Sur Limoges, la fibre est presque partout

Sur Limoges, la fibre est presque partout

Publié le 05/11/2018

Ruralite > Numérique >

Fibre. Orange continue de déployer la fibre optique sur Limoges Métropole (hors Couzeix et Chaptelat) et d’annoncer que tous les foyers seront raccordables en 2022. Pour l’heure, l’essentiel des prises se situe à Limoges.

Pour Orange, le calcul était vite fait : sur les 107 000 logements de la communauté d’agglomération Limoges Métropole (hors Couzeix et Chaptelat) qu’ils se sont engagés en 2011 à raccorder à la fibre optique, plus de 82 000 sont situés sur Limoges. « Sur la ville de Limoges, une grosse part du déploiement est désormais terminée, s’est félicité Franck Aupetit, délégué régional Orange, joint par téléphone le 30 octobre. Ce que nous appelons le réseau dans la rue sera quasi fini à la fin de l’année. »

Le réseau dans la rue correspond aux équipements nécessaires à l’arrivée de la fibre dans les différents quartiers, comme les armoires (techniquement appelées point de mutualisation), les points de branchement optiques (qui permettent à un fournisseur d’accès de se brancher sur le réseau de fibre pour amener la fibre jusque dans un domicile) et les nœuds de raccordement optique (NRO), généralement hébergés dans les centraux téléphoniques.

Sur le site reseau.orange.fr, il est possible de voir si son habitation est dans un quartier où la fibre a été tirée dans la rue, si son habitation est raccordable (il faut alors contacter un fournisseur d’accès pour voir s’il propose des offres Ftth). Il est également possible, si le foyer n’est pas raccordable, d’indiquer que l’on est intéressé par la fibre.

THD et Ftth

Quand tous ces éléments sont installés et connectés, les logements deviennent raccordables. Il y a donc un délai entre le moment où la fibre arrive dans un quartier et celui où un logement est raccordable : il est alors susceptible de se voir raccorder à la fibre en Ftth (Fibre jusqu’au domicile). Pour cela, l’occupant doit se rapprocher d’un fournisseur d’accès pour savoir si celui-ci propose des abonnements en Ftth. Car si Orange déploie le réseau fibre et sera donc présent partout, ce n’est pas forcément le cas des concurrents. Une fois que l’on est raccordable (voir le site reseau.orange.fr), il faut donc contacter les fournisseurs d’accès pour comparer les offres et savoir ceux qui proposent effectivement de la fibre Ftth. Avant la fibre, il était par exemple déjà proposé sur Limoges des abonnements internet Très haut débit (THD) via la technologie câble.

Une situation qui avait amené les élus de Limoges Métropole à demander à Orange de commencer à fibrer les zones de l’agglomération les plus touchées par la fracture numérique. « Orange a toujours campé sur une position qui n’a pas varié, constate Jacques Migozzi, vice-président de Limoges Métropole en charge du THD. Orange déploie à partir de Limoges et va faire tache d’huile jusqu’aux communes les plus éloignées. »

Pour Franck Aupetit, cette méthode reste la bonne : « L’outil industriel est désormais en place et la puissance de cet outil qui a servi sur Limoges va servir sur le reste de l’agglomération, ce qui va nous permettre d’aller très vite. » Les déploiements ont effectivement commencé depuis plusieurs mois hors de Limoges : à Feytiat (50 % de logements raccordables), à Isle (26 %), à Panazol (43 %).

Difficultés particulières

Avant la fin de l’année, l’opérateur historique va attaquer des chantiers sur Condat-sur-Vienne, Le Palais-sur-Vienne, Rilhac-Rancon et Le Vigen. « En 2019, nous lançons six communes supplémentaires, s’enthousiasme Franck Aupetit. Solignac, Boisseuil, Aureil, Eyjeaux, Veyrac et Verneuil-sur-Vienne. Notre objectif est de finir de déployer le raccordable en 2020. »

Orange estime déjà qu’à cette date un pourcentage compris entre 8 et 15 % des logements ne sera pas raccordable car « présentant des difficultés particulières ». Dans ce cas, les engagements signés par Orange prévoient qu’un client non raccordable en 2020 peut se tourner vers l’opérateur pour demander à devenir raccordable. « Nous avons 6 mois pour accéder à sa demande », explique Franck Aupetit. Si aucune demande n’est faite, Orange a deux ans, jusqu’en 2022, pour rendre tous les logements de Limoges Métropole raccordables à la fibre.

Pour Jacques Migozzi, Orange ne communique pas convenablement sur ses calendriers : « Dans ma commune de Rilhac-Rancon, lors de nos premiers rendez-vous avec Orange, ils voulaient organiser un petit événement pour le premier contrat commercial avec un abonné en 2018. Puis nous n’avons plus entendu parler de rien. »

À Peyrilhac, grâce à des montées en débit financées par de l’argent public, la situation numérique s’est améliorée. « Mais pas pour la totalité de la commune, malheureusement, regrette le maire, Claude Compain. Quant à l’arrivée de la fibre, on va attendre encore un peu, on a déjà eu tellement de dates. »

STÉPHANE MONNET

Voir aussi :
« Comment la fibre ne vous simplifie pas forcément la vie, surtout au début », par Églantine 

Fibre : l'étrange volte-face du Département de la Haute-Vienne

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -