Élections Chambre d'agriculture : Les listes du collège 1, chefs d’exploitation et assimilés

Élections Chambre d'agriculture : Les listes du collège 1, chefs d’exploitation et assimilés

Publié le 29/01/2019

Agriculture >

Liste d’ouverture soutenue par la Confédération paysanne 87

"À la Confédération paysanne, nous voulons une Chambre d’agriculture accessible à tous où chaque projet puisse être entendu et accompagné dans toute la diversité du métier de paysan, tout en respectant les parcours et les choix de vie de chacun.

L’amour du métier a été l’élément déclencheur pour lequel un grand nombre des colistiers sont arrivés dans la profession, souvent après un long cheminement et même parfois après avoir exercé ailleurs. Une expérience extérieure qui apporte du recul, enrichit et permet de s’ouvrir à de nouvelles perspectives aussi bien techniques que commerciales. C’est fort de toutes ces expériences qu’est né notre thème de campagne : la transmission.

Comment ne pas se rappeler qu’en 20 ans ce sont la moitié des paysans qui ont cessé d’exploiter et que parmi vous qui allez voter en janvier, la moitié allaitdevoir penser à la transmission dans les dix ans à venir ! Au-delà des chiffres, il devient impératif de trouver des solutions. Force est de constater que jusqu’à présent, l’hémorragie n’a pas été endiguée.

Alors sur notre liste, il y a beaucoup de jeunes, de femmes, de néo ruraux, de bios, des productions nombreuses car chacun doit pouvoir se sentir représenté au sein de la Chambre d’agriculture, de l’éleveur à l’apiculteur, du maraîcher à l’arboriculteur et il y a surtout une belle énergie, celle de construire un projet cohérent en lien avec le territoire.

Oui, il y en a assez de vivre sur un tas d’or et de ne pas en tirer toute sa valeur – et je ne parle pas des mines d’or de Saint-Yrieix, mais de cette demande d’alimentation de qualité et de proximité que les consommateurs nous réclament et dont le succès des magasins de producteurs, AMAP et autres en est la preuve.

Parce que nous avons besoin d’être nombreux pour nous défendre, parce que nous avons besoin de groupes vivants, parce que nous avons besoin de technique pour répondre aux enjeux nouveaux et pour produire de manière pérenne et, surtout, parce que nous avons besoin de repenser les marchés locaux et notre lien au territoire.

Pour vivre de notre métier, pour des campagnes vivantes, nous sommes là !"

Confédération paysanne


Liste « S’unir pour notre avenir »

(De g. à dr.) Lionel Lachaud, Karine Bodin, Jean-François Dubaud

LIONEL LACHAUD

"Je suis installé depuis 2002 sur une ferme familiale ; depuis tout jeune le lien avec les animaux et la terre me passionne.

C’est parce que je crois dans l’avenir de notre métier que je désire par mon engagement être acteur à la Chambre d’agriculture. Cette structure nous permet d’influer sur les politiques locales et de mettre en place des mesures d’accompagnement de développement pour tous les agriculteurs du département. Construire est notre choix mais construire ensemble et avec tous les agriculteurs. Respecter tout le monde et tous les métiers de l’agriculture : tel est notre engagement ; nous le réaliserons collectivement, en restant à l’écoute et en impliquant l’ensemble des sensibilités.

Depuis que je suis installé, j’ai toujours été investi dans les différentes structures départementales qui m’ont toujours accompagné dans mes démarches, mon développement et mes projets. Aujourd’hui, je souhaite continuer mon engagement afin d’apporter des solutions aux agriculteurs par mon expérience.

Concernant le groupe, c’est cet état d’esprit collectif qui nous conduit à bâtir une liste d’agriculteurs, constructifs et volontaires, prêts à s’engager dans la reconnaissance et la défense de notre métier.

C’est dans cet esprit que nous conduirons notre mandat pour les six ans à venir."

JEAN-FRANÇOIS DUBAUD

"Depuis tout jeune, j’ai toujours voulu vivre à la campagne, le métier d’agriculteur s’imposait logiquement.

J’ai commencé à suivre les réunions du groupe « S’unir pour notre avenir » depuis juillet. C’est un groupe ouvert vers tous les agriculteurs du département, sans sectarisme, qui représente toutes les productions du département : une liste « multi-productions ».

Avoir des responsabilités à la Chambre d’agriculture est pour moi important, afin d’influer une action au profit des agriculteurs du département.

La reconnaissance de l’agriculture : la communication de notre métier envers les consommateurs et les pouvoirs publics est essentielle, pour faire connaître nos pratiques et nos conditions d’élevage. Il faut changer la vision de l’agriculture, casser les a priori, notre métier demande de fortes connaissances techniques. De plus, le renouvellement de générations par l’installation de jeunes passe par une meilleure image du monde agricole.

Communiquons positivement sur notre métier !"

KARINE BODIN

"Je suis installé en agriculture depuis 10 ans, ce métier me tient à cœur car il suit un chemin familial. 

Transmettre mieux pour installer plus : l’accès à la profession est compliqué pour celui qui n’est pas issu du milieu agricole, alors que notre territoire est intéressant. Les structures sont transmissibles et à taille humaine.

Une agriculture reconnue : pour moi il était important dans mon système de production de maîtriser la commercialisation de mes produits par le circuit court. Mon exploitation est à taille humaine, intégrée au territoire ce qui permet de générer de la confiance entre les consommateurs et le producteur. Ce lien nous oblige à leur proposer des produits de qualité.

Modernisation de l’agriculture : par mon action je souhaiterais construire pas déconstruire ce qui a déjà été fait, conserver certains acquis et les structures en les adaptant aux problématiques actuelles. Il ne faut pas remettre en cause le travail et les avancées passées.

Au travers de mon engagement je souhaite mettre en valeur les circuits courts et apporter un autre regard sur l’agriculture en tant que femme. La diversité du groupe « S’unir pour notre avenir » et son écoute m’ont rapidement séduite. J’ai trouvé au sein de ce groupe des professionnels de conviction, très techniques, et travaillant en coconstruction : c’est rassurant pour un premier engagement.

Pour toutes ces raisons, j’ai souhaité apporter ma contribution au projet de la liste « S’unir pour notre avenir » qui porte les valeurs de l’agriculture haut-viennoise."


Liste « Avec vous, il est temps de rendre l’agriculture aux agriculteurs »

La Coordination rurale 87 ne souhaite pas communiquer au travers des colonnes du journal comme peuvent le faire la FDSEA, les JA ou la Confédération paysanne.

Cette volonté a été exprimée par un courrier de la Coordination rurale 87 que nous avons publié dans nos colonnes le 29 décembre 2017 où le président de la CR87, Bertrand Venteau, indiquait : « Aussi la Coordination Rurale de la Haute-Vienne continuera à travers son propre journal et ses actions, à communiquer librement, sans aucun soutien d’organisations agricoles, soient-elles sous forme coopératives ou de capitaux privés. Nous ne souhaitons en aucun cas, même en période pré-électorale pour les futures élections Chambre, être publiés dans votre journal. »

Afin de donner à nos lecteurs une vue exhaustive des candidats à cette élection, nous publions les listes présentées sous l’étiquette CR, sans contribution de leur part ni de la nôtre, conformément à la demande de ce syndicat.

Thierry Ganteil, directeur du journal

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

23°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -