Saint-Martial-le-Vieux. Le préfet du département de la Creuse,  Philippe Chopin, est également venu visiter le site.

Lire la suite

Les éleveurs ne doivent plus être la variable d’ajustement !

Publié le 25/06/2015

Agriculture >

Le syndicalisme tire la sonnette d’alarme depuis de longs mois sur les difficultés rencontrées par les éleveurs. Les actions de blocage des abattoirs, parfois critiquées, sont le résultat du ras-le-bol qui ne cesse de monter chez les éleveurs. Ces blocages ont fait réagir les pouvoirs publics et les autres membres de la filière. Les éleveurs ne doivent plus être la variable d’ajustement de la guerre commerciale que se livrent les autres membres de la filière.

La table ronde du 17 juin a permis une certaine prise de conscience ; mais sans les actions syndicales aurait-elle eu lieu ? L’enjeu des prochaines semaines sera de vérifier si les accords se mettent en place et, là aussi, le syndicalisme aura un rôle essentiel.

Les pouvoirs publics assurent qu’ils ont pris la mesure des difficultés de trésorerie notamment des éleveurs. Et c’est pour cela qu’ils prévoient la mise en place d’une avance de trésorerie en octobre prochain.

Le syndicalisme n’a pas arrêté d’alerter les pouvoirs publics sur le fait que les retards pris par l’administration pour la mise en place de la Pac auront des répercussions sur la trésorerie des éleveurs.

On constate aujourd’hui que les retards et les reports rendent impossible tout paiement d’acompte sur les aides Pac 2015. Il a fallu faire pression pour que l’État trouve un moyen de verser quand même des fonds en octobre. Pour mémoire, les années passées, il y avait aussi un acompte début septembre sur l’ICHN, qui n’existera pas en 2015.

Cette aide de trésorerie exceptionnelle va s’accompagner d’un nouveau dossier à déposer avant le 20 août prochain. On nous l’annonce simple, mais faudra-t-il encore noter sur un document des données que l’administration possède déjà ?

Lors de la dernière réunion avec le préfet et la DDT sur la Pac, nous leur avons fait la remarque que les réglementations de plus en plus complexes alourdissent énormément le travail des agriculteurs et qu’il ne faut pas s’étonner de la difficulté et du découragement qu’il peut y avoir, notamment dans le monde de l’élevage.

Dans notre société, rien ne vient sans faire valoir son point de vue avec des arguments solides. Et c’est là que le syndicalisme est important. Ne n’oublions pas.

Joseph Mousset, président FDSEA 87

Lire aussi :

-L’acompte d’octobre remplacé par une aide à la trésorerie

-Viande bovine : résultats de la table ronde

Lire la suite

Congrès FNSEA : Manuel Valls adresse un « message de confiance » aux agriculteurs

Publié le 03/04/2015

Agriculture >

Pour la première fois de mémoire de syndicaliste, un Premier ministre d’une majorité de gauche est venu à la rencontre des agriculteurs lors de la clôture du congrès annuel de la FNSEA le 26 mars. Il y est longuement intervenu, appelant à l’écoute mutuelle et au dialogue. Au préalable, le président de la FNSEA Xavier Beulin avait fait l’inventaire des difficultés vécues par le terrain, mise en œuvre de la Pac en tête. Ce 69e congrès a également été l’occasion de faire le bilan des actions menées en 2014 et d’initier de nouveaux chantiers pour l’année à venir.

Lire la suite

LGV : Des promesses non tenues

Publié le 19/02/2015

Ruralite > Transports >

L’annonce de Déclaration d’utilité publique (DUP) de la LGV Poitiers-Limoges a été faite le 11 janvier. Un gros travail de lobbying a été effectué par nos élus auprès de l’Élysée, notamment les élus du Conseil général et du Conseil régional, dans une volonté de désenclaver le département.

L’ouverture et l’accessibilité de notre région sont indispensables, que ce soit par la LGV ou par la RN147 en 2 x 2 voies.

Si nous comprenons l’intérêt de faire certains grands travaux, nous ne pouvons pas admettre qu’ils se réalisent sans préserver l’activité économique agricole, voire sans profiter de ces projets pour remembrer les exploitations afin de les rendre plus compétitives, tout en les sortant des blocages de toutes évolutions qu’elles subissent suite à cette DUP. Une restructuration fortement anticipée nous paraît indispensable pour que les agriculteurs puissent continuer à gérer dans des conditions acceptables leur entreprise.

Hélas ! à l’heure actuelle, rien de conséquent n’a été mis en place, notamment des réserves foncières ambitieuses qui permettraient un réaménagement des exploitations impactées en donnant des perspectives aux agriculteurs, que le projet se réalise ou non !

Cela nous amène à penser que les grands oubliés dans ce lobbying, ce sont les agriculteurs impactés.

Il est inacceptable de jeter des terres agricoles à des pelleteuses sans prendre en considération les exploitants vivant sur le territoire, alors que des outils peuvent être mis en place pour anticiper face à cette situation. Il faut aussi souligner que le coût des mesures que nous demandons nécessite des moyens financiers très faibles par rapport aux coûts totaux de ces grands travaux.

Réseau Ferré de France (RFF), le Conseil général, le Conseil régional et les Pouvoirs publics avaient promis de mettre en place ces mesures qui ne sont toujours pas effectives aujourd’hui.

Nos politiques ont agi avec efficacité auprès de l’Élysée. Maintenant, ils doivent déployer la même efficacité pour la mise en œuvre des mesures que nous sollicitons pour les agriculteurs impactés par la LGV Poitiers-Limoges.

Lionel Lachaud, président de JA 87

Joseph Mousset, président FDSEA 87

Lire la suite

Retour sur la rencontre des agriculteurs et du préfet

Publié le 14/11/2014

Agriculture >

Lors de la manifestation qui a eu lieu à Limoges le mercredi 5 novembre, une délégation a été reçue par le préfet pour entendre les doléances des manifestants. Quatre représentants des Jeunes Agriculteurs et quatre représentants de la FDSEA ont donc porté les réclamations des nombreux agriculteurs venus manifester aux portes de la préfecture.

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

24°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -