Le Premier ministre obtient la confiance avec 269 voix pour et 244 contre

Le Premier ministre obtient la confiance avec 269 voix pour et 244 contre

Publié le 17/09/2014

Ruralite > Collectivités >

Si les députés étaient plus nombreux à s’abstenir que 6 mois auparavant lors du vote de confiance au premier gouvernement Valls, le Premier ministre ne s’est jamais senti menacé. Son discours de politique générale contenait des précisions sur la réforme territoriale en cours.

Il n’y avait pas réellement de suspense. Chaque camp avait compté ses voix avant le début du discours de politique générale du Premier ministre et savait à quoi s’en tenir. On allait surtout regarder les mots employés dans le discours, les annonces éventuelles, le nombre d’abstentionnistes et de frondeurs du PS.

Le gouvernement de Manuel Valls version n° 2 obtient la confiance de l’Assemblée nationale avec 269 voix. Cinquante-trois députés (les Verts l’avaient annoncé et seule Isabelle Attard, députée du Calvados, n’a pas suivi la position de son groupe en votant contre) se sont abstenus. La majorité absolue (les abstentions n’étant pas comptabilisées) était donc à 257 voix (566 votants mais 513 suffrages exprimés. 513 / 2 = 257).

Le résultat est donc moins bon que six mois plus tôt. Pour son premier gouvernement, Manuel Valls avait obtenu la confiance de 306 députés. Trente-deux députés socialistes se sont abstenus.Le discours de politique générale était construit selon plusieurs grands axes. Le Premier ministre a réaffirmé qu’il n’y aurait plus de hausses d’impôts et même annoncé une baisse pour 6 millions de ménages en 2015. Il a promis un geste en faveur des petites retraites (un versement forfaitaire de 40 e devrait intervenir au début de l’année 2015).

Le discours

« Et comme je l’ai déjà dit, il n’y aura pas de remise en cause des 35 heures ni de la durée légale du travail » a-t-il prononcé avant de demander au Medef de ne pas faire dans la provocation. « Personne – et je le dis clairement au patronat – ne doit prendre le risque d’affaiblir, par je ne sais quelle provocation, par je ne sais quelle surenchère, l’indispensable dialogue social qui est la marque de ce quinquennat. Dans ce domaine, comme dans bien d’autres, il faut savoir faire preuve de constance et respecter les règles du jeu. »

Le discours s’achevait sur une interrogation rhétorique : « Au fond, la seule question qui doit nous occuper, c’est mener les réformes indispensables, avec courage, mais sans remettre en cause notre modèle social. (...) Ce modèle, il faut l’adapter, le réinventer, mais il n’a pas vécu, il n’est pas dépassé. Il est au cœur de notre pacte républicain. »

Les résultats du vote sont disponibles : http://www.assemblee-nationale.fr/14/scrutins/jo0901.asp


Précisions sur la réforme territoriale

Lors de son discours de politique générale, le Premier ministre a apporté quelques précisions sur la réforme territoriale en cours. Les élections départementales sont ainsi finalement maintenues à mars 2015 et certains départements ne devraient plus disparaître.

« Quant aux départements, vous le savez, le pragmatisme nous guide vers trois solutions. Dans les départements dotés d’une métropole – c’est l’exemple de Lyon –, la fusion des deux structures pourra être retenue.

« Lorsque le département compte des intercommunalités fortes, là, les compétences départementales pourront être assumées par une fédération d’intercommunalités.

« Enfin dans les départements – notamment ruraux – où les communautés de

communes n’atteignent pas la masse critique, le Conseil départemental sera

maintenu, avec des compétences clarifiées. »

Pour les Régions, le passage à 13  grandes régions est acté et les élections devraient intervenir un peu avant la fin de l’année 2015.

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

24°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -