Jour de fête à Saint-Hilaire-Bonneval

Jour de fête à Saint-Hilaire-Bonneval

Publié le 18/10/2018

Ruralite > Collectivités >

Aménagements. Visite de la nouvelle station d’épuration, deux coupures de rubans, le préfet de la Haute-Vienne était à Saint-Hilaire-Bonneval pour inaugurer une série de réalisations. Attaqué lors des discours officiels, il a répondu.

Le préfet de la Haute-Vienne était déjà venu à Saint-Hilaire-Bonneval poser la première pierre de la maison médicale. Un peu plus de deux ans plus tard, il était de retour dans la commune pour inaugurer le bâtiment. Deux cabinets médicaux, un cabinet pour deux ou trois infirmières, un cabinet dentaire pour deux dentistes et un cabinet de kinésithérapie ostéopathie pour trois praticiens, le bâtiment va combler un besoin en « assurant un service de proximité, a indiqué le maire de la commune, Christian Latouille. Au conseil municipal, nous avons à cœur d’anticiper les besoins de la population. Nous devons avoir un coup d’avance sinon les déséquilibres s’amplifieront sur nos territoires à vocation rurale ».

Deuxième coupure de ruban pour le préfet de la Haute-Vienne à Saint-Hilaire, après la maison médicale, les aménagements de l’entrée du bourg. (Ph. Stéphane Monnet)

La mise en service de la maison médicale au cœur du bourg a été l’occasion de repenser l’entrée par la RD 15. De nouveaux aménagements visent à faire ralentir les véhicules, mais le maire a déjà annoncé que si la vitesse ne baissait pas suffisamment il envisageait la construction d’un nouveau ralentisseur au niveau de l’Abribus. « Ces travaux ont permis de créer quarante nouvelles places de parking. Toutes à moins de 200 mètres des commerces. »

Dire la vérité

Le préfet a donc coupé deux rubans ce matin du 29 septembre. L’un devant la maison médicale, l’autre devant les aménagements routiers et piétonniers. « C’est jour de fête à Saint-HiIaire-Bonneval, a-t-il commenté, que d’inaugurer cette série de réalisations. » Avant cela, le représentant de l’État s’était rendu à la station d’épuration dont la capacité vient d’être augmentée. Le montant global des travaux engagés sur la commune s’élève à 1,3 million d’euros hors taxe. « Ces travaux n’entraîneront pas d’augmentation d’impôt, a précisé le maire. Et en 2019 nous continuerons d’investir. »

L’État et le Département ont notamment subventionné une partie des réalisations. Annick Morizio, première vice-présidente, a profité des discours officiels pour lancer une pique en direction du préfet : « Nous nous attachons à continuer à vous accompagner, mais il faut que nous soyons très prudents, parce que les décisions gouvernementales nous mettent aujourd’hui dans le rouge, alors que nous avons une gestion absolument remarquable, et nous craignons de ne pouvoir continuer à vous accompagner. »

Une sortie peu appréciée de Raphaël Le Méhauté qui a répondu que « l’État n’abandonne pas les territoires ruraux ». À son arrivée, la DETR (Dotation d’équipement des territoires ruraux) était de 4,6 Me, elle est aujourd’hui autour des 14 Me. « Il n’y a pas de baisse des contributions de l’État aux collectivités et tous ceux qui disent le contraire ne disent pas la vérité. »

STÉPHANE MONNET

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -