Le pacte de confiance ne passe pas

Publié le 29/06/2018

Ruralite > Collectivités >

Politique. Particulièrement dense, la dernière assemblée plénière du Conseil départemental a mis en évidence la tension des relations avec l’État central.

Lors de la dernière assemblée plénière du Conseil départemental, la politique du gouvernement et ses répercussions en Haute-Vienne ont fait l’objet de vives critiques, pas seulement dans les rangs de la majorité départementale. Contractualisation du budget avec la préfecture, problèmes de sécurité non résolus dans les quartiers défavorisés de Limoges, travaux retardés sur la RN 147, menaces sur le rectorat, fermetures de trésoreries en ruralité... Les motifs de mécontement étaient nombreux lors de cette séance qui recevait la visite annuelle du préfet de la Haute-Vienne. Ce dernier a tenté, sans succès, de rassurer les élus départementaux.

ESTELLE DUESO  ,  Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental et Raphaël Le Méhauté, préfet de la Haute-Vienne, le 21 juin. (Ph. E. Dueso)

Lire la suite

Des entreprises et bientôt le haut débit

Publié le 29/06/2018

Ruralite > Collectivités >

Ruralité. Le 15 juin, Bénédicte Martin, sous-préfète de Bellac, s’est rendue sur la commune des Grands-Chézeaux, aux confins de la Haute-Vienne, de l’Indre et de la Creuse.

La venue de Bénédicte Martin, sous-préfète de Bellac, sur la commune des Grands-Chézeaux devait lui permettre de prendre connaissance des dossiers portés par la commune et surtout de rassurer les élus qui doivent trouver leurs repères dans la nouvelle communauté de communes qu’est le Haut-Limousin en Marche.

Le maire, des membres du conseil municipal et employés de la mairie ont accueilli Bénédicte Martin. De g. à dr. : Jean-Pierre Philippon, André Hérault, Sylvie Bennab, Karine Fillaud, Mireille Personne, Nathalie Paturaud, Bénédicte Martin, Louis Dauny et le maire Jacques Dufourd. (Ph. NP)

Lire la suite

Un collège Simone Veil à Rochechouart

Publié le 10/06/2018

Ruralite > Collectivités >

Inauguration. Christine Gavini-Chevet, rectrice de l’académie de Limoges, et Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental, ont dévoilé la plaque et donné un nom au collège de Rochechouart : celui de Simone Veil.

Romane et Mathilde, élèves de 4e et reporters pour Radio Collégiens, ont tendu leur micro au président du Conseil départemental. Elles voulaient savoir pourquoi on avait donné un nom de femme à leur collège de Rochechouart. « On n’a pas choisi le nom d’une femme, leur a répondu Jean-Claude Leblois, on a choisi le nom de Simone Veil. C’était une femme, c’est vrai, mais c’est surtout son œuvre et cette personne-là qu’on a voulu mettre à l’honneur... Quand elle est morte, nous nous sommes retrouvés avec plusieurs élus et on s’est dit qu’on ne pouvait pas ne pas donner le nom de cette personne qui a marqué notre histoire à un établissement public. »

Entourés de collégiens, Jean-Claude Leblois et Christine Gavini-Chevet, lors de la cérémonie de baptême de l’établissement, devenu le 25 mai le collège Simone-Veil. (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

Oradour-sur-Glane : journée citoyenneté

Publié le 01/06/2018

Ruralite >

Mémoire. Geneviève Darrieussecq a participé, en compagnie de 45 jeunes effectuant leur journée de défense et de citoyenneté et aux côtés de Robert Hébras, à une visite du site historique d’Oradour-sur-Glane.

Robert Hébras vient de raconter à un groupe de jeunes participant à leur journée de défense et citoyenneté (JDC) comment il a réchappé au massacre des habitants d’Oradour-sur-Glane, en ce lointain 10 juin 1944. « J’avais 19 ans, j’étais un tout petit peu plus vieux que vous, leur dit-il. Et j’étais certainement moins évolué... ». À son côté, Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, venue assister à la JDC, se tourne vers le survivant de 92 ans  : « Ça dépend où vous situez l’évolution... »

Robert Hébras (de dos) raconte à Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, son village avant la terrible journée du 10 juin 1944. (Ph. Stéphane Monnet)

Les échanges se poursuivent, Robert Hébras explique que 45 à 50 000 élèves de 3e passent chaque année à Oradour, qu’il ne peut pas tous les accompagner, mais qu’il fait son possible. Qu’il s’est vraiment impliqué dans ces visites lorsque le centre de la mémoire a été construit. « Ça n’a pas été trop dur d’accompagner des élèves dans les ruines du village ?interroge un jeune homme.
– Si, et c’est toujours difficile... Je reçois aussi des Allemands. Avec le temps, je me suis rendu compte que c’était des gens qui n’étaient pas responsables de ce qui c’était produit.
– Parce que vous étiez énervé contre eux avant ?
– Oui, j’ai eu la haine. Je suis passé de la haine à l’amitié.
 »

Lire la suite

Un nouveau directeur au cabinet du préfet

Publié le 25/05/2018

Ruralite >

Nominations. En remplacement d’Angélique Rocher-Bedjoudjou, Georges Salaün, issu de la Gendarmerie nationale, prend la direction du cabinet du préfet.

Georges Salaün a pris ses fonctions de sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de la Haute-Vienne le 22 mai. Précédemment commandant de peloton de gendarmerie à Flamanville, dans une brigade spécialisée dans l’antiterrorisme, il occupe en Haute-Vienne son premier poste dans le corps préfectoral.

Georges Salaün vient d’être nommé sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de la Haute-Vienne. Il succède à Angélique Rocher-Bedjoudjou  (en médaillon) qui a été promue à la préfecture de région. (Ph. E. Dueso & Préfecture de la Haute-Vienne)

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

16°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -