Un show à l’américaine pour croire en l’avenir

Un show à l’américaine pour croire en l’avenir

Publié le 07/07/2018

Ruralite > Collectivités >

Économie. La première édition de « Now by Limoges Métropole » s’est déroulée le 28 juin au zénith de Limoges. Six intervenants (masculins) aux prestations chronométrées étaient invités à donner une image dynamique du territoire.

Sur la scène du zénith de Limoges, trois énormes lettres : un N taillé dans du bois, un O couleur porcelaine et un W enherbé. Le président de Limoges Métropole est revenu sur le choix d’un mot anglais pour désigner cette manifestation : « Now... Il me semble qu’on a suscité un intérêt, plus que si on avait simplement dit : “Et maintenant ?“ »

Sur la scène du Zénith, pour la première édition de Now, (de g. à dr.) Jeanne Dussueil, journaliste et présentatrice de la soirée, Stéphane Mallard, Stéphane Gilbert, Marc Touati, Gérard Vandenbroucke, Pierre Sabatier, Bernard Blaizeau et Carlos Diaz. (Ph. Stéphane Monnet)

Six intervenants sont apparus tour à tour sur scène pour aborder en quinze minutes dans un style de show à l’américaine un sujet ayant trait à l’économie, l’environnement, les nouvelles technologies... Les spectateurs présents ont ainsi pu entendre Marc Touati leur vanter les avantages « de la seule solution : la croissance infinie ou durable, dans un monde fini, en optimisant l’existant au travers du progrès technologique ». L’économiste spécialiste de la Finance a encore assuré qu’il y avait « devant nous des boulevards de croissance dans les nanotechnologies, l‘agroalimentaire, l’énergie ».

L’eau est altérable

Moins optimiste était l’intervenant suivant, Stéphane Gilbert, ingénieur français spécialiste de la ressource eau, venu expliquer avec chiffres à l’appui que cette ressource qui coule si facilement dans nos robinets « est une ressource épuisable et altérable. Aujourd’hui, en Europe, 90 % des masses d’eau superficielles (lacs, étangs, rivières) sont contaminées par des polluants persistants : résidus de médicaments, pesticides, produits chimiques, plastifiant ».

Un second économiste, Pierre Sabatier, a dressé le portrait sans concession de la silver économie et estimé que si « les plus de 65 ans sont la seule cohorte d’âge qui augmente en France », leur pouvoir d’achat n’est pas assuré. « La baisse des pensions de retraite est devant nous. » Pour que la silver économie soit une réalité, il a avancé deux modalités : que les retraités qui le désirent puissent continuer de travailler, et que le progrès mette à la portée de toutes les bourses les services à la personne de demain.

L’entrepreneur Carlos Diaz – « le vrai régional, c’est moi, a-t-il commencé, je suis né à l’ancien hôpital de Limoges, mes enfants sont nés à Limoges, j’ai créé ma première entreprise à Limoges » – est venu raconter le chemin qui l’a conduit à vivre aujourd’hui aux États-Unis dans la Silicon Valley.

« Je me souviens quand je parlais d’Internet au tout début, les élus d’ici me disaient : ”Internet, c’est un truc pour les USA. Nous, on a le minitel, on n’a pas besoin d’internet.” » Il a ensuite longuement insisté sur l’importance du doute dans son parcours avant de conclure : « Mais j’ai l’impression que dans cette région on a douté trop de temps, même s’il le doute est nécessaire. »

Autre témoignage de réussite, celle de Bernard Blaizeau, qui a appris le métier de couturier un peu par hazard et qui dirige aujourd’hui un atelier qui travaille avec de prestigieuses maisons de haute couture. « Limoges a été un phare, il n’y pas de raison qu’elle ne le redevienne pas » a-t-il plaidé.

Le dernier des intervenants, Stéphane Mallard, est digital evangelist et avait décidé de raconter le futur, celui porté par l’intelligence artificielle (IA) : « Vous n’irez plus chez le médecin pour le diagnostic médical, ce sera fait par l’IA, et c’est tant mieux pour tout le monde. Le médecin sera là pour vous écouter et faire preuve d’un peu d’empathie. »

STÉPHANE MONNET

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

16°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -