Le labo doit répondre à des attentes

Le labo doit répondre à des attentes

Publié le 29/07/2019

Ruralite >

Les élus du Département se sont interrogés en séance plénière sur l’avenir du laboratoire départemental d’analyses, alors que la CDAAS a lancé un appel d’offres pour choisir son futur prestataire dans ce domaine.

L’avenir du laboratoire départementale d’analyses et de recherches a alimenté les discussions lors de la dernière séance plénière du Conseil départemental. Alors que Jocelyne Réjasse venait de présenter le compte administratif 2018 et le budget supplémentaire 2019, plusieurs élus ont pris la parole pour s’inquiéter de la situation financière du laboratoire.

Rattaché aux services départementaux, le laboratoire évolue dans un environnement fortement concurrentiel. Cette année, l’un de ses clients les plus importants, la Coopérative départementale agricole d’action sanitaire (CDAAS) a décidé de lancer un appel d’offres pour savoir quel prestataire elle prendrait pour ses futures analyses.

Jacqueline Lhomme-Leoment, qui, en début de séance, avait déjà plaidé pour que le laboratoire départemental soit maintenu, a dénoncé la position prise par la CDAAS  : « J’ai senti une pression énorme de la coopérative agricole, voire un chantage sur le Département. Je n’ai pas vraiment apprécié la tournure des choses. » Moins vindicatif, Alain Auzemery a rappelé que le « le labo est un service public, aujourd’hui à destination du monde agricole. On a eu un conseil d’exploitation, tous les collègues élus se sont exprimés et on est resté sur un consensus : il faut qu’il y ait un maintien de ce service public en direction du monde agricole. La CDAAS est en pleine mutation. Ils se posent la question de savoir comment ils vont exister à l’avenir au niveau régional. Il y a eu des élections à la Chambre d’agriculture. Il existe des divergences entre la Chambre et les organismes agricoles. La CDAAS a décidé d’ouvrir un appel d’offres pour ses analyses, c’est légitime. On le conçoit, on s’est mis en ordre de bataille et j’espère qu’on sera retenu ».

L’automate de sérologie au laboratoire de la Haute-Vienne, avenue du Pr de Léobardy à Limoges. (Ph. Conseil départemental de la Haute-Vienne)

Le résultat reporté

Le résultat de l’appel d’offres qui devait être connu à la mi-juillet a été repoussé et la CDAAS a indiqué qu’elle communiquerait sur ce sujet quand le choix de son prestataire aura été arrêté.

Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental, a indiqué en séance qu’il avait envoyé un courrier au président de la Chambre d’agriculture de la Haute-Vienne, « J’ai resitué le labo comme étant un équipement qui existait en direction de la santé animale. C’est sa mission première. Je n’ai pour l’instant pas reçu de réponse de sa part. »

Si aucun laboratoire public n’est à l’équilibre financier, Jean-Claude Leblois aimerait que le monde agricole clarifie sa position sur l’intérêt de maintenir un tel équipement. « Je vous dirai quelle est la position de la Chambre d’agriculture sur le souhait de maintenir un labo. On peut faire plein de soutiens, financiers, mais si ça ne correspond pas à un besoin... C’est un enjeu important pour le département et les premiers concernés, ce sont les usagers. »

Yvonne Jardel a alors interpellé le président  : « Vous attendez la confirmation du président de la Chambre d’agriculture, et si celui-ci confirmait que la profession n’a pas besoin du labo, vous vous dirigerez peut-être vers sa fermeture ?

– Nous redébattrons de cette question », lui a répondu Jean-Claude Leblois.

Stéphane Monnet

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
en partie ensoleillé

18°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -