L’UDI 87 parle de ses projets européens

L’UDI 87 parle de ses projets européens

Publié le 24/01/2019

Ruralite >

Élections. Le bureau de l’UDI 87 au grand complet est venu au club de la presse annoncer sa participation et ses engagements pour les prochaines élections européennes, prévues en mai.

Pour le nouveau président de l’UDI de la Haute-Vienne, « si l’UDI ne fait pas entendre sa voix lors des débats européens, l’UDI acte sa propre mort. » C’est donc le bureau du mouvement au grand complet qui était présent au club de la presse, le 15 janvier, pour présenter les ambitions européennes du parti présidé localement par Vincent Rey.

Les membres du nouveau bureau de l’UDI 87 étaient au club de la presse pour présenter la participation de l’UDI aux élections européennes les 23 et 26 mai prochain. (De G. à dr) Jacques Berthout, trésorier-adjoint, Gisèle Dupré, trésorière, Jean-Marie Lagedamont, vice-président, Vincent Rey, président, Philippe Pauliat-Defaye, vice-président, Julien Cazenave, délégué départemental, et José Ribeiro Marques, secrétaire départemental. (Ph. Stéphane Monnet)

Lors du prochain scrutin européen, en mai, les listes ne seront plus régionales, mais nationales. L’UDI est en train de préparer la sienne, car, comme l’a précisé le vice-président de l’UDI 87, Jean-Marie Lagedamont, « il était impossible d’avoir une liste commune avec la droite. Il est trop difficile aujourd’hui de faire une différence entre le président des Républicains et Dupont-Aignan*. »

Avec la République en Marche, sur la question européenne, l’UDI assure avoir encore des points de convergence, « mais Emmanuel Macron est ultralibéral, pour l’Europe des marchés. Et nous ne voulons pas être comptable du bilan du gouvernement », précise encore Jean-Marie Lagedamont.

Le Limousin devrait être représenté (et en place éligible) dans cette liste UDI. C’est en tout cas l’espérance du délégué départemental Julien Cazenave : «  C’est en bonne voie. Je pense que d’ici au 15 février nous serons en mesure d’avoir quelqu’un et que notre territoire soit enfin dignement représenté ». Le parti assure avoir retrouvé de la cohérence et des finances pour assumer la campagne électorale à venir et y tenir un rôle. « Nous sommes aujourd’hui les seuls à oser parler d’Europe et de projets européens », argumente Jean-Marie Lagedamont.

L’exemple du Brexit

À son côté, un autre européen convaincu, Philippe Pauliat-Defaye : « Les affres du Brexit, doivent nous faire réfléchir. On ne peut plus tenir le discours : tout le mal vient de l’Europe et nous allons régler tous les problèmes en sortant de l’Europe. Le Brexit montre que les choses ne sont pas si simples. » L’élu limougeaud constate encore que le président de la République a cité cinq ou six fois l’Europe dans sa lettre aux Français : « Il est clair qu’un projet national qui implique une nation et son peuple ne peuvent que s’inscrire dans une perspective européenne. On peut ensuite, bien sûr, discuter de l’Europe que nous voulons. »

STÉPHANE MONNET

* Nicolas Dupont-Aignan, du mouvement Debout la France est farouchement anti-européen.

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

10°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -