La loi NOTRe adoptée après d’âpres tractations

Publié le 30/07/2015

Ruralite > Collectivités >

Commencée en juin 2014, la réforme territoriale a été définitivement adoptée par les deux chambres le 16 juillet. La simplification annoncée n’est pas vraiment au rendez-vous, même si les Régions sortent renforcées de ce marathon législatif.

Lire la suite

LGV Poitiers-Limoges : L’Europe ne retient pas le projet, les collectivités votent pour 3 millions « d’initialisation des études »

Publié le 02/07/2015

Ruralite > Transports >

Lors de sa venue pour la signature du Contrat de plan État-Région, le président de la République avait déclaré : « Les crédits du contrat de plan permettront de poursuivre les études pour que le projet de LGV, dont j’ai signé moi-même la déclaration d’utilité publique le 14 janvier 2015, puisse être mis en œuvre et financé par l’Union européenne. C’est la condition. La commission européenne se prononcera en juillet et tout doit être fait pour qu’elle puisse approuver cette infrastructure. »

En début de semaine, Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, et Violeta Bulc, commissaire aux Transports, ont dévoilé les propositions du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE). Si la France sera le premier bénéficiaire de ces crédits européens, avec un montant de subvention de 1,76 milliard d’euros sur la période 2016-2020, le projet de LGV Poitiers-Limoges n’a pas été retenu et n’en profitera pas.

Jean-Paul Denanot, député européen, ancien président de la région Limousin, et fervent défenseur de cette ligne grande vitesse, attendait avec impatience la décision européenne et espérait. « Si l’Europe finance, la LGV se fera », disait-il encore quelques jours auparavant.

En l’état, les études dites d’avant-projet détaillé (APD), qui comportent un « volet foncier d’urgence agricole », sont évaluées à 42 millions d’euros. Elles seront suivies des études d’avant-projet définitif. Aucuns travaux ne sont prévus d’ici-là. La demande faite au titre du MIE devait venir en déduction des contributions des collectivités arrêtées en octobre 2014.
Pour l’heure, une première convention d’études d’un montant de 3 millions d’euros doit être conclue avec SNCF Réseau. L’État ne disposant pas de crédits, les collectivités locales qui supportent le projet feront l’avance. Le Conseil départemental a déjà voté le principe de sa partition à l’ADP, soit 5,25 millions d’euros. La Région a fait de même et s’est engagée à financer 25 % de l’ADP, soit 10,5 millions et 50 % de la convention « d’initialisation des études », soit 1,5 million d’euros. Le conseil municipal de Limoges et Limoges Métropole viennent d’entériner leur participation financière à cette même convention.

Lire la suite

Conseil régional du Limousin : la campagne électorale pour la grande région a commencé

Publié le 26/06/2015

Ruralite > Collectivités >

La fusion prochaine des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes était au cœur des débats de l’avant-dernière séance plénière du Conseil régional du Limousin. Perdant parfois la mesure, les élus se sont déchirés sur neuf rapports proposés par la majorité socialiste et présentés comme communs aux trois régions. Le président Gérard Vandenbroucke s’est défendu assurant que « Limoges et le Limousin seront siphonnés, aspirés, si on ne fait rien ».

Pour la dernière séance plénière du Conseil régional du Limousin, Gérard Vandenbroucke a eu fort à faire. Les débats ont plusieurs fois dérapé. Les critiques les plus virulentes ne sont pas venues de la droite mais de Limousin Terre de Gauche et du groupe Europe Écologie / Les Verts. La tension est tellement montée que le président du Conseil régional s’est lancé dans un long plaidoyer : « Ce que je voudrais, c’est qu’on donne à nos concitoyens qui, peut-être pour un certain nombre, nous regardent, l’image d’une assemblée qui travaille, qui débat, qui a des idées qui peuvent être contradictoires, mais dans laquelle les échanges se font sur le mode de la courtoisie. » S’adressant plus directement à Marc Horvat, il lui a demandé : « Ne donnez pas une image déplorable de vous... Ne donnez pas une image déplorable de nous. » Il était tard, les discussions portaient sur le rapport n° SP15-06-0020. Un rapport qui se voulait commun aux régions Aquitaine et Poitou-Charentes et qui doit permettre d’avancer vers la grande Région, même si la loi Notre (Nouvelle organisation territoriale de la République) n’est toujours pas adoptée. Le texte vient de franchir l’étape de la seconde lecture au Sénat.

Lire la suite

Le préfet préfigurateur devrait proposer une approche thématique des directions régionales

Publié le 11/06/2015

Ruralite > Collectivités >

Pas d’annonces fracassantes. Pierre Dartout, choisi comme préfet préfigurateur de la future grande région Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes, a tenté de rassurer  : toutes les directions régionales ne seront pas à Bordeaux, les déplacements contraints de fonctionnaires seront limités au maximum. La carte qui se dessine semble privilégier l’hypothèse d’un pôle Élevage de la Draaf à Limoges.

Le préfet d’Aquitaine, Pierre Dartout, a été nommé par le gouvernement préfet préfigurateur pour la future grande région Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes.

Lire la suite

Virginie Calmels sur une exploitation agricole

Publié le 05/06/2015

Agriculture >

La candidate des Républicains à la grande Région (Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes), Virginie Calmels, était en déplacement en Limousin sur une exploitation. Pendant une petite heure, elle a discuté agriculture avec des éleveurs au Gaec Manaud Giroux à Chaptelat.

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -