La limousine se maintient malgré une conjoncture morose

La limousine se maintient malgré une conjoncture morose

Publié le 24/11/2019

Agriculture >

Herd-Book limousin. L’assemblée générale du Herd-Book limousin a permis de revenir sur l’activité de la dernière campagne. Malgré une érosion du nombre d’adhérents, le nombre de vaches cotisantes est relativement stable et les veaux qualifiés en station séduisent toujours autant à l’export.

À la tribune, Jean-Marc Alibert, président du Herd-Book est  avec Jean-Marc Gambarotto, directeur  du pôle de Lanaud, et Sébastien Stamane, directeur technique. David Delgoulet présente l’activité de la dernière campagne. (Ph. N. P.)

Les adhérents du Herd-Book limousin s’étaient déplacés de toute la France pour assister aux travaux de l’assemblée générale mercredi 13 novembre en fin d’après-midi. Certains d’entre eux avaient fait le déplacement le jour-même pour participer à la vente des Espoirs, d’autres pour participer à la vente des taureaux RJ organisée le lendemain matin.
Les travaux ont débuté par un focus sur l’activité du Herd-Book limousin par David Delgoulet, le chef de service. 

Révision de l’accompagnement des élevages
Au cours de la campagne, les adhérents ont été invités à se projeter sur une nouvelle formule d’adhésion. « Plus de 90 % des adhérents ont choisi d’être accompagnés au-delà de la certification de leurs animaux (ils ont choisi le Pack expertise). Permettez-moi d’y voir la confiance des éleveurs envers nos techniciens, que ce soit pour du tri de génisses, des conseils d’accouplements (par monte naturelle ou Insémination animale), le choix des veaux pour la station nationale de qualification et le pointage adulte », souligne Jean-Marc Alibert, le président du Herd-Book limousin. Les 9 % restants ont choisi le Pack certification. Quant aux élevages qui ont démissionné, ils l’ont fait suite à un départ à la retraite, un arrêt de l’atelier bovin allaitant ou une démission du Contrôle de performances. Au final, à la fin de la campagne 2018-2019, le nombre d’adhérents est en baisse de 3 % et compte 1 437 numéros de cheptels. « On observe 52 nouvelles adhésions pour 97 démissions », indique David Delgoulet.
Malgré cette lente érosion du nombre d’élevages adhérents au Herd-Book limousin, le nombre de vaches cotisantes se maintient. Avec 70 606 vaches certifiées TA et TI sur le territoire, la baisse constatée est de 1,4 % et représente 1 007 animaux. Cette érosion de vaches s’accompagne d’un retrait des génisses de renouvellement (- 2 % à 22 264).

Certification : hausse marquée sur les femelles
Sur la campagne, le nombre de femelles certifiées est en hausse de 2,4 % et atteint les 20 042 individus. Par contre le nombre de mâles certifiés TA et TA BS diminue légèrement pour s’établir à 5 289. Au final, le nombre d’animaux certifiés est en hausse de 1,7 %.
Le nombre de femelles certifiées augmente dans six sections (Aquitaine, Bretagne, Creuse, Nord Picardie, Pays de Loire et Poitou-Charentes) ; le nombre de mâles certifiés augmente dans trois sections (Bretagne : + 17 %, Centre : + 21 %, Creuse : + 8 %) et diminue fortement dans cinq sections (Aquitaine : - 16 %, Auvergne : -11 %, Midi-Pyrénées : - 10 %, Nord-Picardie : - 10 % et Normandie : - 35 %).
Le nombre de femelles certifiées à titre initial (TI) et de vaches enregistrées a du mal à progresser : peu de nouvelles origines sont enregistrées et les nouveaux adhérents débutent souvent avec des femelles déjà inscrites.

Vaches qualifiées en hausse
Le nombre de vaches qualifiées RR et RRE est en légère hausse sur la campagne 2018-2019. On compte 2 833 vaches RR contre 2 327 lors de la campagne précédente et 998 RRE contre 811.
Avec une moyenne de 5 % de vaches qualifiées RR, les sections Midi-Pyrénées, Pays de Loire, Auvergne, Aquitaine et Grand Est se distinguent en qualifiant plus de vaches RR que la moyenne nationale (4 %).
Taureaux qualifiés en ferme en baisse
Le nombre de taureaux qualifiés sur descendance en ferme diminue : 156 taureaux qualifiés RR VS (- 22 en France par rapport à 2017-2018 auxquels s’ajoutent 5 taureaux issus du Luxembourg) et 33 taureaux qualifiés RRE VS en France (+ 1 par rapport à 2017-2018 auquel s’ajoute un taureau luxembourgeois).

589 veaux évalués
Sur la campagne 2018-2019, 2 370 veaux ont été déclarés par les éleveurs. 589 sont entrés à la station de Lanaud ; ils venaient de 263 cheptels répartis dans 42 départements. Ces veaux affichent une progression sur le potentiel de croissance  (DSsev en hausse) tandis que l’index sur les facilités de naissance accuse un retrait. Sur la campagne, un veau en provenance du Luxembourg est entré à la station (un RJ).  Parmi les sections qui fournissent le plus de veaux à la station, si l’on ramène leur approvisionnement à leur potentiel en vaches TA, il y a Midi-Pyrénées (97), Auvergne (59), Bretagne (49), Pays de Loire (45), Centre (44) et Grand Est (32).
Pour le berceau, la Haute-Vienne en apporte 78, la Corrèze 74 et la Creuse 51.
Après évaluation, sur les 589 veaux, 229 ont été qualifiés Espoirs et 218 RJ. Trente-sept ont intégré la station de contrôle individuel de Moussours.

L’export se porte bien
La limousine tient par ailleurs sa place sur le marché à l‘export. 2 326 pedigrees ont été édités. Les animaux sont principalement partis en Espagne (649 femelles et 116 mâles), en Italie (474 femelles et 81 mâles), en Serbie (279 femelles et 3 mâles), en Hongrie (117 femelles et 16 mâles) et au Portugal (79 femelles et 15 mâles). La Belgique, la Lituanie, la Pologne et le Luxembourg viennent ensuite. Au total, une vingtaine de pays importe régulièrement la génétique limousine, ce qui confirme la place de cette race sur la scène internationale.
Nathalie Péneloux

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
averses éparses

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -