Les inégalités homme/femme en dessin

Les inégalités homme/femme en dessin

Publié le 28/01/2019

Ruralite >

Exposition. Les dessins féministes de Catherine Beaunez s’invitent à la bibliothèque de la faculté de droit de Limoges jusqu’au 22 février. Cent-vingt dessins sont présentés sous le titre : « Être une femme, c’est du sport. »

Pour le vernissage de son exposition « Être une femme, c’est du sport », à la bibliothèque de la faculté de Droit de Limoges, la dessinatrice Catherine Beaunez a failli venir avec des gants de boxe : « Ce sont de vieux gants de boxe que j’ai chez moi et dont je ne me sers pas. Est-ce que je les prends ou pas, pour signifier à la fois le combat que c’est d’être une femme dessinatrice dans ce milieu-là et illustrer le thème de cette exposition ? »

Catherine Beaunez, à la bibliothèque de la factulté de droit à Limoges, pour son exposition « Être une femme, c’est du sport », visible jusqu’au 22 février. (Ph. Stéphane Monnet )

Les gants sont restés chez elle, mais pas les 120 dessins exposés dans le cadre d’un partenariat avec le salon international de la caricature, du dessin de presse et d’humour de Saint-Just-le-Martel.

« C’est un partenariat qui nous tient à cœur, a indiqué Alain Célérier, président de l’université de Limoges. Et le thème de cette année également. On a à l’université les mêmes problèmes que partout ailleurs : de vraies inégalités qui se retrouvent dans la progression de carrière, dans le nombre d’étudiantes dans certaines formations... » Le féminisme est une composante des dessins de Catherine Beaunez, même si, au départ, elle dessinait simplement les rapports entre les hommes et les femmes. Mais rapidement, confrontée à un monde d’hommes, « parce que tout bêtement dans les publications les postes de direction sont aux mains des hommes, mon féminisme s’est naturellement affirmé. »

Connue pour ses dessins féministes dès 1987, notamment en Suède, elle s’intéresse à ce petit pays de 10 millions d’habitants, où la relation homme/femme est vécue différemment. En 2015, elle sera même invitée au salon du livre (Bokmässan) de Göteborg. « Et là, je réalise que ceux qui ont le plus de succès dans le dessin en Suède, ce sont les femmes. Et celles qui ont le plus de succès dans ces femmes, ce sont les féministes. »

Publiée dans plus d’une centaine de revues, Catherine Beaunez continue de croquer le monde tel qu’elle le voit : « Le grand secret, c’est de rire de soi, et là, tout va tout seul ! »

STÉPHANE MONNET

  • Exposition de Catherine Beaunez à la bibliothèque de la faculté de Droit et des Sciences économiques. 5 rue Félix Éboué à Limoges. Jusqu’au 22 février.

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

16°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -