L’Ehpad de Boisseuil va sortir de terre

L’Ehpad de Boisseuil va sortir de terre

Publié le 19/12/2018

Ruralite > Collectivités >

Dépendance. Alors que le département manque de places disponibles en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), la première pierre de celui de Boisseuil a été posée le 7 décembre.

C’était en 2007, dans le bureau de Marie-Françoise Pérol-Dumont au Conseil général de la Haute-Vienne. La présidente demande au maire de Boisseuil  : « Est-ce que tu penses qu’à Boisseuil on peut mettre une maison de retraite ?

– Boudiou, c’est une chose extraordinaire que tu me proposes », a raconté Jean-Louis Nouhaud lors de la pose de la première pierre du futur établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Boisseuil, le 7 décembre.

Pose de la première pierre du futur Ehpad de Boisseuil, avec notamment (de g. à dr.) le sénateur Jean-Marc Gabouty, le maire de Boisseuil Jean-Louis Nouhaud, le président de la Mutualité française limousine Bernard Bertin, le délégué départemental de l’ARS François Négrier, le président du Conseil départemental de la Haute-Vienne Jean-Claude Leblois, et les conseillères départementales Annick Morizio et Sandrine Rotzler. (Ph. Stéphane Monnet)

Il aura fallu dix ans pour mettre sur pied ce projet à six millions d’euros porté par la Mutualité française limousine. « Mais ce temps a permis de faire évoluer notre projet, s’est réjoui Bernard Bertin, président de la Mutualité. D’un projet de simple Ehpad nous sommes arrivés aujourd’hui à un projet qui comporte plusieurs unités d’hébergement, de façon à mieux prendre en compte les besoins de nos aînés et les besoins des personnes vieillissantes en situation de handicap. »

Proposant vingt-huit lits en hébergement classiques, deux lits en hébergement temporaire et deux unités spécialisées de dix lits (personnes handicapées vieillissantes et personnes présentant des troubles cognitifs), l’établissement devrait ouvrir au terme de deux ans de travaux.

64 places au final

Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, a confirmé et s’est réjoui que les cinquante places prévues soient complétées par quatorze places supplémentaires. « C’est une bonne nouvelle. Le Département de la Haute-Vienne a un déficit important dans le nombre de places offertes en Ehpad. Nous avons aujourd’hui pour 1 000 habitants en Haute-Vienne, 88,5 places en Ehpad. La moyenne en Nouvelle-Aquitaine est de 105,5. Nous sommes le département de Nouvelle-Aquitaine où il y a le moins de places en Ehpad offertes aux habitants. »

Outre ce déficit en places disponibles, Jean-Claude Leblois s’est interrogé sur la prise en charge de la perte d’autonomie. Si le Département a décidé de manière « volontaire » de participer au financement de la construction du bâtiment (à hauteur de 20 %), l’élu n’a pas caché que le prix à la journée tournerait quand même autour des 70 euros. « Ce problème doit être envisagé nationalement. La mise en place de ce 5e risque* qui doit prendre en compte la perte d’autonomie de nos aînés est un sujet majeur pour nos sociétés. »

François Négrier, délégué départemental de l’Agence régionale de la santé (ARS), a rappelé que les tendances démographiques ne prévoyaient pas une baisse des gens dépendants et que la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, avait lancé le 1er octobre une vaste consultation citoyenne « sur le grand âge et l’autonomie dans la perspective d’un projet de loi présenté début 2019 ».

STÉPHANE MONNET

* Actuellement la sécurité sociale comporte 4 branches : maladie, accidents du travail, vieillesse et veuvage (retraite), famille.

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

25°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -