Pas d'écran noir lors du changement de fréquences de la TNT prévu le 4 décembre pour le Limousin

Pas d'écran noir lors du changement de fréquences de la TNT prévu le 4 décembre pour le Limousin

Publié le 03/12/2018

Ruralite >

Télévision. Dans le cadre d’une réorganisation des fréquences, une partie des foyers recevant les chaînes hertziennes devront mettre à jour leur poste.

Afin de rendre disponibles des fréquences hertziennes supplémentaires pour les opérateurs de téléphonie mobile, des opérations de maintenance sont effectuées sur les émetteurs dans toute la France métropolitaine. En Haute-Vienne (comme en Dordogne et dans les autres départements du Limousin), ce réaménagement de la TNT aura lieu dans la nuit du 3 au 4 décembre pour les émetteurs principaux. Il ne concerne que les foyers qui reçoivent la télévision avec une antenne râteau. Ceux équipés d’un autre dispositif (ADSL, satellite, câble...) n’auront aucune démarche à faire.

La réception par antenne râteau concerne 55 % des foyers haut-viennois qui seront donc amenés à réactualiser leurs chaînes le 4 décembre et, éventuellement, les jours suivants. En effet, si les plus gros émetteurs seront mis à jour à partir de minuit, entre le 3 et le 4 décembre, certains réémetteurs nécessitent une intervention manuelle qui aura lieu en fonction du circuit des techniciens.

Pas d’écran noir

Gilles Bregant, directeur général de l’Agence nationale des fréquences (ANFR), assure qu’il n’y aura pas « d’écran noir » le matin du 4 décembre, l’arrêt total des transmissions ne durera que quelques minutes dans la nuit. Les chaînes de télévision sont réunies en groupes de 5 ou 6. En fonction de l’émetteur dont chacun dépend, un ou plusieurs groupes de chaînes nécessitera une mise à jour du poste de télévision mais il y a aura au moins un groupe toujours présent, même sans réactualisation. Parmi les chaînes à « retrouver », il pourra y avoir celles du service public dont France 2 et France 3.

« C’est un changement qui ne nécessite aucune acquisition », rappelle le directeur de l’ANFR. Pas de nouveau matériel à acheter, il faudra seulement effectuer une recherche des chaînes, peut-être plusieurs fois pour ceux qui dépendent d’un réémetteur qui serait mis à jour un peu plus tard, jusqu’à retrouver l’ensemble de ses chaînes.

En cas de problème persistant, la réorientation de l’antenne sera peut-être, dans quelques rares cas, nécessaire. Cette intervention doit être confiée à un spécialiste et des aides financières sans conditions de ressources sont prévues pour couvrir cette dépense.

À la suite de ces interventions sur les émetteurs, de l’espace sera mis à la disposition des opérateurs de téléphonie mobile qui pourront l’utiliser à partir de janvier 2019. La réorganisation des fréquences doit permettre de développer le très haut débit mobile et, selon le directeur de l’ANFR, elle aboutira à l’effacement de certaines zones blanches.

ESTELLE DUESO

 


Pour accompagner les téléspectateurs qui rencontreraient des difficultés, plusieurs formules sont prévues :

  • Le numéro 0 970 818 818 met à leur disposition des conseillers pour les guider. Ce centre d’appel est ouvert du lundi au vendredi, de 8 h à 19 h (jusqu’à 22 h le 4 décembre) et est situé en France.
  • Le site recevoirlatnt.fr permet de confirmer en amont si l’on est concerné par les changements de fréquence. Il comporte un guide pas à pas pour la recherche de chaînes. Il indique les conditions d’obtention de l’aide à la réception et permet de la demander en ligne. Cette demande doit être faite dans les six mois suivant le changement de fréquences.
  • Sur le site du CSA (rubrique « informer » puis rubrique « comment recevoir la télévision et la radio ») chacun peut vérifier de quel émetteur il dépend et les dates d’intervention prévues.
  • En immeuble, il est recommandé de se rapprocher en amont du syndic pour vérifier que les démarches de réglages de l’antenne collective seront bien effectuées avant le 4 décembre.

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -