Le ministre défend une police sur mesure

Le ministre défend une police sur mesure

Publié le 09/03/2019

Ruralite >

Sécurité. Le ministre de l’Intérieur était en déplacement à Limoges, vendredi 1er mars. Il a assuré avoir dégagé de nouveaux moyens matériels pour la police et la gendarmerie, notamment des véhicules neufs et adaptés.

En déplacement à Limoges, vendredi 1er mars, le ministre de l’Intérieur s’est rendu à l’Établissement central logistique de la police nationale (ECLPN), avant de rejoindre la caserne Jouan du groupement de gendarmerie départementale.

Le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a fait un discours devant la chaîne de montage de l’Établissement central logistique de la police nationale (ECLPN) de Limoges, vendredi 1er mars. (Ph. Stéphane Monnet)

Dans un discours prononcé devant la chaîne de montage de l’ECLPN, Christophe Castaner a assuré œuvrer pour « la remontée en puissance de la police et de la gendarmerie. » En 2018, le ministère a investi 140 millions d’euros dans l’achat de véhicules supplémentaires : 2 800 pour la police et autant pour la gendarmerie. « Ces commandes, ces livraisons, c’est du concret, ce sont des voitures pour aller partout en France, sur toutes les routes, dans tous les quartiers, pour intervenir face à toutes les atteintes, face à tous les drames. Car la loi doit être respectée sur chaque m2 de la République. »

L’ECLPN est chargé des aménagements spécifiques de véhicules (à destination aussi bien de la police, que de la gendarmerie ou de la sécurité civile), de l’entretien des armements et de la logistique des matériels de la Police nationale. Ainsi, les réglages des lanceurs de balle de défense (LBD) sont effectués et vérifiés à Limoges, mais le ministre n’a pas visité cet atelier même s’il est revenu sur leur usage lors des récentes manifestations alors qu’une commissaire en charge de ce dossier au niveau du Conseil de l’Europe a demandé la suspension de son utilisation : « Ce que dit la commissaire, c’est que dans des manifestations pacifistes, elle considère qu’il ne faut pas utiliser le LBD. Ça tombe bien, je suis d’accord avec elle. Mais est-ce que vous avez-vu ces derniers temps des manifestations pacifistes ? Moi j’ai plutôt vu des manifestations extrêmement violentes, et c’est seulement dans ce cas-là, pour se protéger, que les policiers peuvent être amenés à utiliser de façon parcimonieuse et proportionnée le LBD. »

Présentation d'une vitre blindée au ministre de l'Intérieur. (Ph S.M.)

Une police sur mesure

Faisant un parallèle entre sa visite des ateliers où on lui a expliqué comment les véhicules achetés pour les forces de l’ordre étaient aménagés et personnalisés à Limoges, le ministre a déclaré qu’il souhaitait mettre en place « une police sur mesure, parce qu’on ne fait pas la sécurité de la même façon à Limoges ou dans une station balnéaire en plein été, ou dans les stations de montagne qui accueillent en ce moment les touristes pour le ski ou dans le centre de Paris. On doit avoir une police sur mesure, qui se développe et s’adapte au cas par cas, terrain par terrain et qui permet de porter cette ambition qu’au fond la République est partout chez elle. Il y a des territoires où la République a reculé face aux voyous. Nous devons équiper nos forces de ces moyens nouveaux pour agir. »

Christophe Castaner a poursuivi sa visite à la caserne Jouan où lui a été présenté les derniers véhicules qui équipent la gendarmerie puis le dispositif de police sécurité du quotidien (PSQ) de la Haute-Vienne.

STÉPHANE MONNET

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

17°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -