Maison de services au public : la Poste d’Arnac ajoute une corde à son arc

Maison de services au public : la Poste d’Arnac ajoute une corde à son arc

Publié le 09/06/2016

Ruralite > Collectivités >

Les maisons de services au public ne correspondent par forcément à un nouveau bâtiment, mais à un lieu où l’usager peut accéder aux ressources numériques de différents partenaires, comme avoir une visioconférence avec un conseiller de Pôle Emploi. Arnac-la-Poste vient d’inaugurer ce nouveau dispositif dans les locaux de son bureau postal.

Plusieurs habitants présents lors de l’inauguration de la maison des services au public d’Arnac-la-Poste se sont interrogés sur la confidentialité des échanges. Un mince panneau isole un poste informatique dédié du reste du hall du bureau de Poste. C’est pourtant là que seront programmés les visioconférences avec les conseillers de Pôle Emploi par exemple. La maison de services au public n’est pas un lieu nouveau dans le bourg mais une station informatique reliée aux sites des partenaires et installée dans l’entrée du bureau de poste existant.

Mariane Deverines, maire de la commune, s’est voulu rassurante : « Notre bureau de poste a une amplitude d’ouverture hebdomadaire de 6 jours sur 7, samedi matin compris, tout comme la mairie. Il bénéficie de la fréquentation d’une clientèle stable, de l’ordre d’une quarantaine de personnes par jour. Son espace d’accueil était facilement aménageable, tant pour l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite qu’en matière de confidentialité. »

Madame le maire s’est largement félicité de l’aboutissement du projet : « Ce n’est pas par hasard si notre bureau est dans le cœur de cible de La Poste pour accueillir une maison de services au public. L’attractivité de notre commune est la résultante de l’engagement pris par les équipes municipales successives. Loin de céder aux sirènes du déclinisme ambiant, nous avons travaillé au maintien et au développement des services de proximité. »

Le préfet de la Haute-Vienne, Raphaël Le Méhauté, a rappelé que la proximité et surtout la proximité en milieu rural avait été au cœur de trois comité interministériels aux ruralités, dont le dernier s’est tenu fin mai à Privas (Ardèche).

Sept maisons

« Nous inaugurerons sept maisons de services au public d’ici la fin de l’année, a déclaré le préfet. J’imagine que la dynamique va se déployer. L’État a signé un partenariat avec les grands opérateurs nationaux pour partager le financement de ces maisons. La Poste est un partenaire premier, puisqu’elle met à disposition des locaux et une partie de ses agents. » D’après Raphaël Le Méhauté, ces maisons qui s’appuient essentiellement sur les services numériques proposés par les partenaires (Pôle Emploi, Caf, CPAM et MSA, Carsat) devraient également permettre de lutter contre « la fracture numérique ».

Avec 17 000 points de contact répartis sur le territoire, la Poste est un partenaire privilégié par l’État pour atteindre son objectif de 1 000 maisons de services au public d’ici la fin de l’année.

Bernadette Godin, déléguée territoriale du groupe La Poste, a précisé que la personne en charge de l’accueil du public avait suivi une formation lui permettant d’aider les usagers « à effectuer les démarches administratives sur les services numériques des partenaires. La Poste montre bien ici le lien social, de proximité que nous revendiquons et que nous assurons tous les jours au quotidien ».

Le conseiller départemental Stéphane Delautrette a profité de l’inauguration pour rappeler l’importance de la commission départementale de présence territoriale postale. « La Poste s’engage auprès de l’État sur sa présence territoriale et sur le maillage du territoire en service postal. Cette commission a pour vocation de veiller à ce que ce contrat soit respecté sur l’ensemble du département. »

La députée Catherine Beaubatie n’a pas voulu voir dans la mise en place d’un poste informatique dans le hall d’entrée du bureau de poste du village un signe de « désertification, mais croire que dans ce département, dans ce nord du département, il y a des populations qui peuvent s’installer, il y en a qui se sont installées, et nous devons tout mettre en œuvre, toute notre énergie, pour que ces populations restent ou viennent ici ».

S. M.

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
pluie modérée

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -