Des avancées concrètes attendues

Des avancées concrètes attendues

Publié le 23/11/2018

Agriculture >

Mobilisation. Une centaine d’agriculteurs a investi la ville de Limoges à l’appel de JA 87 avec le soutien de la FDSEA pour interpeller les pouvoirs publics sur les différents sujets chauds de l’agriculture, dont la question de l’énergie.

Lundi matin, une centaine d’agriculteurs venus des quatre coins du département se sont acheminés vers la préfecture. Quinze tracteurs étaient de la partie. Les principaux axes menant vers Limoges ont eu leur cortège escargot, mais sans générer de blocage.

Les tracteurs ont investi la ville de Limoges. Ils sont arrivés depuis Couzeix, Aixe-sur-Vienne, Saint-Junien, Panazol et Saint-Yrieix-la-Perche. Ici, les tracteurs venus de Panazol et Saint-Yrieix déboulent sur le Pont-Neuf. (Ph. NP)

Ce mouvement initié par les Jeunes Agriculteurs de la Haute-Vienne et soutenu par la FDSEA voulait souligner les inquiétudes de la profession face à la hausse des prix du carburant. « Aujourd’hui, nous avons des contraintes générées par l’augmentation du prix du GNR qui a un impact sur nos charges, explique Karen Chaleix, la présidente de JA 87. Aussi, nous demandons à pouvoir développer sur nos exploitations des sources d’énergie durable en tablant sur le photovoltaïque ou la méthanisation par exemple. C’est dans ce but que nous avons demandé une audience auprès du préfet de la Haute-Vienne. »

C’est finalement Georges Salaün, le directeur de cabinet du préfet, accompagné de Marion Saadé, directrice adjointe de la DDT, qui a reçu la délégation conduite par Karen Chaleix, qui comprenait entre autres Aurélie Trentalaud, secrétaire générale de JA 87, Boris Bulan et Pascal Germond, respectivement président et secrétaire général de la FDSEA 87.

 Les membres de la délégation ont remis un vélo au préfet pour « lui montrer qu’il doit lui aussi se mettre au vert et pédaler ! ». (Ph. SM)

« En plus des revendications portées par JA Nouvelle-Aquitaine et déclinées sur le département, nous avons abordé le problème de la sécheresse et demandé à ce que les pouvoirs publics appuient la demande de la Haute-Vienne lors de la réunion de la CNGRA (commission nationale de gestion des risques agricoles) du 12 décembre prochain. L’ensemble des représentants de la profession est mobilisé autour de ce dossier », indique Karen Chaleix. Lors de l’entrevue, « un deuxième fléau », qui découle de l’épisode de sécheresse rencontré cette année a été signalé. « La régénération des prairies et les semis d’automne réalisés afin de reconstituer les stocks ont été impactés par de nombreux dégâts de sangliers. Nous avons donc demandé la mise en place de mesures de régulation exceptionnelles », ajoute Karen Chaleix. Enfin, « nous avons également insisté sur la loi Alimentation. Nous voulons en effet une loi favorable à l’agriculture, ambitieuse par rapport à la fixation des prix et qui assure le respect de la transparence. Nous avons pris l’exemple du steak de soja que l’on retrouve un peu partout et nous disons stop. Nous ne pouvons pas accepter d’appeler steak ce qui n’en est pas », affirme la présidente de JA 87.

Karen Chaleix s’était engagée à ne pas déverser de fumier ou autres détritus dans les rues de Limoges. Seule une benne a été de la partie dont le contenu a été enflammé symboliquement. Si rien ne bouge d’ici 15 jours, notamment pour réguler les populations de sangliers, « on ne tiendra plus les gars », a averti Pascal Germond pour la FDSEA. (Ph. SM)

La rencontre à la préfecture s’est bien passée, mais laisse cependant un petit goût amer. « Le directeur de cabinet Georges Salaün et Marion Saadé nous ont écouté mais aucun d’eux n’était en mesure de nous faire d’annonces ou de promesses. Nous déplorons un peu que le préfet qui vient d’arriver dans un département très agricole ait privilégié un autre rendez-vous au nôtre. C’est dommage », regrette Karen Chaleix.

NATHALIE PÉNELOUX

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -