Le député en défenseur de la loi ÉGAlim

Le député en défenseur de la loi ÉGAlim

Publié le 07/02/2020

Agriculture >

Après Marie-Ange Magne en décembre, Pierre Venteau a répondu à l’invitation de JA87. Il s’est rendu sur l’exploitation de Benjamin Valadas. La loi égalim a été au cŒur des discussions.

Le député Pierre Venteau a répondu aux interrogations des Jeunes Agriculteurs, le 20 janvier, sur l’exploitation de Benjamin Valadas à Saint-Vitte-sur-Briance. (Ph. S. M.)

Devant une construction en bottes de paille représentant en grand le sigle JA, réalisée par Benjamin et Olivier Valadas, le député de la Haute-Vienne, Pierre Venteau, remercie les Jeunes Agriculteurs pour leur invitation sur cette exploitation de Saint-Vitte-sur-Briance. Il complète son introduction en évoquant la réforme de la Pac, « je pense qu’il faut éviter de passer à côté de cette réforme, en être acteur pour s’assurer d’un juste retour des choses » et, pour évoquer les capacités d’actions d’un parlementaire, il lâche le mot « ÉGAlim ». Aussitôt, les jeunes agriculteurs présents réagissent, « cette loi est vaste et inefficace », résume Paul Lehericy. Le député ne se démonte pas et lui répond : « Elle est vaste, oui, inefficace, aujourd’hui, oui sur une partie... », il n’a pas le temps de finir sa phrase que Karen Chaleix, présidente de JA87, le coupe : « Elle est efficace sur les repas végétariens ! »

Pierre Venteau ne s’était pas exprimé publiquement sur cette question qui avait animé la fin de l’année 2019. Rappelant qu’un repas végétarien (sans viande) est effectivement obligatoire en restauration scolaire au moins une fois par semaine, il insiste sur le côté expérimental de cette obligation, « Si on n’y arrive pas, ou si l’expérimentation montre que ça ne fonctionne pas, qu’il y a des vrais problèmes pour avoir un repas végétarien hebdomadaire, on sera amené à faire bouger les choses. À confirmer, ou à infirmer. Dans la réalité, c’est bien une expérimentation, et elle n’a pas de conséquences pour la collectivité qui n’arrive pas à la mettre en œuvre. »

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
pluie modérée

14°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -