Les agriculteurs sont solidaires

Les agriculteurs sont solidaires

Publié le 07/06/2019

Ruralite > Santé >

Plastiques. Les bottes d’enrubannages de couleur tendent à se multiplier en bout de champ ou aux abords des exploitations. Ces films roses, bleus et jaunes participent à collecter de l’argent pour la lutte contre le cancer.

Pierre Duguet sur un tas de bottes roses et bleues. (Ph. N. P.)

En se promenant dans les campagnes, il est devenu fréquent de rencontrer de drôles de bottes enroulées de plastique bleu, rose ou jaune. Ces teintes colorées tranchent avec les bottes d’abord noires, blanches ou vert pâle auxquelles notre œil était habitué. Mais qu’est-ce que cela signifie ?

Ces plastiques, développés par la société Trioplast depuis deux ou trois ans ont une vocation solidaire. Ils permettent de collecter de l’argent pour la lutte contre trois cancers : le rose correspond au cancer du sein, le bleu à celui de la prostate et le jaune à ceux qui touchent les enfants.

Le but : donner une meilleure image du métier

L’idée de vulgariser la commercialisation de ces plastiques a germé dans la tête des Jeunes Agriculteurs de Pierre-Buffière, désireux de participer à une action solidaire afin de donner une meilleure image de leur métier, indique Pierre Duguet, membre des JA de Pierre-Buffière, installé au sein du Gaec de Bellegarde à Boisseuil. Les Jeunes Agriculteurs avaient pris connaissance de l’existence de ces produits grâce aux réseaux sociaux. « En 2018, on a contacté la coopérative Natéa qui a répondu favorablement à notre demande. Cette année-là, seuls des films roses ont été commercialisés. En 2019, nous avons reconduit l’opération ; elle a pris de l’ampleur et la gamme s’est étoffée avec des films bleus et jaunes », poursuit Pierre Duguet. L’action a très vite fait tâche d’huile en dehors du canton ; le message a été relayé sur les réseaux sociaux et grâce à l’appui du réseau de JA 87.

« Personnellement, je trouve que cette initiative montre que les agriculteurs sont ouverts aux autres. Je pense que notre initiative interpelle car j’ai vu des gens en voiture s’arrêter à côté de notre tas de bottes pour les prendre en photo. Maintenant, pour que notre message soit mieux compris, nous devons expliquer à quoi ces couleurs correspondent », ajoute-t-il.

Côté technique, acheter ce type de film ne représente pas de surcoût. « La bobine coûte le même prix que la bobine de film noir, blanc ou vert. Natéa a bien joué le jeu avec nous », note-t-il. Ces films assurent en outre une conservation des fourrages très correcte et les différentes couleurs facilitent l’identification des fourrages, qui varient en fonction de leur maturité, de leur composition, etc.

Sur l'exploitation de Simon Cuillerdier à Saint-Priest-Ligoure. (S. M.)

2 euros par bobine pour la fondation Arc

Natéa se fournit auprès de Trioplast, qui est à l’origine de ces films solidaires. Trioplast vend la bovine de film étirable un euro de plus qu’une bobine classique à Natéa, qui ne répercute pas ce surcoût aux agriculteurs (toutes les bobines sont vendues le même prix). Au final, Trioplast reverse 2 euros par bobine à la fondation Arc qui participe à la recherche contre le cancer.

« Ces films de couleur représente environ 10 % des ventes à la fin mai », note Fabien Viremont, responsable agroéquipement, motoculture et plastique à Natéa. « C’est un produit porteur. Il permet à Trioplast de bien se positionner sur ce type de marché et on voit que les agriculteurs sont sensibles à ce sujet », conclut-il. C’est donc une initiative qui semble faire l’unanimité.

Nathalie Péneloux

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
en partie ensoleillé

18°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -