Jeunes Agriculteurs ALPC : les basketteurs se prêtent au jeu de la ferme

Jeunes Agriculteurs ALPC : les basketteurs se prêtent au jeu de la ferme

Publié le 26/05/2016

Agriculture >

Jeudi 19 mai, Yakhouba Diawara et Mathieu Wojciechowski, joueurs de basket du CSP Limoges, se sont rendus sur l’exploitation familiale de Florent Delassis à La Roche L’Abeille. Organisée par les Jeunes Agriculteurs ALPC, la rencontre était l’occasion de promouvoir le métier selon la formule : « Agriculteur un jour, agriculteur toujours ! »

Deux mètres zéro un, Yakhouba Diawara, deux mètres zéro quatre, Mathieu Wojciechowski, les deux joueurs du CSP en visite, jeudi 19 mai, sur l’exploitation familiale de Florent Delassis à La Roche L’Abeille ne passaient pas inaperçus. Heureusement, le manche des fourches était assez long pour leur gabarit et Mathieu a même pu se glisser dans la cabine du télescopique.

« On leur a fait faire un peu de manutention de bottes, explique Florent Delassis, un peu de soin aux animaux, donner un peu de foin. On voulait leur montrer quelques facettes du métier. »

Installé depuis un an et demi en Gaec avec ses parents sur une exploitation de 150 hectares et 130 vaches, le jeune homme de 23 ans a répondu favorablement à la sollicitation de JA ALPC : accueillir des joueurs du Limoges CSP.

L’opération avait déjà eu lieu l’an passé, l’objectif reste le même  : parler du métier d’agriculteur. « Montrer que c’est un métier passionnant et moderne. », confie Lionel Lachaud. Installé dans le télescopique, les commandes bien en main, Mathieu Wojciechowski, a touché la modernité du métier du bout des doigts. La conduite de l’engin lui a rappelé certaines des parties de jeux vidéos qu’il affectionne.

« Ça s’est bien passé ?, lui a-t-on demandé à sa descente de l’engin.

Ouais, à part quand j’ai laissé échapper les bottes ! »

Le métier qui rentre

Moins technologique, le nourrissage des bovins à la fourche et au foin a beaucoup amusé les basketteurs. Yakhouba Diawara, satisfait de sa fourchetée, lançait à la cantonade : « C’est le métier qui rentre ! »

C’est bien, ils vont rester une semaine, s’amusait Alain, le père de Florent Delassis.

Deux si vous voulez ! , surenchérissait Yakhouba.

C’était avant qu’on ne lui propose d’entrer dans la stabulation des jeunes veaux et qu’on lui mette un bloc de sel dans la main. Le géant du CSP n’avait jamais approché une vache d’aussi près. Mais l’expérience lui a plu. « Ça change. D’habitude, on me demande de mettre la balle près, là il a fallu mettre du sel devant un veau. C’était différent de d’habitude mais très enrichissant ! »

Le reste de la visite s’est déroulé dans la même ambiance conviviale et détendue, avec un Yakhouba plein de bonhommie et d’humour, et un Mathieu attentif aux détails de l’exploitation donnés par Florent.

« C’est une entreprise, a noté le basketteur. Donc, forcément, il faut veiller à la rentabilité, aux coûts de production... On a vu un peu comment ils bossaient, comment ils s’occupaient de leur exploitation, c’était vraiment intéressant. De toute façon, il ne faut pas partir avec des idées préconçues, il faut juste se prêter au jeu ! »

S. M.

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
en partie ensoleillé

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -