Rallye bois-énergie : compter sur les démonstrations pour faire connaître la filière

Rallye bois-énergie : compter sur les démonstrations pour faire connaître la filière

Publié le 15/04/2015

Ruralite >

Le rallye bois-énergie s’est déroulé du 16 au 21 mars sur les trois départements du Limousin. En Haute-Vienne, trois rendez-vous ont été fixés, à Nouic le 16 mars, à Sauviat-sur-Vige le 19 mars puis à Saint-Paul le 21 mars. La Chambre d’agriculture et Bel 87 ont organisé ces rencontres.

Les trois chantiers haut-viennois se composaient d’un chantier d’élagage en bords de routes, conduit avec un grappin coupeur monté sur un engin à pneus, du déchiquetage des bois d’élagage puis de la visite d’une chaudière à plaquettes dans une commune voisine du lieu de la démonstration. Plusieurs entreprises travaillaient ensemble sur ce dossier : la SA TPA qui fournit la pelle et le grappin coupeur et la Cuma de l’Or noir qui fournit la déchiqueteuse. L’ambition de Bel 87 se concrétisait : réunir les différents acteurs de la filière autour d’un projet collectif et de proximité en prenant en compte les coûts. « Avec une intervention qui est destinée à entretenir les bords de routes – une intervention qui coûte forcément –, on peut récupérer une partie du coût en faisant des plaquettes avec ce bois-là. Ces plaquettes seront utilisées dans un an, dans des collectivités qui sont équipées de chaudières bois. (...) L’idée, c’est d’approvisionner localement les chaufferies mais on ne s’interdit pas, en fonction des besoins de chacun, de se réapprovisionner dans un autre secteur du département », précisait Pierre Hedde, le président de Bel 87. En attendant de pouvoir être utilisées, les plaquettes issues de ces démonstrations ont été stockées.

Photo : une partie des personnes ayant participé à la journée de Sauviat-sur-Vige.

Un effet boule de neige escompté

À Sauviat-sur-Vige, l’élagage a été mené au lieu-dit Peudrix. Pour l’occasion, la circulation sur cette voie avait été condamnée pour l’après-midi. La chaufferie de Saint-Moreil en Creuse ouvrait simultanément ses portes pour répondre aux interrogations des personnes intéressées.

Sur le site de l’élagage et du déchiquetage, quelques curieux avaient fait le déplacement. Beaucoup d’élus étaient là, qui à la recherche d’informations pour l’élagage ou bien avides de comparer les prix de fabrication puis de livraison de plaquettes... Ainsi, le maire d’une commune alentour, intéressé par la possibilité d’élaguer rapidement et proprement la voirie dont il doit assurer la gestion, indiquait ne pas pouvoir envisager l’installation d’une chaufferie bois pour le moment. Sur sa commune, les investissements déjà prévus bloquent toute éventualité, a-t-il précisé. Un riverain a quant à lui sollicité le dispositif pour broyer des bois sur une parcelle à proximité du chantier ; un employé de la commune de Moissannes découvrait le matériel et les différentes opérations, profitant de son jour de congé. Une agricultrice d’Eybouleuf avait fait le déplacement...

« On est toujours déçu du taux de participation, notait Pierre Hedde, devant une petite trentaine de participants ce jour-là. On voudrait toujours qu’il y ait beaucoup de monde ! Malgré tout, ces journées permettent d’établir des contacts, de faire connaître notre action, même par ricochet, à des gens qui en entendront parler. Par exemple, le rallye de l’année dernière a permis d’ouvrir des discussions avec des collectivités », concluait-il.

N. P.

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
pluie modérée

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -