« Urbain et rural ne sont pas opposés »

Publié le 14/05/2019

Ruralite >

Nomination. Fabienne Buccio est depuis le 15 avril la nouvelle préfète de la région Nouvelle-Aquitaine. Elle a fait, vendredi 3 mai, son premier déplacement en Haute-Vienne.

Dans la préfectorale, on a l’habitude de faire ses bagages rapidement, mais le départ de Didier Lallement, jusqu’ici préfet de région de Nouvelle-Aquitaine, a été précipité par la prompte révocation du préfet de Paris suite aux incidents du samedi 16 mars. Il a fallu attendre quelques semaines pour connaître le nom de son remplaçant : Fabienne Buccio a pris officiellement ses fonctions de préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, préfète de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest, préfète de la Gironde, le lundi 15 avril.

 Depuis 1983, Fabienne Buccio, nouvelle préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, a enchaîné les postes dans différentes préfectures. Titularisée sous-préfète en 1999, préfète en 2008, elle était précédemment préfète de la région Normandie, préfète de la Seine-Maritime. (Ph. S. M.)

Lire la suite

600 ha de forêt pour la nouvelle chaufferie

Publié le 04/05/2019

Ruralite > Collectivités >

Services. La commune d’Eymoutiers inaugurait le 18 avril ses nouveaux dispositifs : le hangar de stockage de bois, la chaufferie, l’épicerie sociale et solidaire et la salle annexe de la halle des sports.

Le maire d’Eymoutiers, Daniel Perducat, et le président de la Commauté de communes des Portes de Vassivière, Jean-Paul Faye ont choisi le jeudi 18 avril pour inaugurer les nouveaux dispositifs de la commune. Un choix non anodin, en ce jour de la Saint-Parfait. Le préfet de la Haute-Vienne et le président du Conseil départemental de la Haute-Vienne avaient tout spécialement fait le déplacement.

Une nouvelle chaufferie au bois

De gauche à droite : Daniel Perducat, maire d’Eymoutiers, Seymour Morsy, préfet de la Haute-Vienne et Jean-Claude Leblois, président du département de la Haute-Vienne, étaient réunis devant la chaufferie pour son inauguration. (Ph.S. D.)

S’intégrant dans une dynamique de lutte contre le changement climatique, la ville d’Eymoutiers a investi dans la construction d’une chaufferie alimentée au bois. « Nous sommes dans une période où l’on se doit de réfléchir à la transition énergétique, on se le doit », insiste Jean-Claude Leblois. Mise en service depuis fin novembre, celle-ci alimente le collège, un immeuble à usage d’habitation (accolé à la chaufferie), tout le groupe scolaire maternelle et primaire, une partie du bâtiment de la mairie et d’ici 2020, une autre aile de la mairie : les locaux du CAT.

Chaque année, 850 m3 de bois déchiqueté sont nécessaires pour approvisionner la chaufferie. « Pour produire les plaquettes de bois et assurer leur renouvelabilité, il a été nécessaire de construire un hangar de stockage », explique Daniel Perducat. C’est sur le terrain d’une ancienne scierie (sur la route de Legaud) que le bâtiment a été construit. Les plaquettes alimentant le réseau de chaleur sont fabriquées à partir des 600 ha de forêt de la commune. « Nous avons une richesse naturelle que l’on utilise sans dégrader puisque d’après les explications de ce matin la forêt de 600 ha suffit à l’approvisionnement de la chaufferie tout en assurant le renouvellement de la faune », rappelle Jean-Claude Leblois. Les plaquettes sont ensuite stockées pendant six mois pour séchage, avant utilisation. Le hangar stocke exclusivement le bois de la ville d’Eymoutiers mais la commune compte bien d’ici quelques années accueillir le bois des communes aux alentours.

Lire la suite

À trois mois des mondiaux de tonte

Publié le 12/04/2019

Agriculture > Ovins >

Mondial de tonte. Dernière assemblée générale pour l’AMTM avant l’ouverture de la compétition début juillet. Tout n’est pas bouclé, mais le travail avance et l’équipe d’organisation reste soudée.

Des bénévoles de l'AMTM lors des 24h de tonte en juin 2018. (Ph. S.M.)

Les réunions publiques de l’Association pour le mondial de tonte de moutons (AMTM) sont des événements bien rodés. À moins de cent jours du mondial, l’association a tenu son ultime assemblée générale à Peyrat-de-Bellac, vendredi 29 mars. « Nous sommes ce soir à Peyrat-de-Bellac, a expliqué Christophe Riffaud, président de l’AMTM, pour montrer que c’est tout un territoire qui est concerné par ces mondiaux. »

Lire la suite

Sans tirs létaux pas de cohabitation

Publié le 08/04/2019

Agriculture >

Loup. Une réunion de concertation entre les éleveurs et le monde cynégétique a été organisée le 29 mars, par un conseiller régional LR-CPNT, Eddie Puyjalon, élu de la Gironde.

(De g. à dr.) Yves De Launay, Mélanie Brunet, Guillaume Guerin et Eddie Puyjalon. (Ph. Thierry Ganteil)

Lire la suite

La Dirco trop souvent victime d’accidents

Publié le 07/04/2019

Ruralite > Transports >

Transport. La Dirco Centre-Ouest a développé à Limoges une valise pédagogique pour expliquer la conduite à tenir quand il y a des agents en intervention sur une route. Elle va être déployée au niveau national.

(De g. à dr.) Deux représentantes des écoles de conduite : Heïdi Raymond du réseau ECF, Nathalie Augereau du réseau Aftral ; et trois représentants de la Direction interdépartementale des routes Centre-Ouest : Denis Borde, directeur, Muriel Passounaud, chef du service relations avec les usagers, Marylène Saint-Clair, relations usagers. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

Darmanin annonce la réorganisation des services des finances

Publié le 30/03/2019

Ruralite > Collectivités >

Politiques publiques. Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, est venu à Cussac, mercredi 20 mars, pour présenter à la soixantaine d’élus présents (dont de nombreux maires) une nouvelle organisation des services des finances publiques. Le Limousin fait partie des trois territoires retenus pour mener des expérimentations.

Lors de l’accuel républicain à la mairie de Cussac, de gauche à droite : Marie-Ange Magne, députée de la 3e circonscription, Jean-Baptiste Djebbari, député de la 2e circonscription, Luc Gabette, maire de Cussac, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics et Seymour Morsy, préfet de Haute-Vienne. (Ph. TG)

Le ministre de l’Action et des Comptes publics a participé à une réunion avec des maires et des présidents de communautés de communes du département à Cussac le 20 mars. Une soixantaine avait répondu présents. L’objet de cette rencontre était la réorganisation des services de la Direction départementale des finances publiques sur le département. Depuis 2007, le ministre a précisé qu’il y avait eu 1 200 fermetures de trésoreries en France. C’est le président de la République qui a sollicité ses ministres ayant en charge des implantations de services publics sur le territoire comme le ministre de l’Intérieur, de l’Éducation ou des Finances publiques afin qu’ils réfléchissent à comment être au rendez-vous de la modernisation des services publics tout en faisant des économies d‘échelle, en rendant un service plus grand surtout dans les secteurs ruraux et en accompagnant la modernisation et la déconcentration de ces services. 

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
averses éparses

17°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -