Passer à 24 000 tonnes de déchets triés

Passer à 24 000 tonnes de déchets triés

Publié le 23/11/2019

Ruralite >

Environnement. Le chantier de modernisation du centre de tri de Beaune-les-Mines a commencé. Plus de douze millions d’euros y sont investis pour améliorer et augmenter le volume de tri de nos déchets recyclables.

« Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas », a répété durant la visite du chantier de modernisation du centre de tri de Beaune-les-Mines, Laetitia Guillou, responsable d’exploitation. (Ph. Stéphane Monnet)

Les habitants du département vont continuer de trier normalement leurs déchets et les mettre dans les bacs bleus mais, pendant les six mois que vont durer les travaux de modernisation du centre de tri des déchets ménagers recyclables de Limoges Métropole, installé  rue Salvador-Dali à Beaune-les-Mines depuis 1998, les déchets à trier seront acheminés pour une part à Poitiers, pour une autre à Bègles près de Bordeaux.
« La loi de Transition énergétique votée en 2015 impose de nouvelles consignes de tri plastique d’ici à 2022, a expliqué Jean-Noël Joubert, élu communautaire en charge de la politique des déchets. Suite à une étude réalisée en 2015 avec le concours de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) il a été déterminé que c’était le centre de tri de Beaune, qui était au centre du secteur géographique, qui devait être modernisé. »
Une fois modernisé, le centre de tri recevra les déchets de la communauté urbaine et continuera de traiter ceux du Syndicat départemental d’élimination des déchets (Syded), qui regroupe la totalité des collectivités territoriales de la Haute-Vienne hors Limoges Métropole. L’augmentation de sa capacité de stockage (aussi bien en amont qu’en aval) et de tri (le centre passe de 4 machines actuellement à 15, avec l’arrivée de 7 trieurs optiques) va lui permettre de traiter également les déchets de la Creuse collectés par le syndicat mixte d’aménagement durable Évolis 23.

Trier encore plus
Si Jean-Noël Joubert a pu se féliciter que la modernisation du site et des équipements permettait d’augmenter les capacités de tri sans pour autant toucher aux emplois (« il faut des personnes pour vérifier que la machine a bien trié »), la situation est différente en Creuse où le centre va fermer. « Les emplois affectés à ce centre, une vingtaine de la Boîte à papier et 3 ou 4 du syndicat mixte, ne seront pas préservés », s’est désolé Didier Bardet, président d’Évolis 23.
En temps ordinaire, deux équipes de 18 valoristes se relaient de 6 h à 21 h du lundi au vendredi pour trier nos déchets. Quatre machines permettaient une séparation mécanique des déchets suivant leur taille et leur forme. Mais avec la multiplication des types d’emballage en plastique (films, pots, barquettes) et l’impossibilité pour un œil humain de reconnaître le type de plastique employé, la modernisation des équipements et le passage à des trieurs optiques étaient inéluctables.
Désignant le bâtiment principal, Laetitia Guillou, responsable d’exploitation du centre de tri, a expliqué : « On garde la même boîte, mais on change tout à l’intérieur. » Plusieurs extensions sont également en construction, notamment pour le stockage, les capacités du centre devant passer de 16 500 tonnes annuelles à 24 000.
Le coût total du projet est estimé à 12,2 M euros HT, financé par Limoges Métropole avec le soutien de l’Ademe à hauteur de près de 1,5 ME, le Département de la Haute-Vienne (1,3 M E) et CITEO (950 000 E).
S. M.

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
averses éparses

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -