Le Pacte territorial d’insertion est signé

Publié le 20/01/2017

Ruralite > Collectivités >

Social. Visant une meilleure coordination du travail des différents acteurs de l’insertion, le PTI doit favoriser l’accès des bénéficiaires du RSA aux dispositifs les plus adaptés à leur situation.

Alors que les parcours d’insertion peuvent impliquer des acteurs différents (Pôle Emploi, travailleurs sociaux, associations...), les publics suivis ont besoin de continuité et de clarté dans leur accompagnement. C’est pourquoi le Conseil départemental a rassemblé les partenaires engagés dans l’accompagnement des bénéficiaires du RSA, d’abord dans des groupes de travail puis autour d’une convention : le Pacte territorial d’insertion (PTI). Celui-ci est la déclinaison concrète du Programme départemental d’insertion qui « définit les orientations de la politique d’insertion départementale jusqu’en 2020 ». Treize partenaires ont signé le PTI. Parmi eux, la Chambre d’agriculture et la MSA qui « œuvre depuis de nombreuses années au profit de l’insertion », a rappelé Patrick Bourrat, président délégué de la MSA pour la Haute-Vienne. Celui-ci soulignait l’importance de l’accompagnement des créateurs d’entreprise, un des axes du Pacte territorial d’insertion et un enjeu majeur pour l’attractivité des territoires ruraux.

Lire la suite

Limoges Métropole : Et finalement ils signent une convention prévoyant le suivi des déploiements de la fibre

Publié le 08/12/2016

Ruralite > Numérique >

Limoges Métropole, Orange et l’État ont signé une convention de programmation et de suivi des déploiements FttH. L’opérateur privé s’engage à communiquer tous les six mois sur ses opérations. Limoges Métropole a acté que des zones en souffrance nécessitaient une phase intermédiaire de montée en débit avant l’arrivée promise de la fibre au plus tard en 2022.

L’observatoire du plan France THD publie une carte qui colore selon les débits supposés les zones comportant des logements. Là où il n’y a pas de couleur, c’est qu’il n’y a pas de logement. Pour chaque habitation, vous pouvez voir l’estimation de débit proposée par la mission France THD. Sur le site de l’observatoire, http://observatoire.francethd.fr, il est possible de zoomer jusqu’au niveau de sa rue.

Tout le monde s’est rangé à l’idée. Sous l’œil bienveillant de l’État, Limoges Métropole et Orange viennent de signer une convention de programmation et de suivi des déploiements FttH. Ce type de convention n’intéressait pas grand monde à leur apparition. Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie, en avait refait la promotion avec sa chargée du numérique, Axelle Lemaire. Ils avaient d’ailleurs promis en juillet 2015 que l’ensemble des conventions entre opérateurs et collectivités serait signé avant la fin de cette année-là...

À Limoges, Franck Aupetit, délégué régional Orange, nous répétait que ce genre de convention n’était pas « indispensable » avant de finalement presser la Métropole en mai-juin 2016 d’en signer une. « Nous avons temporisé », reconnaissait Jacques Migozzi, élu en charge du dossier à l’agglomération. Il n’était pas question de signer une convention qui en « aurait dit le moins possible ».

Lire la suite

Limoges Métropole : La Ville de Limoges refuse le passage en communauté urbaine

Publié le 25/11/2016

Ruralite > Collectivités >

La majorité municipale a suivi son maire. Après avoir refusé le vote à bulletin secret, Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges, a demandé à son conseil municipal d’émettre un avis défavorable à la transformation de Limoges Métropole en communauté urbaine. Les maires de toutes les autres communes de l’agglo (à l’exception de Couzeix), lui demandent de revoir sa position. Le processus pourra se poursuivre, seulement si Limoges vote un « avis favorable » avant le 19 décembre. Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges, leur a répondu par courrier qu'il n'entendait pas revoir sa copie.

Lire la suite

À compter du lundi 28 novembre 2016 : L’Aquapolis ferme pour une quinzaine de jours

Publié le 15/11/2016

Ruralite > Collectivités >

"La Communauté d’agglomération Limoges Métropole et la société Vert Marine (délégataire de service public) informent l’ensemble de la population qu’à compter du  lundi 28 novembre, L’Aquapolis sera fermé au public durant quelques jours pour des raisons techniques.

En effet, de 2002 à 2016, un arrêté ministériel obligeait les piscines publiques à effectuer une vidange complète des bassins au moins deux fois par an. La vidange est l’une des mesures de maîtrise de la qualité de l’eau à respecter par les piscines publiques. Pour garantir la propreté des bassins et la sécurité des usagers, il est nécessaire en effet d’effectuer une vidange des bassins afin de les nettoyer complètement. La première vidange de l’année 2016 avait eu lieu en février dernier. À compter de 2017 et suite à un nouvel arrêté datant de septembre 2016, le centre aquatique n’aura l’obligation de fermer ses portes pour raisons techniques qu’une seule fois par an.

Durant ces périodes de fermeture, tous les bassins seront vidangés, le centre sera totalement nettoyé (bassins, plages, vestiaires, douches, pédiluves…). Des formations à destination du personnel de l’établissement auront également lieu : formations extincteurs, évacuation, premiers secours, surveillance, vente ou encore Aquacycling pour les maîtres nageurs sauveteurs.

Aussi, le planning de fermeture sera le suivant :

  • Du lundi 28 novembre au dimanche 4 décembre inclus, l’établissement sera totalement fermé au public.
  • Du lundi 5 au dimanche 11 décembre inclus, les deux bassins, de 50 mètres et 25 mètres seront fermés au public, le reste de l’établissement sera totalement accessible.
  • Réouverture de l’ensemble de l’établissement à compter du lundi 12 décembre 2016.

Concernant l’accueil des scolaires, celui-ci ne pourra être assuré durant la fermeture technique, du 28/11 au 11/12.

Pendant la fermeture, le restaurant l'Aquabase reste ouvert de 12 h à 14h30."

Communiqué de Limoges Métropole

Lire la suite

Limoges métropole : Le passage en communauté urbaine entre les mains du maire de Limoges

Publié le 21/09/2016

Ruralite > Collectivités >

La loi NOTRe autorise les Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) comportant en leur sein une ancienne capitale régionale à accéder au statut de communauté urbaine, même si le seuil de 250 000 habitants n’est pas atteint. Les élus de Limoges Métropole viennent d’adopter deux délibérations qui enclenchent le processus, mais sa validation par le conseil municipal de Limoges qui, rassemblant les 2/3 de la population totale de l’agglomération, a droit de veto, n’est pas encore acquise. 

Alors que les opposants à un passage en communauté urbaine s’étaient fait connnaître, Fabien Doucet, élu à Panazol, demandait le vote à bulletin secret. Émile-Roger Lombertie (notre photo) a vraisemblablement voté contre aux deux délibérations lançant le processus de passage en communauté urbaine.

Le conseil communautaire de Limoges Métropole, réuni pour une séance extraordinaire, a adopté mercredi 14 septembre (31 voix pour, 23 contre) deux délibérations qui engagent la communauté d’agglomération sur la voie du passage en communauté urbaine (CU). Si les 19 conseils municipaux de l’agglo ont maintenant trois mois pour dire s’ils veulent suivre ou non ces délibérations communautaires, tous les regards sont désormais tournés vers Limoges. Le vote de la ville-centre, parce qu’elle concentre les 2/3 de la population de l’agglomération, sera décisif.

Dans ce contexte, les passe-d’armes ont été nombreuses ces derniers jours entre Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole, et Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges. Avant même la réunion du conseil communautaire, ils avaient chacun avancé leurs arguments. « Toutes les intercommunalités qui le pouvaient ont déjà franchi le pas », avait ainsi rappelé Gérard Vandenbroucke. « Et il y a un risque d’appauvrissement de notre communauté d’agglomération si nous ne le franchissons pas à notre tour. » 

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
en partie ensoleillé

17°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -