Communauté urbaine : Les communes vont délibérer à leur tour

Communauté urbaine : Les communes vont délibérer à leur tour

Publié le 15/09/2018

Ruralite > Collectivités >

Limoges Métropole. Les conseillers communautaires ont adopté la modification des statuts et la demande officielle au préfet d’un passage en commaunauté urbaine au 1er janvier 2019.

Le chemin vers la communauté urbaine validé par les élus communautaires le 29 juin dernier les a conduits à se réunir à nouveau en conseil extraordinaire le 6 septembre. Il s’agissait cette fois d’adopter deux délibérations : la première précise les compétences qui passeront des communes à la communauté urbaine (modification de l’art. 5 des statuts de l’établissement public de coopération intercommunale ou EPCI) ; la seconde demande au préfet d’acter le passage de Limoges Métropole en communauté urbaine au 1er janvier 2019.

(De g. à dr.) Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges, Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, Guillaume Chalard, directeur du cabinet de Limoges Métropole, quelques instants avant l’adoption de deux délibérations préparant le passage en communauté urbaine au 1er janvier prochain. (Ph. Stéphane Monnet)

Pour l’heure, Limoges Métropole est une communauté d’agglomération comprenant vingt communes. Ouverte par la loi NOTRe, la possibilité pour une ancienne capitale régionale d’obtenir le statut de communauté urbaine sans répondre à tous les critères, notamment de population, expire le 1er janvier 2020. En 2016, une première tentative de transformation avait été enclenchée mais elle s’était arrêtée lorsque le conseil municipal de Limoges avait voté contre.

Cette fois encore, adoptées par le conseil communautaire à l’unanimité moins deux voix, les deux délibérations doivent passer dans un délai de trois mois devant tous les conseils municipaux. L’absence de délibération d’une commune vaut accord.

Un maire de Limoges motivé

La Ville de Limoges de par son poids démographique conserve la possibilité de mettre un terme au processus, mais le maire de Limoges affiche désormais un enthousiasme débordant pour la communauté urbaine. « Il faut que nous la développions davantage, a-t-il déclaré, nous deviendrons une grande intercommunalité, qui pourra prendre toute la place qu’elle occupe dans la géographie et dans les échanges en Nouvelle-Aquitaine, sans oublier nos échanges avec l’Auvergne. »

Le maire de Limoges n’a pas oublié de signaler les points de difficultés à venir, comme la rédaction du plan local d’urbanisme (PLU) et du programme local de l’habitat. « Pour en avoir discuté avec une majorité de dirigeants des grandes agglomérations de France et des petites intercommunalités, ce passage obligé est un passage extrêmement difficile, car il pose la question des bases communes sur lesquelles nous souhaitons travailler. »

Le président de Limoges Métropole s’est montré ravi de l’enthousiasme retrouvé d’Émile-Roger Lombertie dans la construction intercommunale.

Il a reconnu que certains dossiers stratégiques attendaient encore les élus et que le « travail à venir sera nécessairement un travail collectif. Il convient que nous aménagions ensemble intelligemment notre espace communautaire où la ville-centre joue son rôle et le jouera pleinement» Les deux hommes affichent la volonté d’asseoir Limoges Métropole en tant que troisième pôle de population et comme une « entité qui bouge et avance sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine ».

STÉPHANE MONNET

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

16°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -