Mais quelle PACaille !

Publié le 08/07/2016

Agriculture >

" La campagne de déclaration de surface se clôture donc en Haute-Vienne avec un nombre stable de déclarants. 

Pour nous tous, 3 741 chefs d’entreprise, arrive désormais l’attente du versement des aides 2016, et c’est sans surprise que, comme pour 2015, il se matérialisera par une avance de trésorerie remboursable, la désormais célèbre ATR. 

Emmanuel Rabaud, président de la FDSEA 87.

Lire la suite

Dialogue impossible entre mangeurs de viande et adeptes du véganisme

Publié le 06/07/2016

Agriculture >

Ils étaient 150 d’un côté, une petite trentaine de l’autre. La contre-manifestation organisée par la filière viande (éleveurs, abatteurs, bouchers, restaurateurs...) a remporté le match de la mobilisation. Tout avait commencé avec un appel à manifester devant les abattoirs français lancé par l’association 269Life, qui a pour « objectif de faire cesser la domestication, l’élevage et la marchandisation des animaux non-humains ». Jusque tard dans la soirée, les deux partis se sont fait face, tentant parfois de discuter, mais n’y parvenant jamais.

Lire la suite

Le 87 dans l’assiette : « Structurer l’action avec des éleveurs impliqués »

Publié le 18/04/2016

Agriculture > Bovins >

Au début du mois d’avril, la FDSEA et les JA de la Haute-Vienne ont pris la décision de poursuivre l’action Le 87 dans l’assiette. Le syndicalisme travaille aujourd’hui à mieux structurer cette démarche. Nous avons interrogé Régis Desbordes, responsable de la section Viande bovine de la FDSEA.

Régis Desbordes, Lionel Lachaud et Matthieu Anoman lors de la réunion de bilan du 4 avril.

Quelle est la pertinence du 87 dans l’assiette dans l’offre actuelle ?

Régis Desbordes : Le but est que les animaux qui passent dans l’action sont nés, élevés et abattus sur le département et peuvent aller en complément dans la grande distribution et, peut-être demain, dans d’autres filières pour répercuter une marge équitable pour que le producteur puisse vivre tout en proposant des animaux de qualité aux consommateurs. Aujourd’hui les GMS ont de la race laitière, un cœur de gamme et du haut de gamme. Le consommateur fait son choix en fonction de son pouvoir d’achat. Le 87 dans l’assiette permet de proposer un produit plutôt haut de gamme complémentaire.

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
en partie ensoleillé

16°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -