5 février : réunion avec l'AMTM autour de la candidature du Dorat pour l’édition 2019 du mondial de tonte

5 février : réunion avec l'AMTM autour de la candidature du Dorat pour l’édition 2019 du mondial de tonte

Publié le 02/02/2015

Agriculture > Ovins >

Après l’organisation du championnat de France et du tournoi des six nations, l’équipe organisatrice du Dorat a décidé de porter sa candidature pour les championnats du monde de tonte de moutons 2019. Réunis dans l’Association pour le mondial de tonte de moutons (AMTM), les organisateurs motivés viennent d’élire leur conseil d’administration et leur bureau. Ils ont une année pour monter le dossier et partir à Invercargill en Nouvelle-Zélande pour le présenter et le défendre devant la commission d’attribution.

Avec 150 compétiteurs, 60 partenaires et 10 000 visiteurs, le championnat de France de tonte et le tournoi des six nations organisés en 2013 au Dorat avaient été couronnés de succès. « L’équipe qui avait organisé était motivée pour recommencer. Mais on se disait qu’il fallait faire quelque chose de plus important, rapporte Christophe Riffaud, tondeur professionnel, champion de France de tonte 2013. Et de plus important, il n’y avait que le championnat du monde ! »

Trois cents tondeurs, 30 nations, 5 000 animaux à tondre, plus de 30 000 visiteurs sur 4 jours, un budget estimé de 650 000 euros, voilà ce que pourraient être les championnats du monde de tonte de moutons en 2019 au Dorat. « On s’est dit que c’était faisable, explique Christophe Riffaud. La mairie du Dorat est très motivée. Beaucoup d’instances agricoles ont bien réagi à notre projet. L’Association des tondeurs de moutons (ATM) en tête évidemment. Jean-François Villelégier et Nicolas Faurie, qui ont l’expérience de Tech-Ovin, nous ont confirmé que c’était possible. Claude Souchaud aussi. Au Royaume-Uni, où nous allons régulièrement pour les compétitions, on nous dit que ce serait bien que la France organise au moins une fois les championnats du monde. »

Monter le dossier de candidature

Pour mener à bien cette aventure, l’association pour le mondial de tonte de moutons (AMTM) vient d’être créée. Son but premier : monter le dossier de candidature et de financement et aller le présenter devant la commission d’attribution qui se tiendra lors des prochains mondiaux de tonte à Invercargill (Nouvelle-Zélande) en 2017.

Bernard Martin, adjoint au maire du Dorat, a rappelé cette échéance lors de l’assemblée constitutive de l’association : « Il ne faut pas se tromper ! L’objectif, c’est 2017. Il faut que tout le monde soit mobilisé en 2016. Mais je peux déjà vous dire qu’un championnat du monde organisé dans une commune de 2 000 habitants, ce n’est pas anodin. »

Les statuts de l’association, qui prévoyaient un conseil d’administration de 17 membres au maximum, ont déjà été revus. Sur une remarque de Thimoléon Resneau (champion de France de tonte en titre), « dans l’organisation, il y a des gens de toute la France, je pense qu’on peut faire évoluer le nombre de membres maximum et le porter à 21 », ce sont finalement 25 membres qui pourront siéger au conseil d’administration, des personnes morales comme des personnes physiques. L’AMTM comptait ainsi déjà le jour de sa constitution (outre les membres du bureau, voir encadré ci-contre)  : les Jeunes Agriculteurs 87, la Chambre d’agriculture de la Haute-Vienne, l’Aposno, la Fédération nationale ovine, le Carrefour génétique ovin de Bellac, le marché au cadran Les Hérolles, Limovin, Elisabeth Jalabar, Lucie Grancher, Maryse Cochet, Thimoléon Resneau, Gaëlle Rio, Arnaud Magnon et Marie Pasty.

« Fin janvier, nous allons programmer une réunion d’information ouverte à tous, annonce Christophe Riffaud, élu président de l’AMTM. Nous présenterons le projet en détail et toutes les bonnes volontés seront les bienvenues. Notre objectif est évidemment de faire découvrir ce métier de tondeur, qui est aussi un sport, mais également de mettre en avant tout le territoire du Dorat, notre département et la France tout entière. »

Prochain rendez-vous pour les tondeurs : le Salon international de l’agriculture pour trois jours de démonstration.

S. M.

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

14°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -